« Il faut pousser l'innovation dans le bâtiment » (E.Wargon)

Développement durable | 14.09.21
Partager sur :
« Il faut pousser l'innovation dans le bâtiment » (E.Wargon) - Batiweb
Ce n’est une surprise pour personne : les Français veulent vivre mieux chez eux. Puissant levier pour améliorer la qualité de vie des Français, la transformation des bâtiments doit par exemple s'adapter au vieillissement, miser sur les normes d’accessibilité, ou encore revitaliser les centres urbains. Partant de constat, la ministre déléguée au Logement mène depuis février 2021 une démarche ambitieuse : « Habiter la France de demain ». Le point sur la table ronde qui s'est tenue le 13 septembre.

Consacrée au thème « Rénover, réhabiliter, transformer : de la qualité de vie à la protection de la planète », la table ronde du 13 septembre présentait les nombreuses réflexions en cours. Ainsi, les experts présents ont pu échanger sur des thèmes variés tels que la rénovation de l’habitat, ou la transformation de bureaux en logements.

Aller vers des rénovations plus ambitieuses

Poussées par la stratégie bas-carbone de la France, les dernières réglementations misent sur des constructions plus écologiques. Seulement, pour sauver la planète du réchauffement climatique, il faut également rénover le stock de bâtiments existants. « On doit arriver à anticiper une rénovation globale des bâtiments », estime ainsi Samuel Minot, président de la FFB Rhône Métropole. Mais comment passer à l’acte ? C’est la question à laquelle les experts ont essayé de répondre durant les deux heures qui ont suivi. 

Pour Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, il y a deux sujets prospectifs à mobiliser en priorité : le bien-être à domicile, et grossir la maille d’intervention en appréhendant à plus large échelle cette rénovation.« Il faut passer à l’action ! », a-t-il insisté.

La rénovation énergétique doit être un point de départ pour la rénovation globale, mais la filière a besoin de moyens pour accompagner ce défi. Bien que MaPrimeRénov' connaisse un véritable succès, Emmanuelle Wargon annonce vouloir continuer à développer l’offre d’accompagnement en 2022, évoquant ainsi la possibilité que le « Prêt Avance Rénovation » voit le jour.

Miser sur la tranformation des bureaux en logements

La transformation de l'usage de bâtiments existants représente une opportunité pour construire des logements garantissant un bonne qualité de vie à ses habitants. Avec plus de 350 000 m2 de bureaux autorisés à être transformés en Île-de-France, ce phénomène commence à être pris au sérieux par l’ensemble du secteur.

« La profession est en train d’ouvrir la voix de cette transformation », indique Philippe Pelletier, en précisant que cette dernière doit être « générale » pour ne pas que ça devienne « trop exigeant ». Pour le président du Plan Bâtiment Durable, l'obsolescence des bureaux existants va « s’accélérer », tandis que la capacité à démolir va quant à elle ralentir en raison de son poids carbone trop important. Joachim Azan, président de Novaxia, indique quant à lui qu’il faut« faire un travail pédagogique auprès des promoteurs ». En effet, ces derniers reconnaissent que la transformation de bureaux en logements est utile, mais beaucoup ont encore du mal à y voir une solution durable.

Même si le gouvernement semble pousser en faveur de cette solution, la transformation reste complexe et coûteuse. Elle demande une véritable volonté des politiques et de l’ingénierie, mais aussi des aides financières. Sur ce point là, les experts sont tous d’accord : il faut aider sur les performances de l'enveloppe. A la question des barrières réglementaires, la ministre du Logement a annoncé son intention de créer « une revue en bonne et due forme » et pourquoi pas « la fusion d'un seul outil à l'image de MaPrimeRénov' ».

Si la plupart des faisceaux de cette démarche sont inédits, le secteur et le gouvernement doivent se donner des objectifs. « Il faut pousser l’innovation dans le bâtiment au sens plus large », a souligné Emmanuelle Wargon. « Nous avons pas mal de prises de travail pour améliorer l’habitat. La filière bâtiment doit devenir une filière d’excellence et pour cela, il faut mettre en évidence cette transformation », a-t-elle conclu.

 

Marie Gérald 

Photo de une : Marie Gérald

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Logement : les programmes des candidats à la présidentielle décryptés (rapport) - Batiweb

Logement : les programmes des candidats à la présidentielle décryptés (rapport)

À quelques jours du premier tour de la présidentielle, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a publié un rapport détaillant les propositions des différents candidats. L’occasion de découvrir que si ces derniers se sont peu exprimés sur le sujet du logement durant la campagne, il n’a pas été oublié pour autant ! Retour sur les programmes des principaux concurrents dans la course à l'Élysée.
Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables - Batiweb

Programmation pluriannuelle de l’énergie : le nucléaire maintenu malgré une hausse des renouvelables

Le tant attendu projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a enfin été publié ce vendredi 25 janvier, avec quelques surprises. En effet, si la France a prévu de porter à 40% la part d’énergies renouvelables dans la production d’électricité à horizon 2030, le nucléaire tiendra malgré tout une place importante dans le mix électrique du pays d’ici là. Les détails.
Isolation des logements en Europe : la France parmi les mauvais élèves - Batiweb

Isolation des logements en Europe : la France parmi les mauvais élèves

tado°, spécialiste des thermostats connectés pour le chauffage et la climatisation, a réalisé une étude concernant l'isolation des logements en Europe. Il en ressort que le Royaume-Uni, la Belgique, la France et les Pays-Bas présentent des logements plutôt mal isolés, qui perdent entre 2,4 et 3 C° une fois exposés aux conditions imposées par l'étude. Inversement, les pays nordiques et de l'Est parviennent à perdre moins de 1,2 C°. Détails.
 Objectif « 500 000 » logements : les professionnels satisfaits malgré quelques inquiétudes - Batiweb

Objectif « 500 000 » logements : les professionnels satisfaits malgré quelques inquiétudes

Les différentes organisations professionnelles du secteur du bâtiment ont accueilli positivement l'annonce de la ministre du Logement, Cécile Duflot, sur la mise en place de 50 mesures de simplification, même si elles attendent d'en connaître les contours. A contrario, l'annonce d'un nouveau label environnemental « très exigeant » a suscité quelques réactions d'inquiétude. Détails.