Lancement du centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien Développement durable | 09.07.18

Partager sur :
Dès octobre prochain, les professionnels du bâtiment pourront s’appuyer sur le Centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien (CREBA) pour mener leur chantier. Le portail, piloté par le Cerema et quatre partenaires, vise à structurer les connaissances, diffuser et partager les bonnes pratiques, et à proposer des outils favorisant une approche globale de la rénovation du patrimoine.
Soutenu par le programme PACTE, le Centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien (CREBA) est piloté par le Cerema aux côtés de *4 partenaires.

Il vise, comme son nom l’indique, à aider les professionnels du bâtiment à mener des réhabilitations de qualité sur du bâti ancien, construit avant 1948.

Pour ce faire, plusieurs outils et ressources seront mis à disposition :

- un outil innovant d’aide à la décision permettant de tester et comparer différentes solutions de réhabilitations, d’en repérer les points de vigilance et de composer des bouquets de travaux responsables ;
- des fiches-résumés de ressources centralisées ;
- des études de cas de réhabilitations responsables ;
- une proposition de charte explicitant les critères d’une opération de réhabilitation dite « responsable » sur un bâti ancien au sens patrimonial, technique et énergétique.

L’idée est ainsi d’aider les acteurs du secteur à adopter « une approche globale et responsable de la réhabilitation énergétique du bâti ancien ».

Diffuser les bonnes pratiques

Un communiqué précise l’importance de favoriser la qualité globale des rénovations dans un contexte où les exigences d’amélioration thermique des bâtiments existants ont été renforcées par la loi de Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

Le CREBA doit permettre aux corps de métiers aux méthodes différentes de travailler ensemble, de structurer et centraliser les ressources et connaissances relatives à la réhabilitation du bâti ancien.

Il est l’occasion de diffuser et de partager les bonnes pratiques et de proposer les outils les plus adaptés.

Les partenaires du projet estiment que « les enjeux sont autant d’améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments anciens, que de respecter et préserver leurs valeurs architecturales et patrimoniales, et de prendre en compte leurs spécificités techniques afin d’éviter les pathologies et d’assurer la durabilité de ce patrimoine ».

Le 29 novembre prochain, un colloque dédié sera organisé à Bordeaux. Tous les acteurs intéressés par la démarche, sont invités à y participer en s’inscrivant dès à présent sur ce lien.

La journée permettra de présenter plus en détails l’initiative. Elle sera articulée autour de 3 ateliers participatifs thématiques et une table-ronde « Rénovations énergétiques et préservation du patrimoine ».

Seront présents :
- Sabine Basili, vice-présente de la Capeb et présidente du programme PACTE
- Yann Dervin, directeur du collectif Effinergie
- Alain Iviglia, de l’entreprise TMH, représentant de la FFB
- André Puget, énergéticien-expert national du bureau d’études thermiques Pouget Consultants
- Michel Simon, vice-président de la Communauté d’agglomération du Grand Cahors.

*Les quatre partenaires du projet CREBA sont : l’école des Arts et Métiers Paris Tech, le Laboratoire de Recherche en Architecture de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, les associations Maisons Paysannes de France et Sites & Cités remarquables de France.

R.C

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019 - Batiweb

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019

Le Gouvernement l’assurait, c’est désormais acté. Dans une lettre adressée à Guillaume Garot, député de la Mayenne (53), le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué que le taux réduit de TVA pour les travaux de rénovation énergétique dans le bâtiment serait maintenu en 2019. Une annonce qui devrait rassurer les acteurs du secteur qui craignaient déjà les « effets dévastateurs » d’une révision de ce dispositif.
Le CITE transformé en prime? Une mesure trop coûteuse selon le gouvernement - Batiweb

Le CITE transformé en prime? Une mesure trop coûteuse selon le gouvernement

Nouveau coup dur pour le bâtiment : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ne sera pas transformé en prime l’an prochain. La décision, confirmée ce vendredi par le gouvernement, advient quelques jours après le lancement de la campagne FAIRE visant à booster la rénovation énergétique. La FFB souligne ainsi une « incohérence » dans les discours. « Ce n’est pas un bon signal » envoyé aux particuliers, estime pour sa part la Capeb.
Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre - Batiweb

Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre

En juin dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, annonçait une remise à plat des aides à la rénovation énergétique des bâtiments. Il confirmait notamment la transformation du CITE en une aide « plus massive ». Deux mois plus tard, où en est-on ? Le montant de la prime, les modalités d’attribution et le périmètre des travaux font l’objet d’une concertation, précise le ministère de la transition écologique. Il faudra donc encore patienter pour connaître les contours du nouveau dispositif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter