Fermer

Le projet de recherche « Quartier Energie Carbone » se concrétise

Lancé en 2018, le projet de recherche « Quartier E+C- », récemment renommé « Quartier Energie Carbone », vise à réduire les émissions de carbone à l'échelle des quartiers et non plus seulement d'un bâtiment. La méthode de calcul entre désormais dans une phase de finalisation et devrait être enrichie de retours d'expériences d'ici septembre prochain.
Publié le 16 mars 2021

Partager : 

Le projet de recherche « Quartier Energie Carbone » se concrétise - Batiweb

Depuis octobre 2018, le projet « Quartier Energie Carbone » comprend de nombreux partenaires investis dans la réduction des émissions de CO2 des bâtiments et des villes, tels que l'Ademe, le CSTB, l'Alliance HQE-GBC, Efficacity, Effinergie, l'Association BBCA, Certivéa, Elioth, ou encore le pôle Atlantech.

 

Le projet entre désormais dans ses derniers mois de développement, avec une finalisation de la méthode prévue pour septembre 2021. L'objectif final étant de faciliter les comparaisons entre quartiers bas-carbone et de permettre aux acteurs de l'aménagement de connaître les bonnes pratiques et de disposer d'une méthode fiable pour réduire l'impact environnemental de leurs projets.

 

Les partenaires du projet rappellent que 50 % de l'empreinte carbone d'un quartier est liée aux choix d'aménagement, à travers la mobilité, les bâtiments, les espaces publics, la gestion des déchets, ou les modes d'assainissement. Construire des bâtiments plus écologiques, aménager des espaces verts, mettre l'accent sur les mobilités douces ou le recyclage sont donc autant de leviers pouréduire l'impact carbone d'un quartier neuf ou existant.

 

UrbanPrint, un outil d'aide à la décision

 

La méthode « Quartier Energie Carbone » repose quant à elle sur l'analyse du cycle de vie du projet à l'échelle du quartier, et s'appuie sur le logiciel UrbanPrint, un outil d'aide à la décision développé par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et Efficacity.

 

Cette méthode s'adresse à l'aménageur et à ses partenaires (promoteurs, collectivités...) qui veulent tester et optimiser leurs choix de conception tout au long du projet. Concrètement, l'utilisateur indique progressivement les données dont il dispose en fonction de l'état d'avancement du projet.

 

Lors de la première phase, l'utilisateur renseigne les premières informations comme le nombre de m2 du projet, l'implantation des bâtiments, le calendrier prévisionnel. Dans les phases d'orientation et de spécification, l'utilisateur entre ensuite de plus en plus de détails (matériaux de construction etc.). S'il ne dispose pas de toutes les informations, l'outil complète les données renseignées par des données d'enrichissement issues de l'exploitation de bases de données statistiques.

 

L'outil permet de tester plusieurs variantes et de calculer le potentiel environnemental à chaque étape, et de comparer l'impact énergie et carbone du quartier par rapport à un projet de référence BAU (Business As Usual), avec la même localisation, le même programme, selon des pratiques courantes.

 

Il permet également d'afficher les résultats d'analyses du cycle de vie détaillés des différents constituants du quartier, selon les 26 indicateurs environnementaux de la norme EN 15804.

 

Pour avoir des retours d'expérience, huit projets expérimentent actuellement cette nouvelle méthode, dans le but de l'améliorer. Parmi ces opérations, on retrouve notamment le quartier « Issy Coeur de Ville » (92), l'EcoCité EuroMéditerranée à Marseille (13), le quartier bas-carbone « Atlantech » à La Rochelle (17), ou encore l'éco-quartier « Les nouveaux échats » à Beaucouzé (49).

 

Résultats attendus fin septembre !

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.