Matériaux biosourcés : quels sont leurs avantages ?

Développement durable | 19.07.22
Partager sur :
Matériaux biosourcés : quels sont leurs avantages ? - Batiweb
Poussés par les dernières réglementations environnementales et notamment la RE2020, les matériaux biosourcés sont de plus en plus utilisés pour les constructions neuves, mais aussi pour les rénovations. Ces nouveaux matériaux présentent de nombreux avantages.

Selon la définition du ministère de l’Écologie et l’arrêté du 19 décembre 2012 relatif au contenu et aux conditions d’attribution du label bâtiment biosourcé, «  les matériaux biosourcés sont issus de la matière organique renouvelable (biomasse), d’origine végétale ou animale. Ils peuvent être utilisés comme matière première dans des produits de construction et de décoration, de mobilier fixe, et comme matériau de construction dans un bâtiment ».

Parmi les matériaux qui entrent dans cette catégorie, on retrouve : 

 

  • le bois, qui peut être utilisé notamment pour la structure ou la façade d’un bâtiment, 
  • le chanvre, permettant de réaliser des enduits muraux, mais aussi utilisé pour les sols et plafonds,
  • la paille, servant pour le remplissage d’ossature et en tant qu’isolant, 
  • la ouate de cellulose, pour l’isolation des murs, toits et planchers,
  • le liège, utilisé pour l’isolation intérieure et extérieure,
  • mais aussi : les textiles recyclés, le lin, la laine de mouton, etc. 

Ces matériaux peuvent être utilisés pour la structure et l’isolation, mais également dans la composition des peintures, colles et composants plastiques (amidon de maïs). 

 

Réduire les émissions carbone

 

Afin de limiter les émissions carbone produites par le secteur du bâtiment, les matériaux biosourcés apparaissent comme une alternative plus écologique aux solutions traditionnelles. 

En effet, leur fabrication demande moins d’énergie, mais ils permettent également de capter et de stocker le CO2 présent dans l’atmosphère lors de leur croissance et une fois mis en œuvre, durant toute la durée de vie du bâtiment.

 

Des performances équivalentes, voire supérieures aux matériaux traditionnels

 

Les matériaux biosourcés offrent une très bonne efficacité thermique et acoustique allant de 0,035 à 0,051 W/(m.K) contre 0,030 à 0,042 W/(m.K) pour les matériaux d'isolation classique. 

Perspirants et hygroscopiques, ils régulent la température et l’humidité à l’intérieur d’un bâtiment. À cela s’ajoute un excellent déphasage thermique, qui permet de retarder le transfert de chaleur dans les parois d’un bâtiment pour un meilleur confort. 

En termes de qualité de l’air intérieur (QAI), les matériaux biosourcés contribuent à préserver un air plus sain. Ils émettent très peu de COV (composés organiques volatils), voire offrent des propriétés dépolluantes pour certains.

 

Des matériaux fiables et durables

 

Les matériaux biosourcés sont durables et gardent leurs caractéristiques sur le long terme. Ils disposent d’avis techniques et de règles professionnelles, au même titre que les matériaux de construction classiques. 

Ils disposent pour la grande majorité d’une fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) leur permettant d’être mis en œuvre facilement selon les règles de la RE2020.

Bien que parfois réputés plus chers à l’achat, les matériaux biosourcés permettent de réaliser des économies, en matière d’énergie, de durabilité ou de mise en œuvre, réduisant le budget global de la construction.

 

Des matériaux renouvelables et recyclables

 

Les matériaux biosourcés sont issus de matières premières renouvelables ou recyclables. En effet, la ouate de cellulose par exemple est issue du recyclage du papier et du carton. 

Les matériaux biosourcés d’origine végétale permettent de contribuer au renouvellement des ressources et peuvent être recyclés, voire compostés à travers des filières de valorisation. Ils contribuent ainsi à la préservation des ressources naturelles.

 

Une production locale

 

Les matériaux biosourcés sont généralement issus des secteurs agricoles et sylvicoles français. Cette production locale en circuit court permet de contribuer au développement de ces filières tout en limitant les transports. 

Ces filières innovantes représentent ainsi de nombreux emplois non délocalisables, contribuant au dynamisme économique des régions où elles sont implantées.

 

Elsa Bourdot
Photo de une : Adobe Stock

Claire.lemonnier
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb