Nicolas Hulot engagé en faveur du développement des énergies maritimes renouvelables

Développement durable | 24.07.17
Partager sur :
Nicolas Hulot engagé en faveur du développement des énergies maritimes renouvelables - Batiweb
Si la Programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit l’attribution d’un maximum de 6 000 mégawatts de projets pour l’éolien en mer d’ici à 2023, la filière est encore très en retard, comparée au solaire et à l’éolien terrestre notamment. Une situation problématique à laquelle Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, compte bien remédier. Explications.
Classées parmi les «filières moins matures » par l’Ademe, les énergies maritimes renouvelables sont encore très peu développées en France. En son temps, Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, avait pourtant rappelé « l’engagement de l’État dans la mobilisation de tous les leviers pour accélérer le développement de la filière ».

Souhaitant lui aussi « booster la filière » des énergies marines renouvelables (EMR), Nicolas Hulot, à la tête du ministère de la Transition écologique et solidaire, reste néanmoins lucide quant au contexte actuel. « On est freiné dans le développement de cette filière par un certain nombre de verrous administratifs, juridiques, parfois économique ou financiers », a-t-il rappelé vendredi, lors d’un voyage à Plouarzel (Finistère).

« C’est bien beau de se fixer des objectifs dans une loi, mais après, il faut développer des stratégies (…) Dans les verrous, il y a parfois des contentieux qui s’éternisent, des craintes qui sont justifiées ou non », poursuit le ministre.

Une accélération à pévoir

« Je dis aux acteurs [de la filière, ndlr] que je serai à leurs côtés avec cette réserve que, si je suis en charge de doper l’économie bleue, attention à ce que les océans n’apparaissent pas comme un eldorado que l’on va piller sans scrupules. Car, par ailleurs, je suis là pour faire en sorte que cet écosystème, on en préserve son intégrité », a-t-il déclaré.

« Maintenant, on va rentrer dans la phase opérationnelle (…) On a jusqu’en fin 2018 pour mettre en place des plans de bataille mais, après, on va vraiment booster la filière de l’économie bleue », promet Nicolas Hulot.

Ce dernier a par ailleurs reçu quatre dossiers lors de sa visite au pôle de compétitivité Mer Bretagne, traitant de l’acoustique marine, des satellites, des énergies renouvelables et des navires du futur.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
La sélection de la semaine
Balise de géolocalisation GPS Plug & Track Quartix - Batiweb

Experts en géolocalisation de véhicules depuis plus de 18 ans, Quartix vous présente sa balise Plug...


APPUI SIEL : forme en H, profil carré - Batiweb

Breveté par Lib Industries, l’appui de fenêtre H est un élément fort de l’esthétique...


Portes rainurées Groove : combinaison de la performance avec le design décoratif - Batiweb

En habitat individuel ou collectif, la porte intérieure doit remplir prioritairement un rôle esthétique,...

Dossiers partenaires
DAIKIN Perfera , une console conçue pour le confort - Batiweb

Compacte, silencieuse et performante, la console Perfera FVXM-A est conçue comme l’alliance entre le design et la perfor…


Une nouvelle jeunesse pour nos gammes PVC ! - Batiweb

Swingline et Kietisline nos produits phares en PVC sur-mesure en neuf comme en rénovation, bénéficient d’une amélioratio…


BOITCO® Au début était le besoin d’une entreprise de plomberie, chauffage et climatisation - Batiweb

BOITCO® est une boîte d’incorporation qui a été conçue par une entreprise française de plomberie, chauffage et climatis…