Nicolas Hulot annonce 4 mesures pour soutenir les ménages dans leur transition énergétique Eco-construction | 19.09.17

Partager sur :
En juillet dernier, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait le Plan climat de la France. Et pour atteindre les objectifs de cette initiative ambitieuse, chacun a son rôle à jouer ! Quatre mesures ont d’ailleurs été annoncées afin d’« aider les ménages aux moyens limités ». Un soutien plus que bienvenu après la baisse des APL et du Prêt à taux zéro en 2018.
Améliorer le quotidien des Français : c’est l’un des axes principaux du Plan climat que Nicolas Hulot a présenté en juillet dernier. Et le ministre de la Transition écologique et solidaire semble bien déterminer à mener sa mission à bien !

Dans ce cadre, il a annoncé, dans les pages de Libération, les « quatre première mesures phares » du Plan climat, « qui s’inscrivent dans la dimension solidaire » du ministère de Nicolas Hulot et « constituent (…) le ‘’paquet solidarité climatique’’ ».

De multiples aides en faveur de l’environnement

« La première, c’est la prime à la conversion des véhicules. Pour ceux qui veulent passer d’un vieux véhicule polluant à une voiture thermique à faible émission de CO2 », annonce le ministre.

« À partir de 2018, la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001 (…) Et pour tous ceux qui souhaitent passer à l’électrique, la prime à la conversion sera de 2 500 euros », détaille-t-il.

Au-delà de l’extension de la prime à la casse, le ‘’chèque énergie’’, qui permet de payer des factures pour tout type d’énergie, va se généraliser peu à peu après une expérimentation dans quatre départements.

« Il devrait permettre d’aider 4 millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d’énergie », estime Nicolas Hulot. « Le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an. À compter de 2019, il sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne. C’est une mesure conséquente, j’y tiens beaucoup. »

En revanche, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), attribué aux ménages réalisant des travaux d’économie d’énergie, disparaîtra en 2019 pour laisser place à une prime « versée dès que les travaux seront achevés ».

Enfin, « les ménages aux moyens les plus modestes qui veulent changer une chaudière au fioul très polluante » pourront bénéficier d’une aide particulière pouvant aller « jusqu’à 3 000 euros », « à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur ».

De bon augure pour la population française, qui doit par ailleurs faire face à de nombreuses réductions des aides au logement.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @N_Hulot (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.
Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Deux coordinateurs pour organiser le Plan de rénovation énergétique des bâtiments

Projet majeur du gouvernement, le Plan de rénovation énergétique des bâtiments a été présenté le 24 novembre dernier par les ministres Nicolas Hulot et Jacques Mézard. Afin de donner une nouvelle impulsion à cette initiative, ces derniers ont annoncé ce 21 décembre la nomination de deux animateurs pour coordonner la concertation : Marjolaine Meynier Millefert, députée de l’Isère, et Alain Maugard, président de Qualibat.
Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Depuis mars dernier, douze maisons font l’objet d’une rénovation énergétique dans la Somme. Le projet, mené par le bailleur social ICF Nord-Est Habitat, s’inscrit dans la démarche EnergieSprong, dont les exigences sont particulièrement élevées : niveau énergie zéro pour les logements rénovés, travaux en site occupé en un temps réduit, confort et esthétisme au sein du bâtiment, etc. Une initiative globale saluée par le ministre Nicolas Hulot.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter