Ségolène Royal lance une prime économies d’énergie Eco-construction | 23.02.17

Partager sur :
La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé ce jeudi le lancement d’une prime économies d’énergie dont le but est de financer les travaux d’économies d’énergie des ménages les plus précaires. Cette prime exceptionnelle s’inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie. L’opération, qui débutera le 1er mars prochain pour s’achever le 31 mars 2018, vise à accélérer la lutte contre la précarité énergétique.
La rénovation énergétique des logements va bénéficier d’un nouveau « coup de pouce ». Ce jeudi, Ségolène Royal a lancé une prime économies d’énergie qui va permettre aux ménages sous conditions de ressources, de bénéficier d’une aide pour le financement de leurs travaux d’économies d’énergie.

L’annonce intervient suite à la publication, mardi 21 février, d’un arrêté relatif aux modalités d’application de la troisième période du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Le texte vient moduler « le volume de certificats délivrés pour certaines opérations au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie. »

La prime exceptionnelle annoncée ce jour par Mme Royal vise à accélérer la rénovation énergétique et la lutte contre la précarité énergétique. Les primes seront versées, dans le cadre du dispositif des certificats d’énergie, par les signataires de la charte d’engagement (vendeurs d’énergie et leurs partenaires, et collectivités territoriales).

Remplacement de chaudières et isolation des combles subventionnés

La charte prévoit des primes d’au moins :

- 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au gaz ou au fioul à haute performance énergétique ;
- 100 € pour l’installation d’un programmateur centralisé pour radiateurs électriques ;
- 50 € pour l’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées ;
- 1300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au bois classe 5.

Par ailleurs, il est également prévu des primes pour l’isolation de combles ou de toitures, à partir de 1€ pour les bâtiments les plus énergivores.

Ces primes seront cumulables avec le CITE (Crédit d’impôt transition énergétique), dont a bénéficié plus d’un million de foyer. 45% des ménages sont éligibles à cette nouvelle prime.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de cette prime exceptionnelle, les ménages sont invités à vérifier leurs conditions de ressources qui sont les mêmes que celles qui s’appliquent dans le cadre des aides de l’agence nationale de l’amélioration de l’habitat.


Ils devront ensuite choisir le partenaire CEE signataire de la charte puis accepter l’offre du partenaire avant de signer le devis des travaux.

L’opération débutera le 1er mars prochain pour s’achever le 31 mars 2018.

Rose Colombel
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La chaudière à 1 € est une « promesse concrète » faite aux Français

La chaudière à 1 € est une « promesse concrète » faite aux Français

Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi au ministère de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy et Julien Denormandie, ont révélé les contours du dispositif de prime à la conversion des chaudières. L’initiative qui répond à un double enjeu, écologique et économique, doit permettre le remplacement de 600 000 équipements fonctionnant au fioul d’ici deux ans.
Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre

Transformation du CITE en prime : les détails se font attendre

En juin dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, annonçait une remise à plat des aides à la rénovation énergétique des bâtiments. Il confirmait notamment la transformation du CITE en une aide « plus massive ». Deux mois plus tard, où en est-on ? Le montant de la prime, les modalités d’attribution et le périmètre des travaux font l’objet d’une concertation, précise le ministère de la transition écologique. Il faudra donc encore patienter pour connaître les contours du nouveau dispositif.
Le budget de l'Anah augmente pour rénover 70 000 logements

Le budget de l'Anah augmente pour rénover 70 000 logements

A l'occasion de son déplacement à Rennes, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a annoncé que des crédits supplémentaires seraient débloqués en 2016 pour l'Anah. Dans le cadre du programme Habiter mieux, l'Agence aura pour objectif de lancer la rénovation énergétique de 70 000 logements, contre 50 000 l'an dernier. Depuis son lancement en 2013, 200 000 ménages ont bénéficié de ces aides.
Les CEE, un dispositif efficace pourtant menacé de disparition

Les CEE, un dispositif efficace pourtant menacé de disparition

Alors que la loi sur la transition énergétique est en débat à l'Assemblée nationale, le Groupement des professionnels du certificat d'économies d'énergie s'inquiète de la non publication du décret fixant les objectifs de la troisième période en matière d'économie d'énergie. Sans ce décret, c'est tout le financement des travaux de rénovation qui pourrait s'effondrer, alors même que le dispositif des CEE semble porter ses fruits.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter