Fermer

-8 % pour les ventes de logements neufs en Île-de-France

Comme à chaque trimestre, l’observatoire de l’Agence départementale d’information sur le logement (ADIL) de Paris publie les chiffres du logement neuf à l’échelle de la région Île-de-France. Au dernier trimestre 2022, l’ADIL enregistre une baisse de 8 % pour les ventes, et de 5 % pour les mises en vente.
Publié le 16 décembre 2022

Partager : 

-8 % pour les ventes de logements neufs en Île-de-France - Batiweb

Dans leurs dernières conjonctures, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) et le Pôle Habitat de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) faisaient état d’une chute des ventes de logements neufs, s’inquiétant d’une crise du logement en 2023.

 

Une baisse des ventes et mises en vente

 

En cette fin d’année, l’observatoire de l’Agence départementale d’information sur le logement (ADIL) de Paris publie à son tour les chiffres pour l’Île-de-France. Après un deuxième trimestre 2022 plutôt positif (avec +18 % de ventes sur un an), le troisième trimestre s’est inscrit en baisse, avec 4 804 ventes, soit -8 % de transactions en un an.

Dans le détail, Paris et les Yvelines enregistrent des baisses conséquentes, avec respectivement -60 % et -55 % de transactions. Cette baisse étant plus modérée pour les Hauts-de-Seine (-8 %), et l’Essonne (-11 %). Inversement, les départements du Val-d’Oise, de la Seine-et-Marne et de la Seine-Saint-Denis enregistrent des hausses comprises entre +8 et +15 %.

La promotion immobilière enregistre également une baisse de 5 % sur un an, avec là encore des évolutions très disparates. On note un bond des commercialisations en Seine-Saint-Denis (+66 %), alors qu’elles chutent de 50 % dans les Yvelines et dans l’Essonne.

 

Un stock de logements disponibles qui augmente

 

Malgré cela, le stock de logements neufs disponibles bondit de 47 %, atteignant 33 088 unités au 30 septembre 2022, avec seulement 4,5 % de maisons individuelles. Le Val-de-Marne et le Val-d’Oise connaissent les hausses de stock les plus importantes, avec respectivement +95 % et +74 %.

Côté prix, le prix de vente moyen d’un appartement neuf augmente de 4,1 % sur un an, et atteint 6 046 € le m2. Le Val-d’Oise enregistre notamment une hausse moyenne de 14,6 %, alors que le Val-de-Marne note une baisse de 1,7 %.

En valeur, Paris et certaines de ses villes limitrophes restent les plus chères, avec notamment 14 641 € le m2 à Paris, et 14 591 € à Saint-Mandé. À l’inverse, la Seine-et-Marne et l’Essonne sont les départements qui présentent les prix les plus abordables dans le neuf, avec respectivement une moyenne de 4 571 € et 4 601 € par m2.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.