Denormandie « assume » le déclin de la construction de maisons individuelles Législation et règlements | 30.08.19

Partager sur :
Dans un contexte de déclin de la construction, le ministre du Logement Julien Denormandie a expliqué ce jeudi 29 août que la suppression de certaines aides d’accession à la propriété, comme le PTZ dans les zones détendues, était un choix politique délibéré pour revitaliser les centres des villes moyennes et limiter la construction de maisons individuelles en périphérie. Le ministre a toutefois reconnu la nécessité de « construire davantage dans certains endroits ».

Interrogé sur BFM Business ce jeudi 29 août, le ministre du Logement a reconnu et « assumé » la politique actuelle visant à encourager la rénovation des logements en centre-ville au détriment de la construction de maisons individuelles en périphérie.

 

Alors que le gouvernement a réduit et compte supprimer certaines aides à la propriété comme le prêt à taux zéro dans des zones dites « détendues », économistes et entreprises s’accordent à dire que cette politique a un impact sur la construction de maisons individuelles, encore en déclin ce dernier trimestre.

 

Un choix politique délibéré pour revitaliser les centres-villes

 

« Diriger c'est faire des choix, donc on a fait des choix », a affirmé le ministre du Logement au micro de BFM Business. « La conséquence de ça, c'est d'assumer que la maison individuelle en périphérie (des villes), son chiffre de construction diminue », a-t-il ajouté. « Moi, je l'assume ».

 

« Il y a des maisons individuelles qui naissent du fait de dispositifs fiscaux que l'Etat avait créés et qui avait une conséquence, c'était que le centre ville périclitait », a détaillé M. Denormandie. « Tout le monde allait vers ces nouvelles maisons individuelles ».

 

« Ca, ce n'est pas la société qu'on souhaite », a-t-il ajouté. « Dans toutes ces villes (...), on va plutôt aller revitaliser l'intérieur, parce qu'on ne veut pas de logements vacants ou de logements qui se paupérisent à l'intérieur ».

 

« Evidemment, vous avez une diminution de la construction des maisons individuelles », a-t-il reconnu.

 

Le ministre du Logement s’est toutefois défendu d’un impact sur le déclin général de la construction, reconnaissant même la nécessité de construire davantage dans certaines zones. « Il nous faut construire davantage dans certains endroits, je vous le confesse bien volontiers », a-t-il ainsi concédé, comptant sur les effets de la loi Logement adoptée l'an dernier.

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : BFM Business

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Numérique, innovation et environnement au cœur du contrat du Comité stratégique de filière « Industries pour la construction »

Numérique, innovation et environnement au cœur du contrat du Comité stratégique de filière « Industries pour la construction »

Divers représentants du gouvernement, dont Julien Denormandie, ministre du Logement, ont signé ce 13 février l’ambitieux plan d’actions élaboré par le Comité stratégique de filière « Industries pour la construction ». S’articulant autour de six projets structurants, le document fait la part belle à la numérisation, la transition énergétique, l’innovation, mais également à l’emploi, et tout particulièrement dans les petites entreprises. Le point.
2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir

2,3% de croissance dans la construction en 2018, mais la FFB moins confiante pour l'année à venir

La Fédération française du bâtiment (FFB) a annoncé une croissance de l'activité de 2,3% en 2018, ce mercredi 19 décembre, lors d’une conférence de presse sur son bilan annuel et ses prévisions pour l'an prochain. Une croissance en baisse par rapport aux 4,9% de 2017, mais certainement meilleure que celle de l’année à venir. Jacques Chanut, président de la FFB, a en effet annoncé que 2019 serait « marquée par la fin d’un cycle de croissance ». Précisions.
Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Recentrage des aides : le marché de la maison individuelle accuse le coup

Le recentrage des aides publiques en faveur du logement aura fortement impacté le marché de la maison individuelle. Lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 14 février, Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, a indiqué que 2018 avait enregistré l’un des plus mauvais scores de ces 15 dernières années. Les ventes ont notamment reculé de – 11,3% dans le secteur diffus, descendant sous la barre des 120 000 unités. Précisions.
L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires

L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires

Le Gouvernement et l’Anah (Agence nationale de l’habitat) lancent « Facil Habitat », un site qui résume les aides disponibles pour guider les propriétaires et lutter contre les 8% de logements vacants. Accessible à tous, cette plateforme répond aux questions les plus fréquentes, propose des simulateurs (PTZ, Denormandie, calculateur de révision de loyer), et met à disposition des modèles de documents (bail type, quittance de loyer, lettre de relance en cas d’impayé etc.).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter