Le Sénat réaffirme le rôle des collectivités dans la politique du logement Législation et règlements | 05.07.18

Partager sur :
Le Sénat réaffirme le rôle des collectivités dans la politique du logement
A l’occasion de l’examen du projet de loi Elan, la commission des affaires économiques du Sénat a analysé la place des collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques locales de l'habitat. Réaffirmant le rôle des maires, la commission s’est opposée à « la recentralisation des dispositifs au profit de l’Etat » et a veillé à la prise en compte de la diversité des territoires. Précisions.
Lors de l’examen du projet de loi Elan, les 3 et 4 juillet, le Sénat en commission a adopté 438 amendements, dont 277 présentés par sa rapporteure Dominique Estrosi-Sassone.

Le texte, qui sera débattu en séance publique la semaine du 16 juillet, vient réaffirmer le rôle des collectivités territoriales dans les politiques du logement et plus particulièrement celui des maires.

La commission s’est notamment opposée « à la recentralisation des dispositifs » au profit de l'État privilégiant des outils qui prennent en compte la diversité des territoires.

Elle a également complété le projet de loi par des dispositions visant à rééquilibrer les relations bailleurs-locataires ou à adapter la loi SRU. Ces thèmes avaient été « mis en exergue par la Conférence de consensus du logement proposée par le Président du Sénat et acceptée par le Président de la République », rappelle-t-elle.

Un rôle accru pour les collectivités

A l’initiative de Mme Estrosi-Sassone (LR), la commission a réaffirmé le besoin d’associer les maires aux projets d’ampleur portés par un contrat de projet partenarial d’aménagement (PPA) et réalisés dans le cadre d’un périmètre de grande opération d’urbanisme (GOU).

Afin d’encourager le développement maîtrisé des territoires ruraux, elle a ouvert de nouvelles possibilités de constructibilité « très encadrées dans les zones agricoles et littorales ».

La commission a créé une instance de conciliation facilitant le dialogue entre les collectivités et l’État en matière d’élaboration de documents d’urbanisme et d’autorisation de projets.

Concernant les logements sociaux, elle a allongé le calendrier pour les communes actuellement dans le dispositif, instauré un calendrier spécifique pour les communes y entrant pour la première fois et a proposé d’expérimenter la mise en place d’un contrat d’objectifs et de moyens.

Ont été adoptés, le vote conforme du maire sur les ventes de logements sociaux, et l’abaissement des seuils applicables en matière de regroupement des organismes de logement social à 10 000 logements gérés ou à 25 millions d’euros de chiffres d’affaires.

La commission a refusé de renforcer les obligations en matière d’attribution de logements sociaux en maintenant la possibilité pour des collectivités locales de diminuer en deçà de 25% le taux d’attribution de logements hors quartiers prioritaires de la politique de la ville à des personnes aux ressources très modestes.

Elle a octroyé aux communes et aux intercommunalités la possibilité de consulter le bulletin n° 2 du casier dans le cadre de l’instruction de demandes de « permis de diviser » ou de « permis de louer » afin de savoir si le demandeur a été condamné pour une infraction relevant des activités des marchands de sommeil.

Enfin, elle a permis l’accélération du déploiement des réseaux de communications électroniques dans un cadre équilibré.

R.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Sénat adopte le projet de loi Elan

Le Sénat adopte le projet de loi Elan

Déjà voté à l’Assemblée nationale, le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) a été adopté en première lecture par le Sénat. Ce texte qui vise à « construire plus, mieux et moins cher » selon le gouvernement, fera l’objet, après les vacances parlementaires, d’une commission mixte paritaire (CMP) chargée de trouver une version commune aux deux chambres.
Selon Alain Dinin (Nexity), le projet de loi Elan ne relancera pas l’offre

Selon Alain Dinin (Nexity), le projet de loi Elan ne relancera pas l’offre

C’est une évidence : le projet de loi Elan, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, ne convainc pas. S’il doit venir libérer la construction, nombreux sont les acteurs du secteur à craindre que certaines mesures soient « contre-productives ». Ce vendredi, Alain Dinin, PDG de Nexity a même estimé que le projet ne relancera pas l’offre immobilière.
Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie

Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie

Le 17 mai dernier, les architectes ont organisé une journée nationale de débat et de sensibilisation sur tout le territoire afin d’alerter les citoyens et les élus des effets négatifs que pourrait avoir le projet de loi Elan sur la qualité architecturale du bâti. Pour inscrire cette mobilisation dans le temps, ils ont annoncé la création du Collectif « Ambition Logement ». L’objectif, mobiliser le plus grand nombre et initier une contre-offensive.
Logement social : CDC Habitat fusionne ses 13 entités et se réorganise

Logement social : CDC Habitat fusionne ses 13 entités et se réorganise

CDC Habitat, filiale de logement social de la Caisse des dépôts, a annoncé hier, mardi 15 janvier, avoir commencé la mise en œuvre de son plan de transformation intitulé « Trajectoire 2022 ». Parmi les premières mesures : la fusion de ses 13 entités pour créer une unique entreprise sociale pour l’habitat (ESH), la création de directions interrégionales, et la nomination de plusieurs directeurs. L’objectif : « renforcer les missions et l’expertise au service des collectivités ».

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter