Les panneaux solaires importés de Chine (provisoirement) taxés

Législation | 05.06.13
Partager sur :
Les panneaux solaires importés de Chine (provisoirement) taxés - Batiweb
Malgré les réticences de certains états européens, le Commissaire européen Karel de Gucht a finalement pris la décision d’imposer de droits de douane provisoires sur les produits solaires importés de Chine pour protéger les fabricants européens. Mais cette taxe arrive sans doute trop tard, plusieurs usines européennes ont déjà mis la clé sous la porte suite à l'offensive chinoise.

Cette fois, la guerre a commencé. Une guerre économique entre l'Europe et la Chine sur les produits solaires. Bruxelles a décidé de suivre l’exemple des États-Unis qui imposent depuis 2012 des droits anti-dumping sur les produits solaires en provenance de la Chine. L'exécutif européen a opté pour des mesures graduelles : à partir du 6 juin, les taxes seront au taux de 11,8% sur les wafers, cellules et modules d’origine chinoise et passeront ensuite à 47,6% en moyenne à partir du 6 août si la Commission ne parvient pas à trouver un terrain d'entente avec Pékin.

« La balle est dans le camp des Chinois », a estimé M. De Gucht en évoquant une fenêtre d'opportunité. « Il est clair que si la Chine n'apporte pas de solution d'ici le 6 août, des taxes plus élevées seront appliquées », a-t-il insisté. « Ce n'est pas une mesure protectionniste », a assuré M. De Gucht, justifiant l'instauration de ces taxes en expliquant qu'il s'agissait d'une « mesure d'urgence pour donner un ballon d'oxygène à un secteur qui souffre » des pratiques de dumping de Pékin.

Des négociations avec la Chine très attendues

Nicole Bricq, ministre du Commerce Extérieur et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif se disent satisfaits de la position de la Commission Européenne dans un communiqué commun. « La décision qui a été prise est équilibrée et responsable. Elle protège les intérêts des constructeurs européens. En outre, ce délai peut aussi permettre à la Chine de prendre des mesures correctives. La France appelle à l’esprit de responsabilité et à la solidarité communautaire ».

EU ProSun, groupement de fabricants solaires européens, se dit « soulagé que la Commission Européenne ait finalement décidé d’introduire des mesures concrètes contre le dumping chinois, qui a déjà coûté des milliers d’emplois et plus de 60 fermetures d’usines au sein de l’industrie solaire européenne. Le dumping est une fraude, nuit au futur de l’énergie solaire et doit être relégué au passé.  Par conséquent, nous sommes ouverts aux négociations avec la Chine parce que c’est au tour de la Chine d’agir ».

Un coup fatal à l’industrie solaire européenne ?

De son côté, l’Alliance pour une Energie Solaire Abordable (AFASE) regrette que la Commission ait décidé d’ignorer les positions de 18 des 27 États membres ayant voté contre l’imposition de droits de douanes. L’AFASE souligne que « cette décision d’imposer des droits a été prise malgré les avertissements de centaines d’entreprises solaires européennes, de 15 associations photovoltaïques européennes, de diverses associations professionnelles, telles que la Fédération de l’industrie allemande (BDI), la Fédération allemande du commerce de gros et du commerce extérieur (BGA), du Fonds Mondial pour la Nature (WWF), ainsi que de nombreux experts ». Car pour eux, ces droits de douanes pénaliseraient non seulement le secteur solaire européen, mais aussi l’économie européenne dans son ensemble.

Les taxes entreront en vigueur jeudi pour une durée de six mois. Dans cet intervalle, la Commission va continuer à négocier avec la Chine, avec la volonté d'aboutir et de suspendre ces taxes a assuré M. De Gucht. Plusieurs firmes allemandes (Q-Cells et Solarhybrid) et françaises (Solar France) ont déjà mis la clé sous la porte. D'autres ont été reprises, comme la française Photowatts par EDF. Une mesure qui apparaît tardive par rapport à l'état actuel du secteur en Europe.


Bruno Poulard

Image credit: atm2003 / 123RF Banque d'images
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Panneaux solaires : le bras de fer continue entre l'Europe et la Chine - Batiweb

Panneaux solaires : le bras de fer continue entre l'Europe et la Chine

Berlin a refusé lundi l'idée de prendre des sanctions à l'encontre de la Chine dans le domaine du photovoltaïque, proposée par la Commission européenne. Pire, 15 des 21 États membres interrogés par l’agence Reuters ont dit s’opposer aux mesures proposées par le commissaire Karel De Gucht. Six seulement, dont la France, soutiennent la Commission.
Panneaux solaires : les mesures antidumping contre la Chine bientôt supprimées ?  - Batiweb

Panneaux solaires : les mesures antidumping contre la Chine bientôt supprimées ?

Les mesures antidumping prises contre les exportations chinoises de panneaux solaires pourraient bientôt être levées. Réunie ce mercredi, la Commission européenne a en effet annoncé son intention de les supprimer « graduellement » au cours des 18 prochains mois. Rappelons qu’au mois de janvier, il avait été question de prolonger les droits de douane sur le solaire chinois pendant deux ans, une proposition rejetée par 18 pays européens.
Rachat électricité photovoltaïque : le gouvernement serre la vis - Batiweb

Rachat électricité photovoltaïque : le gouvernement serre la vis

Le gouvernement a annoncé hier les nouveaux tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque. Le tarif de 58 centimes/kWh est désormais réservé aux « bâtiments existants » d'habitation, d'enseignement ou de santé. Un prix de 42 centimes/KWh est désormais prévus pour les panneaux solaires installés sur des bâtiments construits depuis moins de deux ans.