Fermer

Marseille : E. Macron se déplacera fin février pour une « longue » visite

Emmanuel Macron va se rendre à Marseille fin février afin de faire le point sur le plan « Marseille en grand », qu’il avait lui-même lancé fin 2021. Le maire de la ville a annoncé la venue du chef de l’État pour une visite « longue » et « conséquente ». Les discussions seront notamment axées sur le volet transports de ce plan.
Publié le 17 janvier 2023

Partager : 

Marseille : E. Macron se déplacera fin février pour une « longue » visite - Batiweb

Emmanuel Macron fait son grand retour dans la cité phocéenne. Sa dernière venue remontait à septembre 2021. Une visite au cours de laquelle le président de la République avait annoncé le lancement de son plan « Marseille en grand », comportant de nombreux engagements au bénéfice de la ville. Dans le cadre de ce plan, le gouvernement s’était engagé à verser 1,5 milliard d’euros à la ville pour financer des projets liés aux transports, à la culture, ou encore à la sécurité.

« Le chef de l’État revient à Marseille pour une visite assez conséquente et assez longue, comme il l’avait fait en septembre 2021, parce qu’il a à cœur de regarder ce qu’il s’est passé, et de tracer avec nous de nouvelles perspectives », a déclaré Benoît Payan, le maire divers gauche de la ville.

Lors de sa venue fin 2021, le chef de l’État s’était rendu dans une école du nord de la ville pour la rentrée scolaire. Il avait eu l’occasion d’échanger avec des enseignants et des parents d’élèves sur la vétusté de nombreux établissements marseillais, « dont certains équipements, comme le gymnase, sont très dégradés, comme dans de nombreuses écoles de la ville », avait souligné à l’époque Benoît Payan. Depuis, un vaste plan de rénovation des 470 écoles marseillaises a été lancé. Celui-ci est estimé à 1,2 milliard d’euros.

 

Tous les regards braqués sur les transports de la cité phocéenne

 

Mais pour cette visite programmée pour le mois de février, les élus locaux vont porter une attention toute particulière au secteur des transports. « Je vais particulièrement insister pour que le chef de l’État continue à amplifier ses moyens » car « nous avons besoin de transports collectifs qui vont aller vers le Nord », a précisé le maire de Marseille. En 2021, Emmanuel Macron avait en effet exprimé la volonté de désenclaver les quartiers nord de la ville, et de permettre de lier le Nord et le Sud pour atténuer les inégalités territoriales.

Les diverses mésententes entre le maire de Marseille et la présidente LR de la métropole Aix-Marseille-Provence Martine Vassal ont entraîné quelques difficultés dans les lancements de projets liés aux transports. En 2021, le président de la République s’était d’ailleurs agacé des « chicayas » entre ces deux élus. « Nous sommes de plus en plus d’accord », avait cependant assuré Benoît Payan, lors d’une récente visite de Clément Beaune, le ministre des Transports.

De l’eau a visiblement bel et bien coulé sous les ponts, puisque 15 projets ont été lancés depuis, avec notamment la prolongation d’un tramway Sud-Nord, dont une première tranche est espérée fin 2024. Un bus de rocade reliant deux terminus de métro dans le Nord est également prévu.

Le budget total de ce volet transports est estimé à 2 milliards d’euros, dont un milliard financé par l’État (256 millions d’euros de subventions, le reste sous forme d’avances remboursables). Martine Vassal demande désormais au gouvernement de doubler sa subvention, à 500 millions.

« Des discussions sont en cours » et le président de la République s’exprimera « prochainement », avait répondu début janvier le ministre des Transports.

 

Jérémy Leduc

Photo de une : Adobe Stock

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.