Fermer

Acquisition : le groupe Lorillard rachète l'entreprise Menuiserie Meslin

Ambitionnant de devenir le leader de la menuiserie bois, le groupe Lorillard vient de faire une acquisition stratégique en rachetant l'entreprise normande Menuiserie Meslin, spécialisée dans les produits traditionnels et sur-mesure en bois pour le marché de la rénovation. Le groupe Lorillard espère ainsi élargir son champ d'action et intégrer de nouveaux produits plus spécifiques.
Publié le 21 janvier 2021

Partager : 

Acquisition : le groupe Lorillard rachète l'entreprise Menuiserie Meslin - Batiweb

Le contexte de crise ne freine visiblement pas les ambitions du groupe Lorillard, qui a annoncé en ce début d'année 2021 l'acquisition de l'entreprise Menuiserie Meslin, spécialisée dans la menuiserie bois sur-mesure et basée à Glatigny, dans la Manche (50).

 

Une entreprise normande spécialisée dans le bois sur-mesure

 

Créée en 1961, l'entreprise Menuiserie Meslin (anciennement Thorre) compte 48 salariés et a réalisé un chiffre d'affaire de 7,5 millions d'euros en 2020. Spécialisée dans des produits en bois traditionnels (portes cochères, et menuiseries cintrées en plan et en élévation pour les bâtiments haussmanniens) pour la rénovation, elle réalise 80 % de ce chiffre d'affaire à Paris et en région parisienne, notamment grâce à son savoir-faire et sa notoriété.

 

Crédit photos : Menuiserie Meslin

 

Le savoir-faire de cette entreprise familiale ne se limite toutefois pas au bois, mais s'est également étendu début 2005 aux menuiseries en aluminium et en PVC, de marques Technal et Deceuninck, pour répondre à la demande de ses clients.

 

De nouvelles ambitions pour Lorillard

 

Initialement prévu en juillet dernier, ce rachat avait été repoussé en raison de la crise, puis signé en novembre.

 

« Il est aujourd’hui nécessaire de continuer à investir pour résister à une pression concurrentielle nationale et internationale toujours plus importante », souligne Thierry Luce, président de Lorillard.

 

Cette acquisition permettra au groupe d'élargir son offre bois et d'intégrer des produits plus spécifiques. Avec l'usine de Glatigny, Lorillard obtient ainsi un quatrième site dédié au bois, avec celui de Chartres, Decazeville, Bourneuf et Parigné-L'Evêque. Il faut dire que le groupe ambitionne de porter à 25 % sa capacité de production bois d'ici 2022.

 

Plus largement, le groupe Lorillard vise à atteindre un chiffre situé entre 200 et 250 millions d'euros. Or, cette dernière acquisition lui permet déjà de parvenir à près de 190 millions d'euros de CA à fin 2020.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Lorillard

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.