Auxerre inaugure une nouvelle chaufferie biomasse Vie des sociétés | 16.12.16

Partager sur :
Auxerre inaugure une nouvelle chaufferie biomasse Batiweb
Mercredi 14 décembre, la Ville d’Auxerre et le groupe Coriance ont inauguré une nouvelle chaufferie biomasse. Grâce à l’installation, la chaleur distribuée sur le réseau de chauffage urbain est désormais issue à plus de 80% d’énergies renouvelables. Chaque année, 10 000 tonnes d’émissions de CO2 devraient ainsi être évitées.
La Ville d’Auxerre a inauguré, mercredi 14 décembre, une nouvelle chaufferie biomasse d’une puissance de 8,2 MW. Le projet, né à l’issue d’un appel d’offres pour l’exploitation du réseau de chaleur « représente une nette avancée, le bois-énergie étant une ressource renouvelable, locale, et neutre en termes d’émission de gaz à effet de serre », indique un communiqué.

Pour mener à bien ce projet « ambitieux » qui consistait également en la rénovation des installations existantes, la Ville d’Auxerre a travaillé conjointement avec Auxev (Auxerre Energie Verte), filiale du Groupe Coriance.

Pourquoi ce choix ? Avec un parc alimenté à plus de 60% par des énergies renouvelables et de récupération auxquels s’ajoutent 21% de cogénération, le groupe créé en 1998 par Gaz de France, a le mix le plus « vert » de la profession. Il exploite par ailleurs d’autres chaufferies bois en France, comme par exemple à Dijon (21), Castres (81) ou encore Pierrelatte (16).

10 000 tonnes d’émissions de CO2 évitées

La construction de la chaufferie biomasse a représenté un investissement de 12,6 millions d’euros. Elle a également bénéficié du soutien financier de l’Ademe Bourgogne-France-Comté, dans le cadre du Fonds chaleur, à hauteur de 3,3 millions d’euros.

Concernant la chaufferie historique de Sainte-Geneviève, rénovée par Auxev, elle ne sert désormais qu'à l’appoint et au secours du réseau, afin de toujours garantir le confort thermique des usagers qui bénéficient depuis septembre 2015 d’un prix de chaleur « particulièrement avantageux », environ 20 à 25% plus faible que celui de l’ancienne Délégation de Service Public. 

Si autrefois, le réseau de chaleur ne desservait que les logements et équipements de Sainte-Geneviève, la chaufferie biomasse a changé la donne. Le réseau s’étend désormais au-delà et alimente des logements et bâtiments publics dans les quartiers des Brichères et des Hauts d’Auxerre, ce qui représente aujourd’hui environ 1 600 équivalent-logements. 

L'installation présente bien sûr de nombreux avantages sur le plan environnemental. La chaleur distribuée sur le réseau de chauffage urbain est issue à plus de 80% d’énergies renouvelables. De plus, son exploitation permet de réduire « très fortement » le recours à des énergies fossiles. Chaque année, 10 000 tonnes d’émissions de CO2 seront ainsi évitées.

Les 14 000 tonnes de plaquettes forestières brûlées annuellement par les deux chaudières proviennent d’un rayon de 100 km autour du site, « faible rayon qui permet de préserver la vertu écologique de l’installation ». Enfin, l’approvisionnement en bois de l’installation génère la création d’une quinzaine d’emplois locaux directs et indirects.

Les chiffres clé du projet :

- Puissance de 8,2 MW
- 82,5% de la chaleur produite à partir de ressources renouvelables
- 10 000 tonnes de CO2 évitées par an
- 14 000 tonnes de bois consommées annuellement
- 14 emplois générés pour l’approvisionnement en biomasse
- Une TVA au taux réduit de 5,5% pour les clients
- Un investissement total de 12 600 000 €
- Un soutien financier de l’Ademe Bourgogne-Franche-Comté à hauteur de 3 322 670 €

R.C

Photo de une : ©Dominique Dugay
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un nouveau réseau de chaleur biomasse inauguré à Carrières-sous-Poissy  Batiweb

Un nouveau réseau de chaleur biomasse inauguré à Carrières-sous-Poissy

La filiale du groupe EDF, Dalkia, a inauguré le 2 décembre dernier, le réseau de chaleur biomasse du secteur Beauregard de Carrières-sous-Poissy (78). Le réseau permettra de couvrir 70% des besoins en énergie de l’Ecole des Bords de Seine et de 700 logements situés dans l’éco-quartier « Carrières Centralité ». Grâce à cette énergie verte, 625 tonnes de CO2 seront évitées chaque année.
Chaufferie biomasse et réseau de chaleur en CPE dans un Centre Hospitalier Batiweb

Chaufferie biomasse et réseau de chaleur en CPE dans un Centre Hospitalier

Dans le cadre de sa démarche d’amélioration de son efficacité énergétique, le Centre Hospitalier Henri Laborit de Poitiers a inauguré la chaufferie biomasse et le réseau de chaleur desservant ses bâtiments. Lors de la signature du contrat en juin 2011, il s’agissait en France du premier contrat de performance énergétique passé par un centre hospitalier sous la forme d’un PPP.
Vienne : seuls 20% des logements neufs utiliseront des chaudières à énergie carbonée à partir de 2020 Batiweb

Vienne : seuls 20% des logements neufs utiliseront des chaudières à énergie carbonée à partir de 2020

Pour lutter contre le réchauffement climatique, la ville de Vienne souhaite instaurer une mesure radicale : la suppression des chaudières à énergies carbonées. La municipalité a ainsi annoncé que seuls 20% des logements neufs seraient autorisés à disposer de ce genre de chaudières à partir de l’été 2020. Elle encourage à l’inverse le raccord au réseau de chauffage urbain et aux énergies renouvelables.
30 millions d’euros débloqués pour faciliter l'exploitation du bois Batiweb

30 millions d’euros débloqués pour faciliter l'exploitation du bois

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal et le ministre de l'Agriculture et de la Forêt, Stéphane Le Foll viennent de lancer un appel à manifestations d'intérêt en faveur d'une plus grande mobilisation du bois. Doté de 30 millions d'euros, issus des Fonds Chaleur de l'Ademe, cet AMI doit servir à financer des projets collaboratifs à l’échelle des territoires. Zoom sur les modalités du « Dynamic Bois », lancé ce mardi par le gouvernement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter