Construction bois : nouvelle gouvernance à l’UICB Vie des sociétés | 13.01.20

Partager sur :
Construction bois : nouvelle gouvernance à l’UICB Batiweb
L’Union des Industriels et des Constructeurs Bois (UICB) annonce s’être réorganisée fin 2019, avec la fusion de certains de ses syndicats professionnels et la création d’une nouvelle gouvernance. Frédéric Carteret, président-fondateur de la société Ami Bois, devient notamment Président de l’UICB. Parmi les enjeux à venir de l’organisation : défendre la mise en place du label « Bâtiment biosourcé » et d’une RE 2020 ambitieuse.

Fusion de 8 syndicats qui unissent leurs forces

 

En ce début d’année, l'Union des Industriels et des Constructeurs Bois (UICB) se réorganise avec la fusion de 8 de ses 11 syndicats professionnels, auparavant autonomes dans leur structure juridique et financière. Avec cette fusion, l’UICB s’affirme comme la première organisation professionnelle de la construction bois. Elle rassemble environ 300 entreprises qui emploient plus de 40 000 salariés.

 

« En tant que syndicat, nous sommes convaincus que c’est en unissant nos forces que nous pourrons servir un maximum d’entreprises, et plus largement la filière bois-construction pour faire croître nos marchés », explique Frédéric Carteret, le nouveau Président de l’UICB, également Président-Fondateur de la société Ami Bois.

 

Ce dernier pourra s’appuyer sur le nouveau Conseil d’Administration, qui comprend Bernard Minot et Philippe Soravia comme vice-présidents, ainsi que Philippe Belliard comme trésorier. Auxquels s’ajoutent les administrateurs titulaires : Marc Bonneau, Dominique Charmoille, Olivier Joreau, Bruno Macé, Bruno Malerba et Christophe Thuault.

 

Parmi les enjeux actuels de l’UICB :

 

  • Aboutir à une réglementation environnementale 2020 (RE 2020) ambitieuse, qui fixe un seuil d’émissions de carbone au-delà duquel il ne serait plus possible de construire, et créer un indicateur précisant la quantité de carbone stockée dans un bâtiment ;
  • Mettre en place le label « Bâtiment biosourcé » en publiant rapidement le décret instaurant le label révisé, et développer la communication pour le faire connaître ;
  • Promouvoir l’économie circulaire en prenant en compte la spécificité des matériaux biosourcés renouvelables dans la constitution d’une filière de collecte et de valorisation des déchets du bâtiment, et lancer des travaux avec les pouvoirs publics pour lever les freins juridiques et réglementaires au réemploi des matériaux du bâtiment.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une maison labellisée Passivhaus isolée par Knauf Insulation Batiweb

Une maison labellisée Passivhaus isolée par Knauf Insulation

Alors que de plus en plus de bâtiments se voient certifiés Effinergie, les logements labellisés Passivhaus, eux, se font plus rares en France. Pourtant, Bole-Richard Constructions Bois a récemment livré la première maison reconnue Passivhaus de Franche-Comté, soulignant ainsi les résistances thermiques de l’habitat. Pour ce faire, le constructeur a fait appel à Knauf Insulation afin que l’isolation choisie réponde aux critères du référentiel. Tous les détails.
Les filières « bois » et « chanvre » partenaires pour promouvoir le biosourcé  Batiweb

Les filières « bois » et « chanvre » partenaires pour promouvoir le biosourcé

L’Union des industriels et Constructeurs Bois (UICB) et InterChanvre annoncent la signature d’un partenariat visant à promouvoir et à développer le recours aux solutions de construction biosourcées renouvelables. Cet engagement prendra la forme d’actions d’information pédagogique, de communication presse et d’organisations d’événements afin de sensibiliser l’ensemble des parties prenantes aux avantages de ces solutions.
La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024 Batiweb

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.
Le Jardin du Luxembourg accueille une crèche démontable Batiweb

Le Jardin du Luxembourg accueille une crèche démontable

Dans le 6ème arrondissement, le Sénat a prêté une parcelle du Jardin du Luxembourg à la Ville de Paris pour héberger une crèche temporaire. Après un appel à projet, l’agence Djuric Tardio Architectes a imaginé et conçu un bâtiment démontable et remontable. Pour limiter son impact sur l’environnement, elle a été conçue en bois, et montée sur des micropieux afin de restituer le site à l’initial d’ici deux ans.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter