Emmanuel Paris, nouveau président de thyssenkrupp Ascenseurs Vie des sociétés | 05.06.19

Partager sur :
thyssenkrupp Ascenseurs a un nouveau président ! Depuis le 1e mai dernier, la fonction est assurée par Emmanuel Paris. A 50 ans, il compte sur 23 années d’expérience dont 13 dans le secteur des ascenseurs. Il occupait précédemment le poste de Directeur des opérations commerce et marketing au sein du groupe. Sa nomination s’inscrit dans la poursuite de la transformation digitale de l’entreprise.

Emmanuel Paris prend la tête de thyssenkrupp Ascenseurs, filiale française de thyssenkrupp. Il vient succéder à Emmanuel Altamayer qui occupait le poste depuis 2016. A 50 ans, il compte sur 23 ans d’expérience dont 13 dans le secteur des ascenseurs.
 

 

Après 10 ans en tant que Manager chez PwC puis 4 ans à la tête d’Etna France, il rejoint thyssenkrupp Ascenseurs en 2011. Au sein du groupe, il occupe différents postes à responsabilités : il intègre tout d’abord thyssenkrupp Home Solutions et devient Directeur Général de Drieux-Combaluzier (spécialiste de l’ascenseur sur-mesure, de la modernisation et de la maintenance d’ascenseurs multimarques à Paris) en 2014.  
 

 

Il est ensuite nommé Directeur de la région Ile-de-France thyssenkrupp Ascenseurs en octobre 2017, puis Directeur des opérations commerce et marketing en octobre 2018. Son expertise et connaissance du marché lui permettent ainsi d’accéder à la présidence d’un groupe qui ne cesse d’innover. Sa nomination s’inscrit d’ailleurs dans la poursuite de la transformation de l’entreprise.
 

 

Associer digital et humain

 


« Notre objectif est de nous positionner comme une entreprise qui s’adapte à tout l’environnement digitalisé mais qui conserve une vraie dimension humaine, afin de créer toujours plus de lien avec nos clients et continuer à les satisfaire au mieux », détaille Emmanuel Paris.
 

 

« Nous continuerons également à développer l’usage de nouvelles technologies comme nous l’avons, par exemple, récemment fait avec nos solutions de maintenance prédictive MAX que nous avons lancée en France le 14 mai 2019. Cette solution est déjà présente dans certains des bâtiments les plus emblématiques du monde comme le One World Trade Center à New York – et désormais aussi au siège d’EDF à Paris », ajoute-t-il.
 

 

Pour rappel, MAX est la première solution de maintenance prédictive en temps réel fondée sur le cloud computing. La solution est déjà connectée à plus de 125 000 ascenseurs aux États-Unis, en Allemagne, en Espagne, en Corée du Sud et au Brésil. Un de ses objectifs est de « détecter les composants qui doivent faire l’objet d’un entretien ou d’un remplacement avant même qu’une panne ne survienne ».

 


R.C

Photo de une : ©thyssenkrupp Ascenseurs - Emmanuel Paris

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les ascenseurs, pilier essentiel de l’accessibilité

Les ascenseurs, pilier essentiel de l’accessibilité

Pris en application de l’article 64 de la loi Elan, le décret n°2019-305 « ascenseurs & accessibilité » rend obligatoire l’installation d’ascenseurs dans les immeubles neufs de trois étages et plus. Le texte, qui entrera en vigueur le 1er octobre 2019, devrait largement bénéficier aux personnes à mobilité réduite. Alors que les ascenseurs ont le vent en poupe, la loi va-t-elle booster encore davantage l’activité ? Entretien avec Emmanuel Paris, Président de thyssenkrupp Ascenseurs, et Sébastien Busson, Directeur commercial.
Présidence d’Action Logement : Bruno Arcadipane succède à Jacques Chanut

Présidence d’Action Logement : Bruno Arcadipane succède à Jacques Chanut

Le 16 janvier dernier, Jacques Chanut annonçait son départ à la tête d’Action Logement, bien que demeurant membre confédéral de l’organisme. Pour le remplacer, c’est Bruno Arcadipane, actuel dirigeant du Consortium Peintures Revêtements, qui a été élu ce vendredi 16 février. À lui, désormais, de mener à bien la stratégie d’Action Logement, qui espère produire 100 000 biens intermédiaires réservés aux salariés d’entreprises et ménages moyens à horizon 2025.
Max, l’ami qui prédit la santé des ascenseurs par Thyssenkrupp

Max, l’ami qui prédit la santé des ascenseurs par Thyssenkrupp

Thyssenkrupp annonce l’arrivée en France de son système de maintenance prédictive pour les ascenseurs, Max, dans une semaine. Ce lancement officiel arrive après une phase pilote réussie, alors que Max est déjà connecté à plus de 125 000 ascenseurs dans le monde. L’avantage ? Les entretiens et les défaillances de matériel sont détectés avant que la pièce ne tombe en panne.
Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot

Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot

Élu en 2015 à la tête du Syndicat français de l’industrie cimentière, Raoul de Parisot vient de céder sa place à Bénédicte de Bonnechose, qui devient par la même occasion présidente de la Filière Béton. Cette dernière a évolué durant de nombreuses années au sein du groupe Lafarge, devenant même directeur général de Lafarge France en 2015. Retour sur son parcours.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter