La production d'équipements industriels devrait progresser au même rythme en 2016 Vie des sociétés | 31.03.16

Partager sur :
En 2015, le secteur a enregistré « une année meilleure que prévu », avec une progression de 3,1 % de sa production s'appuyant sur des effectifs stables d'environ 30 000 salariés. Cette année, la filière des équipements pour la construction, la sidérurgie et la manutention table sur « la même tendance », a indiqué ce jeudi le syndicat patronal du secteur, le Cisma.

« Les entreprises françaises ont bien géré leur part de marché », a déclaré ce jeudi Philippe Frantz, président du Cisma, qui voit dans la présentation des bons résultats du secteur, « peut-être un arrêt de la baisse de compétitivité ».

« Peut-être que les aides du gouvernement ont participé à tout ça », a avancé le président du Cisma, syndicat patronal représentatif de la filière des matériels de la Construction, des Infrastructures, de la Sidérurgie et la Manutention.

Toujours est il qu'en 2015, les bonnes nouvelles sont là. La production a atteint 7,22 milliards d'euros en 2015 (+ 3,1 %), dont un tiers pour la France (2,38 milliards d'euros , + 1,7 %) et les deux tiers à l'exportation (4,84 milliards d'euros, + 3,8 %). Dans le même temps, les importations ont reculé de 3,1 % (4,66 milliards d'euros).

La filière des équipements a enregistré « une année meilleure que prévu avec une progression de la production supérieure à 3 % et une balance commerciale positive avec une nette accélération des exportations et une contraction marquée des importations », selon Philippe Frantz.

Les effectifs du secteur sont également restés stables en 2015 avec environ 30 300 salariés.

Une activité contrastée selon les secteurs

En revanche, les évolutions apparaissent contrastées selon les grands secteurs d'activité. Les biens d'équipement de manutention, qui représente 51 % du Cisma, ont enregistré « une très belle performance », avec une production de + 6,4 % soutenue par la France, note P. Frantz.

Pour les équipements du BTP (37 % du Cisma), 2015 s'est révélée comme une année « sans réelle dynamique ». La production a légèrement augmenté de 1,1%, tirée par les exportations alors que le marché français a de nouveau reculé (- 5,4 %).

Seuls les équipements pour la métallurgie (12% du Cisma) présentent des résultats, en rapport avec un marché intérieur « qui a particulièrement souffert »  (- 11 %).

Le secteur a fléchi globalement de 3,7 % en 2015, « une année en phase avec la faiblesse économique des pays émergents », selon la fédération.

Le syndicat prévoit que « la même tendance » se prolonge sur l'année 2016. Il table sur un « léger mieux » dans le BTP (+ 3 %), une croissance au même niveau que 2015dans la manutention (+ 6 %) et « pas de reprise » dans la métallurgie.

C.T (avec AFP)
 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

« Quand le bâtiment va, tout va », et ce n’est pas le CISMA qui dira le contraire ! Le syndicat a en effet annoncé le 13 avril dernier que la production française d’équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention a progressé de 8,9% en 2016, retrouvant ainsi ses niveaux d’avant-crise. Une tendance qui devrait se confirmer cette année, même si la croissance devrait s’amoindrir légèrement.
2015, une année noire pour la distribution de matériels de BTP

2015, une année noire pour la distribution de matériels de BTP

En 2015, les marchés de la distribution et de la location de matériels de BTP ont enregistré un nouveau recul. Fortement impactée par la crise prolongée des secteurs du bâtiment et des travaux publics, la distribution a d’ailleurs connu sa plus forte baisse d’activités en 7 ans (- 10%). Mais si la tendance est au repli, les professionnels du DLR ont noté une légère amélioration de l’activité en fin d’année, laissant présager une inflexion probable dans les mois à venir.
Vinci Construction France : un pas de plus en faveur de la SST

Vinci Construction France : un pas de plus en faveur de la SST

Soucieuse d’améliorer la santé et sécurité de ses salariés intervenant sur les chantiers, l’entreprise Vinci Construction France a récemment signé un partenariat avec Leborgne, spécialiste de l’outillage pour le BTP. Objectif de cette démarche : équiper toutes les équipes d’outils Nanovib d’ici la fin de l’année afin de réduire les risques d’accidents du travail (AT) et les troubles musculo-squelettiques (TMS).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter