La toute nouvelle Alliance HQE-GBC présente son programme jusqu’à 2019

Vie des sociétés | 31.01.17
Partager sur :
La toute nouvelle Alliance HQE-GBC présente son programme jusqu’à 2019 - Batiweb
Que de nouveautés pour HQE – GBC France ! Profitant d’un changement de nom et de logo, l’organisme a tenu à rappeler son « engagement en faveur d’une approche transversale du développement durable ». Ce sont ainsi cinq priorités stratégiques qui ont été détaillées par l’association, rebaptisée Alliance HQE-GBC, pour les deux années à venir. Tous les détails de cette transformation.
2017 débute sous les meilleurs auspices pour HQE – GBC France ! L’organisme a en effet profité de cette nouvelle année pour faire le plein de changements. Dans ce sens, l’Association HQE – France GBC laisse sa place à l’Alliance HQE-GBC, qui se dote également d’un logo inédit.

Une évolution qui symbolise « la poursuite de l’engagement en faveur d’une approche transversale du développement durable en embarquant toujours davantage d’acteurs en France et à l’international », selon Philippe Van de Maele, président de l’Alliance.

« L’Association a à cœur de fédérer des partenaires toujours plus nombreux, issus du public comme du privé, afin de rendre accessible un cadre de vie durable à tous et de repositionner l’Homme au centre des grands enjeux du moment que sont l’efficacité énergétique ou la ville durable », poursuit-il.

En revanche, les principales missions de l’organisme, elles, ne changent pas. Dans ce sens, toujours aussi impliquée dans la promotion d’un cadre de vie durable, l’Alliance HQE-GBC a profité de cette métamorphose pour annoncer ses objectifs pour 2017-2019.

Agir en France et à l’international

Et le programme s’annonce d’ores et déjà chargé ! Premier axe prioritaire pour l’organisme, et non des moindres, le déploiement du mouvement HQE sera au cœur de la stratégie de l’Alliance. En 2016, « un logement collectif neuf sur quatre [était] certifié », de même que « 14% des bâtiments tertiaires neufs en France ».

Un bilan plutôt positif mais qui donne à l’association l’envie d’aller au-delà. « Pour ce faire, l’Alliance HQE-GBC s’attachera à la création et au déploiement de nouveaux outils numériques : outils de conception, de sensibilisation ou d’évaluation en ligne (tel ISIA de Certivéa) », indique l’organisme.

Dans le même sens, ce dernier compte bien se développer sur de nouveaux territoires. Si le mouvement HQE est déjà présent dans 24 pays, l’Alliance espère mettre en place de nouveaux partenariats internationaux afin d’asseoir durablement le modèle français en matière d’éco-construction.

En parallèle, l’association continuera d’œuvrer au niveau national avec une volonté affichée de « faire des quartiers, une échelle renforcée d’action et d’optimisation ». Pour ce faire, une nouvelle association, HQE Aménagement, sera créée afin « d’aider les collectivités et les aménageurs à gérer leur projet d’aménagement durable ». L’Alliance prévoit par ailleurs de mettre en place un groupe de travail autour de la problématique de la performance des quartiers en partenariat avec l’ADEME, l’IVD-Vivapolis et d’autres entreprises.

D’autres enjeux à plus long terme

Mais l’association ne s’arrête pas là, et compte bien avoir une vision encore plus ambitieuse. L’Alliance envisage ainsi de poursuivre l’évolution de la démarche HQE avec des approches plus thématiques. « Ainsi, la simplification attendue par les maîtres d’ouvrage et les collectivités, face à ce paysage foisonnant, sera réelle », estime-t-elle.

« C’est dans ce sens que s’inscrivent également les partenariats développés avec ORÉE et, plus récemment, avec la Smart Building Alliance ou ceux qui verront le jour prochainement », précise l’Alliance HQE-BGC. L’expérimentation du label E+C- est d’ailleurs une parfaite illustration des approches thématiques que l’organisme souhaite mettre en place.

Enfin, et surtout, la nouvelle Alliance aura la lourde tâche, dans les deux prochaines années, de créer la feuille de route pour la décennie à venir « pour proposer une réponse soutenable et collective ». « Il a été établi un calendrier pour le bâtiment. Après l’échéance de 2012, a été fixée celle des bâtiments à énergie positive à horizon 2020 », rappelle l’association.

« Le secteur a maintenant besoin d’une vision partagée sur les prochaines échéances. Une vision qui intègre les bouleversements liés à la révolution numérique et qui réponde aux enjeux environnementaux et sociétaux », conclut l’Alliance.

F.C
Redacteur
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb