Fermer

Le gouvernement lance un grand débat public sur l'avenir du mix énergétique

Afin de faire face à l'urgence climatique, le gouvernement annonce lancer une grande concertation nationale sur l’avenir du mix énergétique français. A l’issue des débats, les contributions exprimées par les citoyens viendront nourrir la prochaine Loi de Programmation Energie Climat.
Publié le 20 octobre 2022

Partager : 

Le gouvernement lance un grand débat public sur l'avenir du mix énergétique - Batiweb

Face au réchauffement climatique et à la crise énergétique, la France n’a plus le choix, elle doit sortir de sa dépendance aux énergies fossiles. Pour cela, le gouvernement s’est fixé un objectif ambitieux : atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Dans ce contexte, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Olivier Véran, ministre délégué du Renouveau démocratique et porte-parole du Gouvernement, lance une concertation nationale sur l’avenir du mix énergétique français. Cette cosultation fait suite à l'annonce faite par le Président de la République en février dernier lors de son déplacement à Belfort, et s’inscrit dans le cadre de l’élaboration de la Stratégie française sur l’énergie et le climat (SFEC). 

 

Deux grandes phases de concertation

 

Ce débat public, qui se compose de deux grandes phases, a pour vocation de rassembler le grand public, l’ensemble des parties prenantes locales, des étudiants, ainsi que des membres du gouvernement.

La première phase, consacrée au « grand public », s’ouvre dès aujourd’hui jusqu’au 31 décembre 2022. Son objectif est de permettre à chaque citoyen de donner librement son avis et de recueillir un maximum de points de vue, via une plateforme participative en ligne, mais également via un « Tour de France » avec des réunions prévues dans chaque région de l’Hexagone. 

La deuxième, prévue pour mi-janvier 2023, se construit autour d'un « Forum des jeunesses » qui sera organisé pour permettre à 200 jeunes, de 18 à 35 ans, d’exprimer leur avis sur l’avenir énergétique du pays. Cette initiative inédite permettra de « donner la parole à ceux qui sont les premiers concernés par les décisions de long-terme prises aujourd’hui », développe le gouvernement dans un communiqué.

Alimenter les choix stratégiques du pays 

 

Ces grandes consultations seront encadrées par quatre garants de la Commission nationale du débat public (CNDP). Désignés par le gouvernement, ils ont pour mission de restituer les observations, arguments et propositions qui seront exprimées par les Français. 

Ces derniers auront l’occasion de débattre, et de formuler des recommandations, autour de trois grandes questions : Comment adapter la consommation française pour atteindre l’objectif de neutralité carbone ? Comment satisfaire les besoins en électricité, et plus largement en énergie, tout en assurant la sortie de la France à la dépendance aux énergies fossiles ? Comment planifier, mettre en œuvre et financer la transition énergétique ?

« Nous souhaitons encourager leur pouvoir d’initiative et créer les conditions d’une contribution citoyenne utile à la réflexion collective, en nous attachant à leur rendre compte des suites données à leurs propositions », déclare Olivier Véran.  

En effet, à l’issue de cette consultation, les orientations qui auront été exprimées, seront exposées au débat parlementaire sur la future loi de programmation sur l’énergie et le climat qui sera adoptée en 2023, permettant ainsi d’alimenter les choix stratégiques du pays. 

« Cette concertation est un moment démocratique important. Elle doit permettre à chacun de s’exprimer sur les conditions de réussite et les mesures prioritaires pour réussir notre transition énergétique », commente de son côté, Agnès Pannier-Runacher. 

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.