Le premier MOOC dédié au BIM suscite l’enthousiasme des professionnels du BTP

Vie des sociétés | 26.03.18
Partager sur :
Le premier MOOC dédié au BIM suscite l’enthousiasme des professionnels du BTP - Batiweb
Décidément, les MOOCs, grâce auxquels chacun peut suivre une formation sur Internet sans frais d’inscription ni compétence préalable, ont plus que jamais la cote ! Si les professionnels du BTP sont plus familiers des modules dédiés au bâtiment durable, le BIM, lui aussi, a récemment fait l’objet d’une formation qui vient tout juste de s’achever. Retour sur cette première expérience couronnée de succès.
Après la thématique du bâtiment durable, c’est récemment celle du BIM qui a fait l’objet d’un nouveau MOOC (Massive open online course). Un moyen efficace pour les personnes intéressées de suivre une formation gratuite sur un sujet en pleine expansion !

Cette première session a d’ailleurs rencontré un franc succès, comme en témoignent les chiffres communiqués par GA Smart Building et l’INSA Toulouse, à l’initiative du MOOC BIM. En effet, plus de 5 000 inscrits à travers le monde, professionnels du BTP ou non, étudiants, demandeurs d’emploi, ont suivi ces cours en ligne, hébergés sur la plateforme MOOC Bâtiment Durable.

Dans le détail, les apprenants de cette première session étaient principalement âgés entre 25 et 40 ans (pour 43% d’entre eux). GA Smart Building révèle également qu’une grande majorité de participants (87%) évoluait dans le secteur du bâtiment et de l’immobilier. Par ailleurs, 59% des ‘’élèves’’ avaient déjà participé à au moins un autre MOOC. 61% d’entre eux disposaient déjà de quelques notions sur le BIM, sans pour autant être des experts, puisqu’ils étaient 86% à considérer leurs compétences comme mauvaises ou passables.

Un programme complet et accessible

Afin de pallier cette situation, quatre modules complets ont été imaginés par GA Smart Building et l’INSA Toulouse. L’occasion pour les internautes de revenir, entre autres, sur la numérisation des pratiques et des usages, les métiers du BIM, les logiciels, la modélisation 3D, le travail collaboratif, ou encore la gestion d’un chantier avec le BIM. 

De plus, deux cursus différents étaient proposés dans le cadre du MOOC BIM. Grâce au ‘’Parcours Découverte’’, les apprenants avaient la possibilité d’obtenir un certificat de réussite nominatif dès lors qu’ils obtenaient 80% de bonnes réponses sur l’ensemble des quiz.

En complément, grâce au ‘’Parcours Avancé’’, un autre certificat pouvait être obtenu pour les participants ayant obtenu au moins 80% de bonnes réponses et remis un devoir dans le cadre d’une étude de cas notée sur 50 points. En évaluant les travaux de 3 autres candidats, ils pouvaient également bénéficier de 50 points supplémentaires.

Une nouvelle session avant la fin de l’année

Autre preuve du succès de cette première session, 97% des apprenants seraient prêts à recommander le MOOC BIM, pour le plus grand plaisir de Bertrand Raquet, directeur de l’INSA Toulouse.

« Les premiers résultats sont probants et traduisent bien la nécessité de former une large communauté d’apprenants au BIM pour accompagner l’évolution des usages en matière de construction », se réjouit-il. « La co-construction du programme entre GA Smart Building et l’INSA est une vraie réussite pour faire évoluer la connaissance, sur le sujet du BIM. »

« Les résultats très encourageants et la forte participation au MOOC BIM confortent notre ambition de faire évoluer notre écosystème et être acteurs de la digitalisation de notre secteur en permettant au plus grand nombre d’opérer leur transformation numérique », renchérit Sébastien Matty, président de GA Smart Building.

À noter qu’une seconde session a d’ores et déjà été annoncée, pour un lancement le 6 novembre prochain. Une occasion à ne pas manquer !

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP - Batiweb

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

Ce 15 janvier se tenait la première WinLab’ Conférence organisée par le réseau de l’apprentissage CCCA-BTP. L’organisme en a profité pour présenter les résultats d’une vaste étude intitulée "Les jeunes et l’innovation dans le BTP". Menée auprès de plus de 6 000 apprentis du secteur, l’enquête met en évidence leur appétence pour les nouvelles technologies (objets connectés, BIM, etc.), même si les compétences manuelles restent essentielles à l’exercice de leur fonction pour une majorité d’entre eux.
« Les technologies innovantes vont bouleverser les infrastructures » (Etude) - Batiweb

« Les technologies innovantes vont bouleverser les infrastructures » (Etude)

Innovations technologiques, quelles conséquences sur les infrastructures ? C’est la question que s’est posé le cabinet de conseil américain McKinsey & Company qui a publié ce jeudi une étude consacrée aux technologies innovantes. Car si elles représentent une réelle opportunité pour les Etats, elles vont aussi venir bouleverser les besoins en infrastructures et compliquer l’évaluation des investissements nécessaires.
Siniat succombe au BIM, « grosse innovation » du secteur de la construction - Batiweb

Siniat succombe au BIM, « grosse innovation » du secteur de la construction

Bien qu'aucune obligation légale n'existe sur le sujet, de plus en plus de projets de construction sont développés grâce au BIM (Building information modeling). Spécialisée dans les matériaux de construction sèche, l'entreprise Siniat a bien compris que l'avenir du BTP ne s'écrirait pas sans le BIM, et a donc tenu à développer une solution dédiée aux professionnels du plâtre et de l'isolation. Tous les détails.
Un nouvel élan est donné au salon Aquibat !  - Batiweb

Un nouvel élan est donné au salon Aquibat !

Le salon Aquibat vous donne rendez-vous au Parc des Expositions de Bordeaux les 14, 15 et 16 mars prochains. L’événement qui réunira près de 350 exposants régionaux et nationaux de tous les métiers du BTP fera la part belle au business. Nouveautés cette année : la mise en place d’un village de l’innovation et d’un centre d’essais de véhicules utilitaires. Tout semble avoir été pensé pour répondre aux attentes et aux besoins de la filière. Détails.