Fermer

Législatives : Quelles attentes dans le BTP ? (enquête Batiweb)

Dans le cadre des élections législatives, Batiweb a interrogé les professionnels du BTP pour mieux comprendre leurs préoccupations et leurs attentes pour le prochain quinquennat. Les résultats de l’enquête révèlent notamment que 65 % s’inquiètent des hausses de prix. Relocaliser la production, la TVA à 5,5 %, l’élargissement des aides à la rénovation, le soutien à l’apprentissage, ou encore une simplification administrative, font également partie des priorités identifiées.
Publié le 10 juin 2022

Partager : 

Législatives : Quelles attentes dans le BTP ? (enquête Batiweb) - Batiweb

En pleines élections législatives, et alors que le nouveau gouvernement Borne vient d’être nommé, Batiweb a mené une enquête flash pour mieux cerner les préoccupations des professionnels du BTP, et leurs attentes pour les 5 prochaines années.

 

65 % des professionnels du BTP inquiets des hausses de prix

 

Premier enseignement : les pénuries et hausses de prix des matières premières et des énergies sont les premiers sujets d’inquiétude des sondés, qui sont 65 % à s’en préoccuper. Sur ce point, l’attention se focalise sur l’acier et le bois, avec plus de 70 % de répondants constatant des hausses de prix sur ces deux matériaux, suivis par le cuivre (40 %) et le PVC (45 %), et dans une moindre mesure le polystyrène expansé (16,5 %), et le polyuréthane (14 %).

 

Sur quels matériaux constatez-vous le plus de hausses de prix ?

Les hausses de prix par matériaux. Source : enquête Batiweb juin 2022

 

Parmi les autres inquiétudes du moment : la guerre en Ukraine pour 45 %, la réforme des retraites (30 %), les difficultés de recrutement (28,5 %), la baisse des demandes de travaux (22 %), ou encore l’entrée en vigueur de la RE2020 (16 %). Sur ce dernier point, les répondants sont particulièrement inquiets des freins administratifs et de l’augmentation des coûts.

 

Relocalisation, TVA à 5,5 %, et simplification administrative parmi les priorités

 

Interrogés sur les mesures prioritaires à mettre en place selon eux, 56,5 % appellent à relocaliser la production de matériaux et d’équipements. 55 % des sondés réclament également « la TVA à 5,5 % pour tous les travaux » et pas seulement pour les travaux de rénovation énergétique - mesure particulièrement soutenue par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). 

Parmi les autres priorités : soutenir l’apprentissage, lutter contre le travail illégal et les éco-délinquants, baisser le taux d’impôt pour les TPE/PME, mais aussi une simplification administrative (notamment pour le dispositif des CEE et la qualification RGE), comme réclamé par les deux principales fédérations du bâtiment.

 

La reprise des déchets de chantiers, autre préoccupation majeure

 

Côté transition écologique, axe particulièrement mis en avant par le nouveau gouvernement, 62 % des sondés appellent à « l’élargissement des aides à la rénovation énergétique », mais aussi à « la reprise gratuite des déchets de chantiers », qui devrait d’ailleurs s’accélérer avec l’entrée en vigueur prochaine de la Responsabilité Élargie du Producteur (REP) Bâtiment à compter du 1er janvier 2023.

Pour une bonne mise en œuvre de cette REP, la formation et des outils adaptés à chaque corps de métier sont une priorité pour 65,5 % des répondants. Ils sont également 49 % à attendre une meilleure géolocalisation des points de collecte les plus proches, et des horaires élargis le soir et le week-end.

Autant de réponses et de sujets de préoccupations que le nouveau gouvernement et les futurs députés devront prendre en compte.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.