Les fenêtres bientôt réintégrées au CITE ? Vie des sociétés | 12.11.18

Partager sur :
Les fenêtres pourraient-elles finalement être réintroduites dans le cadre du Crédit d’impôt transition énergétique ? Bien que rien ne soit encore certain, Thierry Repentin, président du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), a fait savoir sur les réseaux sociaux que le ministre François de Rugy était prêt à défendre un élargissement du CITE afin de réintégrer les menuiseries. Précisions.
Dès novembre 2017, le Pôle Fenêtre FFB s’était inquiété de l’exclusion des fenêtres, volets isolants et portes d’entrée du cadre du CITE. Dénonçant un « amendement assassin », nombreux étaient les professionnels qui redoutaient une baisse d’activité à compter du dernier trimestre 2018.

Pour autant, tous les espoirs sont permis depuis que le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE) a pris connaissance des résultats d’une étude Ademe/CSTB le 16 octobre dernier. Menée de décembre 2017 à mars 2018 à la demande de la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) et de la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP), l’enquête estime que le remplacement des anciennes fenêtres est indispensable à la rénovation énergétique des bâtiments.

« L’économie d’énergie d’1 m2 d’une fenêtre performante en remplacement d’une ancienne fenêtre simple vitrage est directement comparable à l’économie d’1 m2 d’isolation des combles ou des murs », observe notamment le Pôle Fenêtre FFB, qui s’appuie sur le document.

Une place de choix pour les fenêtres dans la rénovation du bâti

La publication de ce nouveau rapport a, sans surprise, mené les différents acteurs de la fenêtre à redoubler d’efforts pour se faire entendre du gouvernement. Philippe Macquart, délégué général de l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) et porte-parole du Pôle Fenêtre FFB, avait d’ailleurs confirmé à Batiweb le 26 octobre dernier que des négociations étaient toujours en cours avec l’exécutif.

Sans demander un retour de la fenêtre et des portes d’entrée aux mêmes conditions qu’il y a deux ans (taux applicable de 30%), les acteurs de la filière réclamaient, a minima, que le remplacement d’anciennes fenêtres soit reconnu comme légitime dans le cadre d’une rénovation énergétique et, de fait, intégré à un « dispositif efficient », à l’instar du CITE 2019.

En partant du postulat que le changement de fenêtres pourrait bénéficier d’un taux de 15% et d’une aide plafonnée à 100 €TTC par menuiserie remplacée, le Pôle Fenêtre FFB estime que « l’impact budgétaire est inférieur à 100 millions d’euros. Le montant maximal par fenêtre garantit la maîtrise du budget. »

Vers un amendement pour élargir le CITE ?

Autant d’arguments qui ont visiblement été entendus par le gouvernement. Thierry Repentin, président du CSCEE, est en effet allé à la rencontre de François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, le 9 novembre dernier. Il a ainsi fait savoir sur les réseaux sociaux que le remplaçant de Nicolas Hulot « défendra[it] un amendement pour élargir le CITE (fenêtres) pour booster les rénovations et diminuer les consommations d’énergie ».

Considérant lui aussi que l’exclusion des fenêtres du CITE était une erreur, Thierry Repentin a fait part de son optimisme quant aux convictions de François de Rugy. Si, pour l’heure, aucune réaction officielle n’a émané du gouvernement, les représentants de la filière et autres défenseurs de la rénovation énergétique ont d’ores et déjà félicité cet appui plus que bienvenu à l’approche du vote relatif à l’adoption du projet de loi de Finances 2019.

F.C

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

C’est une victoire pour les professionnels du bâtiment ! Lundi 17 décembre, c’est au micro d’Europe 1 que François de Rugy a annoncé que les fenêtres seraient bel et bien réintégrées dans le champ du CITE. Le ministre de la Transition énergétique et solidaire a promis un dispositif « plus efficace que par le passé ». Il s’agira de soutenir à hauteur de 100 € par fenêtre les ménages souhaitant passer du simple au double vitrage.
Les Français et leurs travaux d’éco-rénovation (enquête)

Les Français et leurs travaux d’éco-rénovation (enquête)

Les Français connaissent-ils les travaux d’éco-rénovation ? Quels sont ceux qu’ils privilégient ? Connaissent-ils les différentes aides ? Autant de questions posées par Franfinance et l'institut CSA à un échantillon de plus d’un millier de Français. Et les réponses sont parfois étonnantes : si 77% des Français privilégient le changement de fenêtres dans le cadre de travaux d’éco-rénovation, seuls 16% de la population connaît le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Les détails de l’enquête.
Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE

Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE

Les rebondissements se succèdent autour de la réintégration, ou non, des fenêtres au CITE ! En novembre dernier, alors qu’ils débattaient sur le projet de loi de finances 2019, les députés s’opposaient au retour des menuiseries dans le cadre du Crédit d’impôt… avant que le Sénat ne le rétablisse ce lundi 10 décembre. La chambre haute du Parlement a en effet adopté deux amendements réintroduisant les fenêtres dans le dispositif, au taux de 15%. Précisions.
Coup d’envoi du paquet solidarité climatique

Coup d’envoi du paquet solidarité climatique

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé l’entrée en vigueur des quatre mesures du paquet solidarité climatique visant à améliorer le quotidien des Français. Chèque énergie, CITE, certificats d’économie d’énergie… Nous vous proposons de faire le point sur ces initiatives qui se veulent un moyen de réduire la consommation des énergies fossiles.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter