Les Français et leurs travaux d’éco-rénovation (enquête) Vie des sociétés | 29.05.19

Partager sur :
Les Français connaissent-ils les travaux d’éco-rénovation ? Quels sont ceux qu’ils privilégient ? Connaissent-ils les différentes aides ? Autant de questions posées par Franfinance et l'institut CSA à un échantillon de plus d’un millier de Français. Et les réponses sont parfois étonnantes : si 77% des Français privilégient le changement de fenêtres dans le cadre de travaux d’éco-rénovation, seuls 16% de la population connaît le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique). Les détails de l’enquête.

Les Français ont plutôt une bonne opinion des performances énergétiques de leur logement puisqu’ils sont 65% à penser que leur logement actuel est bien isolé, selon une étude réalisée par Franfinance et l'institut CSA en avril dernier. Un pourcentage qui monte même à 72% chez les plus de 65 ans.

Moins positif : seuls 63% des Français pensent savoir à quoi correspondent des travaux d’éco-rénovation, et seuls 38% d’entres eux en ont déjà réalisé. Il s’agit principalement des plus de 65 ans (56%) et de Français habitant en maison individuelle (50%).

Concernant la consommation d’électricité, 40% des Français trouvent leur logement trop gourmand. Les jeunes sont les plus nombreux à estimer que leur habitation actuelle consomme trop d’électricité, avec 53% des 15-24 ans. Autre constat : les résidents en appartement se plaignent plus (46%) que ceux en maison individuelle (37%).

 

Motivation : 83% de Français souhaitent faire des économies d’énergies


Les raisons qui poussent à entreprendre ce genre de travaux ? Les économies d’énergie pour 83% des habitants, l’amélioration du confort de vie pour 65%, et la volonté de réduire son impact sur l’environnement pour 41%. Dernière motivation : augmenter la valeur de son patrimoine pour 31%.

Enfin, 20% des Français qui n’ont jamais réalisé ce type d’aménagements souhaiteraient passer le pas. Un chiffre qui monte à 31% chez les 18-24 ans.

Les raisons qui poussent à réaliser des travaux d'éco-rénovation. ©Enquête Franfinance/CSA

Etre locataire, le principal frein


Le fait d’être locataire se révèle être le principal frein à la réalisation de ce type de travaux, puisque 38% d’entres eux ne souhaitent pas investir dans un bien qui ne leur appartient pas. Les 18-25 ans sont 65% à partager cette opinion. 18% des locataires pensent d’ailleurs ne pas pouvoir réaliser de travaux de rénovation.

Autre frein important : les prix jugés trop coûteux pour 19% des récalcitrants.

 

Le changement des fenêtres reste le plus fréquent


Parmi les travaux les plus réalisés, le remplacement des fenêtres arrive en tête. 77% des Français qui ont réalisé des travaux d’éco-rénovation ont ainsi changé leurs menuiseries. Un chiffre qui augmente à 87% chez les plus de 65 ans.

Inversement, les jeunes adultes sont plus nombreux à porter attention aux moyens de production d’électricité domestiques comme les panneaux solaires, avec 44% des 24-34 ans, contre seulement 15% des plus de 65 ans.

 

Le budget consacré aux différents changements. ©Enquête Franfinance/CSA

Répartition des travaux selon la saisonnalité


Les Français réalisent leurs travaux d’éco-rénovation toute l’année, avec cependant une nette baisse en hiver. L’été est la période privilégiée pour les travaux d’isolation et l’installation de moyens de production d’électricité domestique. Le printemps est propice au changement de fenêtres et de ventilation, et l’automne est quant à lui privilégié pour les changements de système de chauffage et de chauffe-eau.

 

Faire appel à un professionnel ou pas ?


61% des sondés feraient appel à un professionnel. Un chiffre qui s’élève à 73% chez les retraités.

Mais les Français restent bricoleurs puisque 21% d’entres eux préfèreraient réaliser leurs aménagements eux-mêmes s’ils ne sont pas trop techniques. Enfin, les jeunes n’hésiteraient pas à faire appel à leur entourage, avec 21% des 18-24 ans qui demanderaient de l’aide à leurs proches.

 

Seuls 16% des Français connaissent le CITE


L’aide la plus connue est la TVA à taux réduit : 71% des Français la connaisse et 23% l’ont déjà utilisée. On retrouve également le chèque énergie, avec 73% des Français appartenant aux catégories socio-professionnelles les moins élevées qui le connaissent, et 15% d’entres eux qui l’utilisent. Vient ensuite l’Eco prêt à taux zéro, avec 64% qui le connaissent et 6% qui l’utilisent. Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) arrive en bas du classement, avec seuls 16% des Français qui connaissent son existence et 3% qui l’utilisent.

C.L
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

C’est une victoire pour les professionnels du bâtiment ! Lundi 17 décembre, c’est au micro d’Europe 1 que François de Rugy a annoncé que les fenêtres seraient bel et bien réintégrées dans le champ du CITE. Le ministre de la Transition énergétique et solidaire a promis un dispositif « plus efficace que par le passé ». Il s’agira de soutenir à hauteur de 100 € par fenêtre les ménages souhaitant passer du simple au double vitrage.
Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise

Remplacement de fenêtres : un parcours client qui se digitalise

Dans une nouvelle étude, TBC Innovations révèle qu’une grande majorité de Français qui ont rénové leurs fenêtres, portes fenêtres et/ou baies coulissantes ont entrepris des travaux complémentaires (changement de volets dans 56% des cas). Si 63% des sondés disent s’être renseignées après d’une entreprise de menuiserie, 49% ont réalisé des recherches sur internet. Le parcours client suit ainsi la tendance et se digitalise. Précisions.
La hausse du prix de l’énergie peut-elle compromettre la transition énergétique ?

La hausse du prix de l’énergie peut-elle compromettre la transition énergétique ?

Selon une enquête « Energie-Trendmonitor 2019 en France » pour le compte de Stiebel Eltron, les trois quarts des interrogés estiment nécessaire de baisser le prix de l’énergie pour que la transition énergétique soit possible. Alors que le Gouvernement a mis en place un certain nombre de mécanismes pour soutenir les travaux de rénovation, une même proportion de Français estiment que les aides sont « insuffisantes ». Précisions.
Travaux au sein du logement : les habitudes des Français décryptées

Travaux au sein du logement : les habitudes des Français décryptées

1 003 Français représentatifs de la population ont répondu à l’enquête menée par Franfinance, filiale de la Société Générale, et l’Institut CSA portant sur la réalisation de travaux. Cette étude inédite a finalement rendu ses résultats ce mardi 19 juin, avec plusieurs enseignements intéressants. Il apparaît notamment que le montant des travaux est plus souvent inférieur à 5 000 euros, et qu’ils concernent principalement les murs (peinture, papier peint, etc.). Tous les résultats.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter