Les propositions de la FFB pour faire de l'apprentissage « filière d’excellence » Vie des sociétés | 26.06.19

Partager sur :
Il y a quelques semaines, les partenaires sociaux du BTP se réunissaient pour discuter du projet d’accord sur la formation professionnelle. Capeb et CFDT avaient alors critiqué le point de vue de la FFB, jugeant le projet de « scandaleusement suicidaire ». La Fédération se défend aujourd’hui et présente ses propositions pour faire de l’apprentissage « une véritable filière d’excellence ».

Suite aux critiques formulées par la Capeb et la CFDT Constuction-Bois, Jacques Chanut, président de la FFB s’était exprimé dans un édito le 20 juin dernier. Il y rappelait combien il était important de réagir : « Le secteur a perdu 30 000 apprentis en 10 ans. Céder à la facilité coupable de l’immobilisme demandé par certains signerait le déclin irrémédiable de l’apprentissage ».

 

La filière reste « un moyen formidable de transmettre les savoirs, préparer l’avenir de nos entreprises et fournir des emplois pérennes aux jeunes de notre pays. Les artisans et les entrepreneurs y sont attachés, la FFB aussi ! Depuis 70 ans, la FFB défend cette manière de former pour intégrer les jeunes dans nos métiers. Ce n’est pas aujourd’hui qu’elle renoncera à ses valeurs », s’exclamait-il.

 

Accompagner les CFA

 

C’est via un communiqué paru ce mercredi que la FFB a réitéré sa position : « La volonté de la FFB est de renforcer l’apprentissage et d’en faire une véritable filière d’excellence ». La politique de formation professionnelle proposée se base « sur des principes de bon sens », estime la Fédération. Il s’agira de faire confiance aux acteurs du terrain plutôt qu’aux structures nationales, de maintenir l’effort financier de la profession mais en « affectant les fonds aux besoins réels des artisans, des entrepreneurs et des jeunes » ; d’accompagner les réseaux d’apprentissage dans leur mutation pour plus de proximité, de qualité et de numérique ; d’optimiser la communication pour attirer les talents ; et de clarifier les circuits financiers pour faire des économies.

 

Ces propositions devraient, selon la FFB, permettre d’assurer aux CFA « le financement de leur développement et leur adaptation aux défis de la réforme, dans le respect de leur autonomie, tout en préservant une nécessaire mutualisation ».

 

Jacques Chanut, président de la FFB, déclare : « La FFB, les artisans et entrepreneurs du secteur, portent collectivement la volonté d’adapter des outils au service de la qualité de l’apprentissage et de la formation. Vouloir jeter le discrédit sur toute volonté de changement, c’est tout simplement se tromper d’objectif ! ».

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit

Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit

Le CCCA-BTP et les organisations syndicales représentatives de salariés ont signé un accord GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) « historique et inédit ». L’objectif, repenser les parcours de formation des collaborateurs des CFA du BTP et les accompagner dans leur montée en compétences pour proposer aux apprenants et aux entreprises une offre de services « élargie et enrichie ».
Formation : Agrément de l’OPCO de la construction

Formation : Agrément de l’OPCO de la construction

La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a profondément modifié la formation et l’apprentissage. Depuis le 1 avril 2019, les 20 OPCA ont été remplacées par 11 Opérateurs de compétences (OPCO). L’OPCO construction (ex Constructys) a été officiellement installé ce jour lors de son Conseil d’administration. Désormais partenaires de 4 branches professionnelles, il aura notamment pour mission d’accompagner les entreprises dans le développement des compétences de leurs salariés.
Réforme de la formation professionnelle : Capeb et FFB en désaccord

Réforme de la formation professionnelle : Capeb et FFB en désaccord

Les partenaires sociaux du BTP se sont réunis le 22 mai dernier pour discuter du projet d’accord sur la formation professionnelle et l’apprentissage. Dans un communiqué, la Capeb dénonce la position « très libérale » de la FFB tandis que la CFDT Construction-Bois craint une disparition « brutale » du CCCA-BTP. Les discussions sont lancées.
20 mesures pour transformer l’apprentissage

20 mesures pour transformer l’apprentissage

Le Gouvernement a dévoilé, vendredi 9 février, les premières mesures de son projet de réforme sur l’apprentissage. Les 20 propositions formulées visent à redonner toute son attractivité au statut d’apprenti et à lever les freins à l’embauche. La Capeb et le CCCA-BTP ont d’ores et déjà salué les grands axes de la réforme qui font écho aux ambitions anticipées par *Transform’BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter