Fermer

Malgré le contexte tendu, le groupe Poujoulat s’adapte

Le groupe Poujoulat organisait une conférence de presse ce 8 septembre portant sur le bilan 2021 de son activité. Le spécialiste des conduits de cheminée constate ainsi une nette croissance de son chiffre d’affaires, ainsi qu’un développement de son activité bois-énergie. Un marché que le groupe note de « plus en plus porteur ».
Publié le 08 septembre 2022

Partager : 

Malgré le contexte tendu, le groupe Poujoulat s’adapte - Batiweb

La croissance est forte pour Poujoulat. Pour l’année 2021, le groupe enregistre une hausse de 23 % de son chiffre d’affaires. Car malgré une forte baisse en 2020, liée à la crise sanitaire, le spécialiste des conduits de cheminées profite aujourd’hui d’une bonne dynamique sur l'ensemble de ses marchés européens, en partie soutenus par la reprise de la construction neuve et d’une activité de rénovation énergétique intense.

La RE2020 et les dispositifs de soutien comme MaPrimeRénov' ou les Certificats d'Économie d'Énergie (CEE) « stimulent » par ailleurs les investissements des particuliers et des entreprises, souvent « en recherche de solutions de diversification énergétique ». 

Porté par ses deux branches d’activités historiques, à savoir les conduits de cheminée et les cheminées industrielles, Poujoulat mise également sur la création de sa dernière activité Bois-énergie. Avec une augmentation de capital de 20 millions d’euros, l'entreprise « prépare la massification de son offre de biocombustibles ». 

 

La crise énergétique stimule le secteur bois-énergie

 

Alors que l’Europe est en train de plonger dans une crise énergétique inédite, en partie lié au conflit russo-ukrainien, l’anticipation pour cet hiver est de mise chez de nombreux Français. Face au risque d’une potentielle pénurie d'électricité, les ventes d’équipements à énergies bois ont explosé ces dernières semaines. 

Une dynamique qui provoque de grosses tensions dans le secteur des granulés. Cette forte demande est notamment liée à l'anticipation des ménages qui se préparent à consommer davantage de granulés pour ne pas utiliser les énergies fossiles au vu de leurs coûts actuels. 

Frédéric Coirier, PDG de Poujoulat, a fait le choix de privilégier ses clients et de ne pas en accepter de nouveaux pour « freiner cette dynamique » et « ne pas encourager cette fuite en avant », insistant toutefois sur le fait « qu’il ne faut pas trop paniquer ». « Il y a encore du stock. Le seul problème c’est qu’on ne sait pas totalement ce qu’il couvre », analyse-t-il. 

Poujoulat s’adapte mais reste donc « vigilant ». « L’impact direct de la guerre en Ukraine reste limité pour les marchés de l’entreprise, mais il génère des tensions supplémentaires sur les approvisionnements et le coût du gaz et de l'électricité », explique le dirigeant. Le groupe table toutefois sur une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires pour 2022-2023, malgré les incertitudes liées aux crises géopolitiques et sanitaires. 

 

Marie Gérald

Photo de Une : Conduit de cheminée Poujoulat

 

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

Rénovez, valorisez, économisez

Conseils, primes, accompagnement : Hellio aide ses entreprises de travaux partenaires à bénéficier des financements et à constituer leurs dossiers. Développez et valorisez votre activité avec Hellio. Moins...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.