Ralentissement pour Tarkett au 1er semestre 2019 Vie des sociétés | 29.07.19

Partager sur :
Le groupe Tarkett, fabricant de revêtement de sols, a publié mardi 23 juillet ses résultats du premier semestre 2019. Son chiffre d’affaires net s’élève à 1,4 milliard d’euros, mais il enregistre un ralentissement, avec 7,7 millions d’euros de bénéfice net, contre 28,7 millions l’année précédente. Si les ventes sont au beau fixe pour le segment Sport et l’Europe, le groupe fait face à une baisse d’activité en Amérique du Nord et en Russie.

Dans son bilan semestriel, Tarkett annonce que son chiffre d’affaires net s’est élevé à 1,4 milliard d’euros début 2019. Si les ventes, tirées par le segment Sport et l’Europe, ont progressé de 7,2%, le groupe a toutefois vu son bénéfice net divisé par presque quatre en ce premier semestre, à 7,7 millions d’euros, contre 28,7 millions un an plus tôt. L’activité a notamment ralenti au second trimestre avec -0,6% en croissance organique, après +3,7% au premier trimestre.

 

« Après un premier trimestre soutenu, nous enregistrons une performance mitigée sur le second trimestre. Ce n’est pas une surprise du fait de la base de comparaison défavorable et cela confirme que les conditions de marché sont plus difficiles qu’en 2018 », a annoncé Fabrice Barthélemy, président du directoire.

 

Des conditions défavorables

 

Parmi les raisons qui expliquent ce ralentissement : une baisse d’activité en Amérique du Nord et en Russie, un nombre de jours calendaires réduit, ainsi qu’une base de comparaison élevée au deuxième trimestre 2018.

 

M. Barthélemy a également reconnu que la marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) était « un peu décevante ». En cause : des dépréciations liées à des ajustements de stocks aux États-Unis et un « mix » produit défavorable. A ces éléments s'ajoutent des coûts de restructurations liés à des fermetures de sites annoncées en début d'année et des frais financiers accrus.

 

« Dans ce contexte d’environnement peu porteur, nous nous concentrons sur l’amélioration durable de notre rentabilité grâce à notre plan stratégique annoncé en juin. (…) Je me réjouis de voir que nos équipes sont totalement mobilisées sur les priorités stratégiques de notre plan « Change to Win » et je suis confiant dans notre capacité à améliorer notre rentabilité tout en construisant une croissance durable », ajoute le président du directoire.

 

Le segment Sport a en revanche permis de tirer la croissance, avec des ventes en hausse de +17,4% au deuxième trimestre. Ce segment, qui représente près d’un quart du chiffre d’affaires, devrait d’ailleurs continuer de croître.

 

Les chiffres clefs du 1er semestre 2019. ©Tarkett

 

C.L.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le groupe Thermador envisage de reprendre ses acquisitions

Le groupe Thermador envisage de reprendre ses acquisitions

Le groupe Thermador, distributeur en gros d’articles de robinetterie, a dévoilé ce mercredi 31 juillet ses résultats semestriels. Avec un chiffre d’affaires de 190,7 millions d’euros, en hausse de +14,8%, le groupe peut être serein sur ses perspectives à court terme. Après deux ans de pause, il envisage même de reprendre sa stratégie de croissance externe, évoquant trois potentielles acquisitions qui lui permettraient d’augmenter son chiffre d’affaires de 40 millions d’euros.
Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin

Construction : les permis de construire se stabilisent mais les mises en chantier poursuivent leur déclin

Publié ce lundi 29 juillet par le Ministère de la Cohésion des territoires, le bilan trimestriel des chiffres de la construction de logements montre une légère hausse de +2,5% des permis de construire par rapport aux trois mois précédents. Les mises en chantier poursuivent en revanche leur déclin avec -6,1%. Sur un an, tous les indicateurs sont à la baisse, que ce soit pour les mises en chantier (-5,2%) ou pour les permis de construire (-6,6%).
Construction : des chiffres toujours fragiles au deuxième trimestre

Construction : des chiffres toujours fragiles au deuxième trimestre

Selon l’indicateur du climat des affaires publié par l’Insee en juillet, les industriels du BTP sont de moins en moins confiants. Il faut dire que le secteur de la construction a été particulièrement mis à mal depuis le début de l’année, et le deuxième trimestre ne fait pas exception. Si les mises en chantier de locaux non résidentiels ont progressé durant cette période, la quasi-totalité des autres indicateurs sont en baisse par rapport au début de l’année. Tous les chiffres.
Europe : les équipements de construction au beau fixe (étude)

Europe : les équipements de construction au beau fixe (étude)

« Le marché européen des équipements de construction fonctionne bien » scande le Committee for european construction equipment (CECE), qui vient tout juste de publier un rapport sur le sujet. L’occasion d’apprendre que le secteur a vu ses ventes augmenter de 10% en 2016, en partie grâce à la France et l’Allemagne, dont les résultats permettent de booster l’ensemble du continent. Bilan et perspectives du marché.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter