Récylum recycle l’éclairage des écoles parisiennes Vie des sociétés | 30.10.17

Partager sur :
Dans le cadre de son second contrat de performance énergétique pour 140 écoles, la Ville de Paris a confié le recyclage de 50 tonnes de matériels à l’éco-organisme Récylum. 9 000 luminaires et leurs 30 000 tubes fluorescents seront ainsi dépollués et recyclés à plus de 80% de leur poids. Ces travaux de rénovation énergétique répondent aux ambitions fixées par le Plan Climat Energie de Paris.
La Ville de Paris rénove actuellement l’éclairage de 140 écoles. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre d’un programme de rénovation énergétique qui s’étale sur trois ans (été 2016 – été 2018). A la fin des vacances de la Toussaint, l’éclairage de plus de 60 écoles aura été rénové et remplacé par la technologie LED développée par Engie Cofely, prestataire retenu pour les travaux.

La prise en charge des équipements usagés a été confiée à l’éco-organisme Récylum. « Les luminaires (plafonniers pour la plupart) et lampes sont essentiellement composés de métaux et de verre, des matériaux recyclables. Ils contiennent par ailleurs des composants qui doivent faire l’objet d’un traitement spécifique. Ces équipements ne peuvent donc être traités comme des déchets ordinaires ou de la simple ferraille », explique un communiqué.

50 tonnes de matériels recyclés

Récylum va ainsi se charger de la valorisation de 9 000 luminaires et 30 000 tubes fluorescents qui seront dépollués et recyclés à plus de 80% de leur poids à l’issue du chantier.

Afin de récupérer le matériel usagé, Récylum a mis à disposition d’Engie Cofely des bacs de recyclage directement sur les chantiers. Les bacs seront enlevés sur demande et « avec la réactivité nécessaire » puisque les travaux doivent être achevés à chaque fin de vacances.

« Dans le cadre d’une rénovation thermique de cette ampleur, le recyclage des 9 000 luminaires est une vraie plus-value qui en fait un projet exemplaire », estime Jean-Pierre Moneger, directeur général Engie Cofely.

Ce chantier de rénovation répond aux ambitions fixées par le Plan Climat Energie de Paris qui vise une réduction de 30% des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Les écoles représentent en effet un tiers de la consommation énergétique de l’ensemble des bâtiments publics de la ville et de ses émissions.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vétuste, l'école des Prix Nobels se prépare à une renaissance

Vétuste, l'école des Prix Nobels se prépare à une renaissance

L’École supérieure de physique et de chimie industrielle (ESPCI) de Paris connaîtra à partir de 2017 d'importants travaux qui lui permettront de s'agrandir et de se moderniser. Le chantier, d'un montant estimé de 176 millions d'euros, est prévu pour débuter au second semestre 2017 et s'achever au second semestre 2022.
Nouveau Plan Climat pour la Ville de Paris

Nouveau Plan Climat pour la Ville de Paris

La mairie de Paris a présenté ce mardi, son nouveau Plan Climat. Le document répertorie plus de 500 mesures dans plusieurs domaines d’actions, dont le bâtiment et l’énergie, et vise à accompagner la ville vers la neutralité carbone. Il sera présenté une première fois au Conseil de Paris les 20, 21 et 22 novembre prochains, puis fera l’objet d’une consultation publique de décembre à février. Son adoption finale est prévue pour mars 2018.
Le Contrat de performance énergétique, un outil viable pour rénover l’éclairage public

Le Contrat de performance énergétique, un outil viable pour rénover l’éclairage public

Mis en place en 2009, le Contrat de performance énergétique (CPE) vise à « garantir dans la durée d’une amélioration de l’efficacité énergétique d’un bâtiment ou ensemble de bâtiments existants ». Une aubaine pour les collectivités, qui peuvent notamment s’appuyer sur cet outil pour réduire la consommation énergétique de leur éclairage public. Décryptage avec Séverine Champ, ingénieure éclairagiste chez Engie Ineo.
Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés !

Île-de-France : toujours plus de logements sociaux rénovés !

Il y a un, la région Île-de-France annonçait que 71 000 logements sociaux avaient été rénovés grâce à l’éco-prêt logement social depuis sa mise en œuvre en 2009. 1 500 foyers étaient ainsi concernés par ce dispositif tous les mois. Or, la barre des 80 logements sociaux franciliens rénovés avec le soutien de ce procédé a été franchie début 2017, selon les derniers chiffres transmis par la préfecture. Bilan.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter