Un projet européen en faveur des métiers de la restauration du patrimoine Vie des sociétés | 17.10.16

Partager sur :
Relancer et revaloriser les métiers liés à la restauration du patrimoine bâti : tel était l’objectif du CCCA-BTP, à l’origine d’une journée d’information qui s’est tenue le 14 octobre dernier. Six partenaires du projet européen « Construction inheritance » ont ainsi échangé avec les entreprises du secteur afin de mieux comprendre les évolutions du marché. Retour sur un événement qui devrait permettre, à terme, de former des professionnels plus qualifiés.
Alors que les métiers de la restauration du patrimoine bâti sont en perte de vitesse, le CCCA-BTP, réseau de l’apprentissage de la construction, avait convié six partenaires européens – dont des organismes de formation – à une journée d’information.

Baptisée Infoday, cette dernière a eu lieu le 14 octobre dernier en présence d’entreprises spécialisées dans la rénovation du patrimoine. Un événement qui s’inscrit dans le projet européen « Construction inheritance » dont le but est « de relancer les métiers traditionnels de restauration du patrimoine et de valoriser les formations qui y conduisent, tout en les adaptant à la mutation du secteur européen de la construction », comme le précise le CCCA-BTP dans un communiqué.

Une nécessité pour les professionnels

En effet, le CCCA-BTP observe la disparition de métiers traditionnels divers depuis plusieurs années, qu’il s’agisse de plâtrerie, de charpente ou encore de restauration des façades. Dans ce sens, il était primordial que les organismes de formation comprennent les enjeux liés à la préservation de ces savoir-faire.

En parallèle, le CCA-BTP indique que « plusieurs études conduites récemment en Italie, au Portugal et en Espagne montrent [que les entreprises qui se spécialisent dans la restauration du patrimoine bâti] manquent de main-d’œuvre qualifiée ».

Les échanges entre ces sociétés et les organismes de formation devraient ainsi permettre, non seulement, de relancer les métiers de la restauration du patrimoine, mais aussi d’intégrer les évolutions du secteur (transition énergétique, révolution numérique, éco-construction, etc.) aux formations proposées.

Une rencontre qui devrait porter ses fruits

Afin de favoriser cette transformation, un rapport rassemblant toutes les connaissances liées aux pratiques traditionnelles dans la rénovation des bâtiments sera mis en place afin de « garantir la préservation des bâtiments en Europe ». Des accréditations et outils communs seront également développés à l’échelle européenne pour assurer le partage de compétences et de connaissances sur le sujet.

Enfin, une application proposant des cours de formation sera prochainement créée, accessible depuis tous les appareils mobiles. Un moyen supplémentaire de garantir « la transmission des compétences, pour ce qui concerne les processus, les techniques et les matériaux pour la restauration de bâtiments anciens ».

F.C
Photo de Une : ©CCCA-BTP
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Brétigny-sur-Orge : inauguration d’un BTP CFA « nouvelle génération » - Batiweb

Brétigny-sur-Orge : inauguration d’un BTP CFA « nouvelle génération »

Après deux ans de reconstruction, le BTP CFA de Brétigny-sur-Orge a été inauguré ! Mercredi 8 novembre 2017, Valérie Pécresse, présidente du conseil régional Ile-de-France, s’est rendue sur le site pour découvrir ce centre de formation « nouvelle génération ». L’établissement, construit dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir de l’Etat, a pour ambition de devenir un pôle de référence en matière d’innovation pédagogique, de responsabilités sociétale et environnementale. Il se veut une réponse aux défis de la transition écologique et numérique.
L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP - Batiweb

L’innovation, un rouage essentiel à la formation des apprentis du BTP

Ce 15 janvier se tenait la première WinLab’ Conférence organisée par le réseau de l’apprentissage CCCA-BTP. L’organisme en a profité pour présenter les résultats d’une vaste étude intitulée "Les jeunes et l’innovation dans le BTP". Menée auprès de plus de 6 000 apprentis du secteur, l’enquête met en évidence leur appétence pour les nouvelles technologies (objets connectés, BIM, etc.), même si les compétences manuelles restent essentielles à l’exercice de leur fonction pour une majorité d’entre eux.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter