Vincent Saint-Aubin élu Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts Vie des sociétés | 20.06.19

Partager sur :
Le 17 juin dernier, Vincent Saint-Aubin a été élu Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts pour un mandat deux ans. Celui qui occupait déjà la fonction de premier vice-président depuis 2015, vient succéder à Jean-François Dalbin. Il travaillera notamment à l’élaboration d’un plan stratégique visant à transformer la profession d’ici 2030.

Les géomètres-experts souhaitent gagner en visibilité. C’est pourquoi depuis 2018, la profession mène une campagne pour clarifier et valoriser son rôle dans la société. Nouveau slogan (Géomètre-Expert : Garant d’un cadre de vie durable), nouveau logo… la transformation de la filière est en cours. On se souvient notamment de « l’antisèche » destinée à Emmanuel Macron, apportant des précisions sur la notion de bornage, ou encore de la campagne de recrutement visant à attirer de nouveaux talents.

 

Jean-François Dalbin, alors président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts déclaraient : « Notre métier offre une grande variété de missions et il est en prise directe avec des technologies de pointe, notamment du numérique. Le géomètre-expert se trouve au cœur de la vie de nos concitoyens : il joue un rôle incontournable dans l’aménagement et la gestion des territoires ».

 

Nouvelle gouvernance, mêmes priorités

 

Ces valeurs devront désormais être défendues par Vincent Saint-Aubin, nouveau président du Conseil supérieur de l’Ordre des Géomètres-experts. Élu le 17 juin dernier à Paris, il succède à Jean-François Dalbin à la tête de l’organisme depuis 2015 et qui ne s’est pas représenté.

 

 

 

Diplômé de l’Institut de Topométrie, il exerce depuis 1984 à Auterive dans la région toulousaine et est également expert près de la Cour d’appel de Toulouse.

 

Il occupe tout d’abord la fonction de Secrétaire au sein du Conseil régional de l’Ordre des géomètres-experts de Toulouse avant d’en devenir le Président de 2007 à 2015. Il rejoint ensuite le Conseil supérieur de l’Ordre des Géomètres-experts en tant que vice-président, puis premier vice-président dès juin 2015.

 

Élu pour un mandat de deux ans, il aura à cœur « de relever les défis d’un métier en pleine mutation », un métier également concerné par les transitions écologique et numérique, et qui doit toujours faire face à d’importants besoins en recrutement.

 

Son projet s’articule autour de deux priorités majeures, indique un communiqué. La réforme de fonctionnement de l’institution ordinale ; et l’élaboration du plan stratégique « géomètre-expert 2030 » répondant à la nécessaire transformation de la profession.

 

Vincent Saint-Aubin invite ainsi l’ensemble de ses consœurs et confrères « à être acteurs de leur avenir, à ne pas subir les transformations en cours mais bien au contraire à en faire des opportunités au bénéfice de leurs clients et consacrer ainsi leur mission sociétale : être garant d’un cadre de vie durable ! ».


R.C

Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bilan et perspectives de l’Union nationale des géomètres-experts (UNGE)

Bilan et perspectives de l’Union nationale des géomètres-experts (UNGE)

L’Union nationale des géomètres–experts (UNGE) est revenue ce vendredi 25 janvier sur son bilan de l’année 2018 et sur les perspectives à venir lors d’une conférence de presse. L’occasion de faire le point sur les objectifs de la profession avant les Rencontres nationales annuelles, organisées le 8 février au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux.
Make our planet great again : déjà 250 chercheurs du climat mobilisés

Make our planet great again : déjà 250 chercheurs du climat mobilisés

En juin dernier, Emmanuel Macron, président de la République, invitait les chercheurs, enseignants, entrepreneurs, associations, ONG et étudiants à se mobiliser dans la lutte contre le réchauffement climatique. Une initiative qui a rencontré un franc succès, le CNRS recensant plus de 150 candidatures en juillet dernier. Aujourd’hui, 255 climatologues se sont déjà investis dans ce vaste projet.
Emploi : la reprise du BTP profite au travail intérimaire

Emploi : la reprise du BTP profite au travail intérimaire

Profitant d’une conjoncture particulièrement favorable, les professionnels du BTP semblent voir leurs carnets de commandes se remplir à toute vitesse, au point même de manquer parfois de main-d’œuvre ! De bon augure pour l’emploi intérimaire dans le secteur, qui a encore progressé de 10,1% au premier trimestre 2017, d’après les derniers chiffres communiqués par l’agence de recrutement Aquila RH. Le point sur la situation et les perspectives d’évolution.
La détection de piétons sur chantiers recrute

La détection de piétons sur chantiers recrute

La société Arcure, acteur majeur de la détection de piétons sur chantiers et sites industriels, recrute des profils techniques et administratifs pour soutenir sa croissance à deux chiffres. La jeune entreprise souhaite intégrer quatre nouveaux collaborateurs d’ici juin 2012.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter