Vinci Construction France : un pas de plus en faveur de la SST Vie des sociétés | 29.09.16

Partager sur :
Soucieuse d’améliorer la santé et sécurité de ses salariés intervenant sur les chantiers, l’entreprise Vinci Construction France a récemment signé un partenariat avec Leborgne, spécialiste de l’outillage pour le BTP. Objectif de cette démarche : équiper toutes les équipes d’outils Nanovib d’ici la fin de l’année afin de réduire les risques d’accidents du travail (AT) et les troubles musculo-squelettiques (TMS).
Comme le révélait l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics), les entreprises du BTP ont encore des efforts à faire en matière de SST (Santé et sécurité au travail) ! En effet, elles ne sont que 82% à avoir réalisé un Document unique, outil indispensable à l’évaluation et à la prévention des risques professionnels. Pire encore : 54% d’entre elles disposent certes d’un DU, mais n’ont pas développé de plan d’action pour sensibiliser les salariés.

Heureusement, d’autres professionnels du secteur accordent une importance particulière à la SST. C’est notamment le cas de Vinci Construction France, spécialiste du BTP, qui a fait appel à l’outilleur Leborgne « pour améliorer la sécurité sur ses chantiers et protéger le capital santé de ses collaborateurs ».

De nouveaux équipements pour plus de sécurité

Dans le cadre de cette initiative, des outils innovants de la gamme Nanovib seront distribués à l’ensemble des collaborateurs sur chantier lors du mois Prévention, entre le 26 septembre et le 21 octobre 2016. Contribuant à la réduction de la pénibilité et des TMS, les instruments développés par Leborgne « visent à réduire les douleurs et à apporter davantage de fluidité dans la conduite des travaux », comme l’explique l’entreprise dans un communiqué.

   
©Ronan Kerloch

Grâce à cette vaste opération, les salariés concernés se verront dotés de nouveaux marteaux, massettes et autres burineurs plus légers et ergonomiques que les précédents. « En dotant nos compagnons d’outils Leborgne Nanovib, nous participons activement et concrètement à la lutte contre les maladies professionnelles », s'est réjoui Hugues Fourmentraux, président de Vinci Construction France.

Un plan d’action plus global

Le partenariat récemment signé avec Leborgne s’intègre directement à la politique menée par Vinci Construction France depuis plusieurs années pour améliorer la sécurité de tous. L’entreprise a d’ailleurs fait de l’objectif « zéro accident » une priorité. Dans ce sens, elle avait déjà lancé d’autres initiatives, comme la mise en place de tapis rouge pour faciliter l’identification des zones de circulation sur les chantiers, la suppression des échelles non intégrées au matériel ou encore la protection permanente des yeux.

En trois ans, Vinci Construction France a ainsi pu réduire de moitié le nombre d’accidents de travail. Avec la signature de ce nouveau partenariat, la société espère encore voir ce chiffre baisser, 15% des AT étant dus à l’utilisation d’outils manuels.

F.C
Photo de Une : ©Ronan Kerloch
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L'IRIS-ST lance un nouveau kit pour sensibiliser les TPE du BTP à la santé et sécurité - Batiweb

L'IRIS-ST lance un nouveau kit pour sensibiliser les TPE du BTP à la santé et sécurité

De tous les secteurs d'activité, la construction est certainement l'un de ceux où les risques sont les plus élevés pour les salariés. Afin de former et sensibiliser les entreprises artisanales du bâtiment, l'IRIS-ST a créé un nouveau kit de prévention composés de neuf mémos rappelant les bonnes pratiques à adopter en matière de Santé et sécurité au travail (SST). Une initiative saluée par Patrick Liébus, président de la Capeb.
L’accueil au cœur de la 9e édition de la Journée de la Prévention - Batiweb

L’accueil au cœur de la 9e édition de la Journée de la Prévention

Chaque année, la Journée de la Prévention est l’occasion pour les salariés du BTP de revenir sur les risques professionnels auxquels ils s’exposent et, surtout, sur les gestes à adopter pour les éviter. L’événement, qui prend de plus en plus d’importance, reviendra cette année encore le 29 mars prochain avec une nouvelle thématique mise à l’honneur : l’accueil des salariés, sur le chantier ou à leurs postes de travail. Les détails.
Reprise dans le BTP : la Capeb fait une première estimation des surcoûts - Batiweb

Reprise dans le BTP : la Capeb fait une première estimation des surcoûts

Alors que les entreprises artisanales du BTP ont en majorité repris un minimum d’activité, la reprise des chantiers a dévoilé un phénomène inquiétant : l’importance des surcoûts liés aux mesures sanitaires, difficiles à absorber pour certaines entreprises. D’après une première estimation, la Capeb évalue ces surcoûts entre 10 et 20 % du coût journalier. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter