Fermer

Comment isoler un mur intérieur sans perdre de place ?

L’isolation thermique d’une habitation permet d’améliorer le confort de vie des habitants, mais également de limiter les pertes de chaleur et ainsi de réduire les dépenses en énergie. Cependant, l’isolation thermique par l’extérieur peut être onéreuse et n’est pas toujours réalisables, en fonction des spécificités du logement. L’isolation thermique par l’intérieur permet donc de réaliser des travaux d’isolation à moindre cout. Découvrez ainsi comment isoler un mur intérieur sans perdre trop de place.
Publié le 27 août 2022

Partager : 

Comment isoler un mur intérieur sans perdre de place ? - Batiweb

L’isolation thermique joue un rôle important dans le confort d’un logement. En effet, en hiver les parois mal isolées provoquent notamment une sensation de froid, malgré une température intérieure chaude. En été, elles laissent facilement entrer la chaleur, ce qui peut provoquer de l’inconfort chez les habitants. C’est pour cette raison que la RE2020 impose aujourd’hui des critères en matière d’isolation, dès la conception des habitations. Or, on estime que les 2/3 du parc immobilier ont été construits avant 1974, lorsque de telles réglementations n’existaient pas. Une grande partie de ces logements est donc mal isolée et consomme ainsi beaucoup d’énergie. En effet, l’isolation thermique permet de réduire les pertes de chaleur par les diverses parois d’un logement. On estime notamment que les murs sont responsables de 20% à 25% des pertes de chaleur dans un logement mal isolé. L’isolation thermique permet donc également de réduire la facture d’énergie des foyers. 

 

isolation de mur par l'intérieur

 

Pourquoi isoler un mur de l’intérieur ? 


Lors d’une rénovation, il est possible d’améliorer l’isolation thermique d’un logement de deux façons : l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) et l’isolation thermique par l’intérieur (ITI). L’ITE est la solution considérée comme la plus efficace et permet de conserver toute la surface habitable et ainsi de ne pas perdre de place. Toutefois, elle peut s’avérer couteuse et difficile à mettre en œuvre. En effet, pour un logement collectif, ce genre de travaux doit être décider par la copropriété et concernera ainsi tous ses habitants. En maison individuelle, il faut également l’autorisation de la mairie. De plus, cette technique ne s’applique pas à toutes les façades et implique des travaux importants. 

En fonction du type de logement et du budget disponible, il est donc recommandé de privilégier l’isolation intérieure. En effet, cette technique plus abordable est simple à mettre en œuvre et offre une large gamme d’isolants. Elle permet également de conserver la façade extérieure. L’isolation intérieure présente néanmoins l’inconvénient de réduire légèrement la surface habitable. Il est donc important de savoir quel isolant et quelle méthode utiliser pour ne pas perdre trop d’espace

 

Quelle est la meilleure méthode d’isolation pour ne pas perdre de place ?


Avant d’entamer l’isolation des murs, il peut être une bonne idée de vérifier l’isolation des fenêtres, surtout lorsque le problème de la perte d’espace se pose. Pour améliorer l'isolation thermique d'un logement, il peut en effet être intéressant de changer ses fenêtres pour passer au double vitrage. Il est également important de s’assurer de l’isolation thermique de la toiture. En effet, c’est par cette paroi qu’interviennent la majorité des pertes de chaleur. De plus, une bonne continuité de l’isolation permet d’éviter les ponts thermiques, c’est-à-dire des zones où le froid extérieur est plus rapidement transmis à l’intérieur du logement. 

Une fois ces vérifications effectuées, il est possible de passer à l’isolation thermique des mus intérieurs. Certaines méthodes sont plus propices à éviter les pertes d'espace dans le cadre de ce genre de travaux : 

  • La pose de panneaux isolants : cette méthode consiste à isoler les murs intérieurs avec des plaques isolantes à coller directement sur le mur à l’aide de colle ou de chevilles. Les panneaux étant fins tout en conservant leur efficacité thermique, ils permettent de ne pas trop réduire l’espace de la pièce. 
  • L’isolation projetée : cette méthode consiste à projeter un isolant directement sur le mur intérieur. Cela permet notamment de masquer les imperfections du mur. Il est également possible d’avoir recours à un enduit isolant. De très faible épaisseur, ce produit seul n’est pas efficace mais il permet de renforcer la résistance thermique d’un isolant déjà présent.  

 

matériaux isolants pour l'isolation des murs par l'intérieur

 

Quel est le meilleur isolant pour les murs intérieurs ? 


L’isolation des murs par l’intérieur offre l’avantage de pouvoir utiliser une large gamme d’isolants. Il est toutefois important de garder en tête le critère de l’épaisseur afin de ne pas perdre trop de place. Les isolants peuvent être classés en fonction des matériaux qui les composent : 

  • Les isolants synthétiques : souvent vendus sous formes de plaques isolantes ou en mousse pour le polyuréthane, ces isolants offrent de bonnes performances thermiques, tout en conservant une faible épaisseur. Particulièrement efficaces contre le froid, ils se prêtent très bien à l’isolation des murs intérieurs. Toutefois, ils n’apportent aucune amélioration en matière d’isolation phonique
  • Les isolants minéraux : disponibles sous toutes les formes et à faible cout, ces isolants sont performants aussi bien au niveau thermique, qu’acoustique. Ils sont principalement utilisés pour l’isolation des toits mais conviennent également à d’autres parois comme les murs intérieurs,
  • Les isolants naturels ou biosourcés : vendus en vrac ou sous forme de panneaux, ces isolants sont aussi performants qu’écologiques. Plus onéreux que les autres isolants, ils s’adaptent néanmoins à tout type de parois

 

Les isolants qui limitent la perte d’espace 


Pour améliorer l’isolation thermique d’un logement par l’intérieur sans perdre trop de place, il faut un isolant dont la conductivité thermique lambda est faible. A épaisseur égale, plus cette dernière est basse et plus le matériau est isolant. En effet, l’épaisseur est un critère important pour une rénovation de l’isolation par l’intérieur, mais il ne faut pas pour autant négliger la performance.
Ainsi, plusieurs isolants se distinguent par leur efficacité thermique et leur faible épaisseur

  • Le polyuréthane : il se présente comme une bonne façon d’isoler un mur intérieur tout en limitant la perte d’espace. En effet, à résistance thermique égale, les panneaux de polyuréthane sont beaucoup moins épais que ceux composés d’autres matériaux, 
  • La laine de verre est également une bonne solution. En effet, elle fait partie des isolants les moins épais et sa conductivité thermique se trouve parmi les plus faibles, 
  • Les panneaux isolants sous vide (PIV) sont les isolants les plus performants lorsqu’il s’agit de faible épaisseur. En effet, ces isolants permettent de gagner 5% à 10% de place par rapport aux produits classiques. Les PIV sont également parmi les plus performants du marché, néanmoins ils sont également plus couteux. Ces isolants sont donc à privilégier dans les régions où le prix du m² justifie ce choix. 

Il est donc important de faire le choix d’un isolant performant et de faible épaisseur pour isoler des murs intérieurs sans perdre de place. Toutefois, il est également important de vérifier que le produit choisi est compatible avec le type de mur à isoler, mais également avec le logement en question. En effet, certaines méthodes et isolants sont plus adaptés aux constructions neuves et d'autres aux maisons anciennes

Par Mariane Albrieux

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.