Fermer

Peinture isolante thermique : quelle efficacité et quels produits ?

La peinture n'est plus seulement destinée à embellir l'extérieur et l'intérieur d'une maison. Il existe des peintures d'isolation thermique qui se distinguent par des propriétés étonnantes. Permettent-elles d'isoler encore plus un logement et de faire des économies ? Découvrez tous les avantages de la peinture isolante thermique ans cet article.
Publié le 29 novembre 2022

Partager : 

Peinture isolante thermique : quelle efficacité et quels produits ? - Batiweb

La question de l’isolation thermique, et plus précisément de comment l’améliorer, revient régulièrement, notamment lorsque les températures extérieures commencent à baisser. Cette question préoccupe d’autant plus dans un contexte où l’énergie est de plus en plus coûteuse. Découvrez en quoi la peinture isolante peut être une solution efficace pour améliorer le confort thermique des habitations.

L’isolation thermique joue un rôle important dans le confort de vie d’un logement. En hiver, des parois mal isolées peuvent provoquer une sensation de froid, malgré des températures intérieures agréables. Á l’inverse, en été, ces parois laissent facilement entrer la chaleur, ce qui peut provoquer de l’inconfort chez les habitants, en particulier lors d’épisodes caniculaires. Améliorer l’isolation thermique d’un logement permet ainsi de le rendre plus agréable à vivre pour ses habitants, mais également de faire des économies. En effet, les logements mal isolés consomment plus d’énergie. L’isolation thermique permet ainsi de réduire les pertes de chaleur. On estime notamment, que les murs sont responsables de 20 % à 25 % des pertes de chaleur dans un logement mal isolé. Une isolation thermique efficace permet donc également de réduire la facture d’énergie.

Lorsqu’elle est utilisée à bon escient, la peinture isolante thermique est une solution innovante qui peut fortement contribuer au confort de vie des occupants.

Comment isoler un mur de l’intérieur ?

Il existe différents procédés d’isolation thermique :

  • L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) : cette technique consiste à ajouter une couche d’isolant sur les parois extérieures d’un logement. Si ce procédé est considéré comme le plus efficace, il est également plus coûteux et peut être compliqué à mettre en place. En effet, il entraîne la modification de la façade extérieure et requiert ainsi diverses autorisations de la part de la commune et de la copropriété.
  •    L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) : cette technique consiste à poser une couche d’isolant sur la face intérieure des parois, notamment entre les murs et la cloison. Cette solution est plus abordable et entraîne des travaux moins importants. Elle peut être réalisée à l’aide de doublage collé, ou en montant une cloison sur ossature. Si ce procédé est souvent privilégié car il est plus simple à mettre en œuvre et permet de préserver l’aspect de la façade extérieur, il présente toutefois un inconvénient important. En effet, pour être efficaces, certains isolants doivent être assez épais, ce qui réduit nécessairement la surface habitable du logement. Pour isoler un mur de l’intérieur sans perdre trop de place, il peut donc être intéressant de se tourner vers la peinture isolante thermique.  

Qu’est-ce qu’une peinture isolante thermique ?

La peinture isolante thermique est l’une des manières les plus simples d’améliorer l’isolation d’un logement. Il s’agit d’une peinture acrylique composée d’eau, de pigments de couleurs, de résines synthétiques et de composants céramiques. C’est la présence de ces derniers qui lui donne ses propriétés isolantes et la différencie d’une peinture classique. En fonction de la surface sur laquelle elle est appliquée, ils donnent à la peinture isolante un effet absorbant ou, au contraire, réfléchissant. Cette solution innovante a d’abord été mise au point par la Nasa dans le cadre de recherches pour réfléchir les rayons infrarouges du soleil. Cette technologie a ensuite été reprise et adaptée aux besoins de la construction et de la rénovation.

Il existe ainsi deux types de peintures isolantes thermiques :

  •   La peinture à base de particules creuses : ses particules absorbent les calories présentes dans l’air intérieur, notamment créées par le chauffage en hiver, et réchauffent ainsi le mur. Cette peinture permet d’éviter le phénomène de murs froids, qui provoque de l’inconfort chez les habitants d’un logement. Elle contribue également à la qualité de l’air car elle dégage très peu de composés organiques volatiles (COV), considérés comme des polluants directs.
  •  La peinture thermo-céramique : ses quatre types de composants céramiques lui permettent de réfléchir la chaleur, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, en fonction de la surface sur laquelle elle est appliquée. Elle bloque ainsi le transfert de chaleur à travers les murs, en empêchant la chaleur et le froid de pénétrer dans les habitations. Cette peinture isolante contribue donc également au confort d’été.

Toutefois, la peinture isolante thermique n’a pas pour vocation de remplacer l’isolation thermique traditionnelle. En effet, elle n’est pas assez efficace seule. Elle doit donc être utilisée en association avec d’autres matériaux isolants classiques. C’est pourquoi elle est considérée comme un complément d’isolation thermique, tout comme les isolants minces.

Quels sont les avantages et inconvénients de la peinture isolante thermique ?

La peinture isolante thermique présente de nombreux avantages :

  •  Elle est éco-responsable : sa composition est respectueuse de l’environnement ;
  •  Elle permet également d’améliorer l’isolation phonique ;
  •  Elle est inodore, ne moisit pas, et sa durée de vie peut atteindre les 45 ans ;
  •    Elle permet de mieux réguler l’humidité et évite la condensation. Elle peut donc être utilisée sur des murs humides dans des pièces comme la salle de bain ou la cuisine ;
  •  Elle permet d’améliorer l’isolation d’une pièce de manière simple, rapide, et sans perte au niveau de la surface habitable ;
  •   Elle peut être appliquée sur de nombreux supports comme le bois, le métal, ou encore le PVC 
  •    Elle peut s’utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur, à condition de choisir une peinture adaptée ;
  •  Elle permet de personnaliser une pièce ou un espace grâce à ses différents coloris ;
  • Elle est efficace : si son efficacité n’est pas assez importante pour être utilisée seule, elle possède néanmoins une capacité d’isolation équivalente à 12 cm de polyuréthane, et 10 à 20 cm de laine minérale.

En revanche, la peinture isolante thermique est plus onéreuse qu’une peinture classique et nécessite un temps de séchage plus long. Il est également conseillé de faire appel à un professionnel pour son application afin de garantir son efficacité. En effet, l’efficacité de la peinture isolante dépend de la qualité de la pose.

Quelle peinture isolante choisir ?

Les peintures isolantes thermiques sont disponibles chez différents fabricants et peuvent être achetées aussi bien en grande surface de bricolage que sur internet. Leur prix peut varier entre 20 et 60 € le litre. Parmi les marques les plus utilisées on retrouve :

  • La peinture isolante thermique Theotherm à 90 € pour 3 L ;
  •  La peinture Rubson intérieure à 22,95 € pour 0,75 L ;
  •    La peinture isolante intérieure Julien à 19,95 € pour 0,5 L.

En ce qui concerne le tarif d’un professionnel, il dépend plutôt de la taille de la surface à peindre, et inclut le prix du matériel.

Comment appliquer une peinture isolante ?

La rapidité et la facilité d’application de la peinture isolante thermique font partie de ses plus gros avantages. Elle s’applique ainsi de la même façon qu’une peinture plus classique. Toutefois, quelques étapes essentielles doivent être respectées pour garantir son efficacité :

  •  Choisir une peinture adaptée : comme mentionné précédemment, la peinture isolante s’utilise aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Toutefois, certains types de peintures sont adaptés à un milieu en particulier ; 
  •   Préparer la surface à peindre : comme pour les peintures classiques, la peinture isolante thermique doit être appliquée sur une surface propre, sans poussière ou résidus de peinture. Pour une meilleure adhérence, il est également recommandé de poncer le support ; 
  •   Appliquer la sous-couche spécifique et attendre qu’elle soit sèche ;
  •   Appliquer la première couche : la peinture doit être mélangée avant application afin d’être bien homogène. Il est ensuite recommandé de commencer par les angles avec un pinceau à rechampir avant de peindre le reste de la surface au rouleau, puis de laisser cette première couche de peinture sécher pendant six heures ;
  •  Appliquer la deuxième et dernière couche de la même manière et la laisser sécher pendant 12 heures.

La peinture isolante thermique est donc un moyen simple et rapide d’améliorer l’isolation thermique d’une habitation. Il est néanmoins recommandé de faire appel à un professionnel afin de garantir la qualité de son application et son efficacité.

Marianne Albrieux 

 

Par Sabrina Coezy

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.