Un MOOC pour encourager la rénovation énergétique des copropriétés Vie pratique | 24.01.20

Partager sur :
Un MOOC pour encourager la rénovation énergétique des copropriétés Batiweb
L’ALEC Lyon, l’ASDER et l’Ile-de-France annoncent le lancement prochain d’un MOOC visant à former les syndics à la rénovation énergétique des copropriétés. D’une durée totale de 4 à 8 semaines, les supports seront disponibles 24h/24. Exercices, quiz, débats, forum en ligne… « Réno-Copro » sera accessible gratuitement. Les apprenants suivront d’abord un tronc commun et pourront dans un deuxième temps se spécialiser selon leurs besoins.

Le lancement du MOOC « Réno-Copro » vient confirmer la dynamique engagée en faveur de la rénovation énergétique des copropriétés. Le Gouvernement a récemment annoncé de nouvelles dispositions qui devraient entrer en vigueur en juin prochain, des mesures visant à massifier les travaux. Différents organismes ont également actionné des leviers pour informer et former les syndics. On pense notamment à la « Copro des possibles » ou encore aux « Copros vertes ».

 

L’initiative imaginée par l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) de la Métropole de Lyon, l’Association savoyarde pour les énergies renouvelables (ASDER) et Ile-de-France Énergies, vise le même objectif : doter les syndics et les copropriétaires d’un socle de connaissances essentiel qui leur permettra d’envisager sereinement la rénovation de leur bâtiment.

 

Si le lancement officiel de la formation aura lieu le 4 février, les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur le site « MOOC Bâtiment Durable ». « Réno-Copro » s’inscrit dans le cadre du programme RECIF (Rénovation énergétique des immeubles de copropriété en France). Le cursus d’une durée de 4 à 8 semaines sera mis à disposition gratuitement aux inscrits et accessible 24h/24.

 

Une formation sur-mesure

 

Un tronc commun sera d’abord proposé, puis les apprenants pourront se spécialiser en fonction de leurs besoins : fondation d’un projet de rénovation, échafaudage d’un projet de rénovation ou travaux. Des vidéos de cours, des animations graphiques, des interviews ou encore des documents de référence seront proposées. Exercices, quiz, débats et forums en ligne viendront compléter la formation.

 

La charge de travail est évaluée à une heure par semaine, offrant ainsi « une grande souplesse aux participants », selon les organisateurs. Ils pourront également rencontrer d’autres inscrits via des apéros-MOOC organisés partout en France. L’objectif de ces rencontres étant de créer des synergies entre conseils syndicaux, syndics et copropriétaires et d’approfondir les thèmes abordés au cours de la formation.

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les travaux de rénovation les plus réalisés en 2016 sont… Batiweb

Les travaux de rénovation les plus réalisés en 2016 sont…

Si les travaux de rénovation font toujours partie des priorités des Français qui cherchent à améliorer leur habitat, certains sont toujours plus privilégiés que d’autres. Quelleenergie.fr, site spécialisé dans le conseil en économies d’énergie, a récemment dévoilé sont « top 5 des travaux de rénovation en 2016 ». Alors, qui du double-vitrage ou de l’isolation des combles a eu la cote l’année dernière ? Toutes les réponses.
La Copro des possibles lance son programme de coaching et de formation Batiweb

La Copro des possibles lance son programme de coaching et de formation

C’est l’un des lauréats de l’appel à projets CEE du ministère de la transition écologique et solidaire. La Copro des Possibles a officiellement lancé son programme de coaching et de formation. Les deux parcours, qui devraient mobiliser dès 2020, 8 000 copropriétés et 800 syndics dans 9 régions de France, ont pour objectif de créer une « dynamique humaine » et de sensibiliser les participants aux enjeux de transition énergétique.
Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude) Batiweb

Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude)

Alors que l’hiver approche à grand pas, Eni a interrogé les Français sous le prisme du chauffage. L’étude révèle que 74% des sondés ne font pas confiance au Gouvernement pour mener des actions en faveur de la maîtrise de leur facture d’énergie. Quelles solutions privilégient-ils pour réduire le montant de leurs dépenses ? 47% des consommateurs citent un changement de fournisseur, 31% la réalisation de travaux d’isolation et 22% le changement d’énergie de chauffage.
Quatre nouvelles pistes pour en finir avec la précarité énergétique Batiweb

Quatre nouvelles pistes pour en finir avec la précarité énergétique

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil et vice-président de la Métropole du Grand Paris, a présenté ce 18 juin les résultats d’une étude menée par l’Institut négaWatt et la SEM Énergies Posit’if portant sur la précarité énergétique. Réclamant des solutions innovantes en faveur de la rénovation des maisons individuelles, le document formule quatre propositions qui permettraient d’atteindre les objectifs fixés par la loi de transition énergétique sur cette thématique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter