Fermer

Une mixité bois et béton possible ?

À l’occasion du salon Batimat, Techniwood et Rector Lesage, respectivement fabricants de solutions bois et de béton ont animé une conférence. Le sujet ? La mixité bois et béton, avantageuse en ces temps de crise énergétique.
Publié le 17 octobre 2022

Partager : 

Une mixité bois et béton possible ? - Batiweb

Mettre le bon matériau au bon endroit : voilà un point sur lequel semblent s’accorder Rector Lesage, producteur d’éléments de plancher et de structures béton pour le logement individuel et collectif, voire le tertiaire, comme Techniwood, spécialiste dans les composants façade bois. 

Tous deux étaient co-exposants à Batimat, et animaient une conférence le premier jour du salon. Le sujet : la mixité des matériaux, pour mieux répondre aux enjeux environnementaux de la construction. 

Enjeux environnementaux pris à bras le corps par la RE2020 : moins d’artificialisation des sols, accessibilité du logement pour tous, réduction de l’impact carbone et facilitation du travail des ouvriers sur chantier…

Associer bois et béton, un bon impact en termes de coûts

 

« Notre réponse à ces enjeux est une structure plancher dalle que l’on appelle Cameleo. Elle est constituée de poteaux en béton armé, qui soutiennent des dalles en béton armé », expose André de Chefdebien, directeur Innovation et Marketing Stratégique Rector Lesage. « L’idée est de minimiser, le nombre de voilures nécessaires », ajoute l’intéressé. 

Mais surtout, l’absence de poutre porteuse favorise la réversibilité de la structure du bâtiment. Cependant, comme le souligne André de Chefdebien, ce principe architectural, comme la mixité des produits, se travaille en amont. 

En parlant de mixité, ces structures bétons peuvent s’associer à Panabloc, solution lancée par Techniwood, il y a dix ans. Facilement posable par ceux qui n’ont aucune compétence bois, Panabloc est une « alternance de lames de bois et d’isolants », explique Dominique Pelissier, vice-président du groupe Techniwood. 

Il détaille : « Cet isolant peut être en fibre de bois, de verre ou de roche. L’écartement des lames de bois est complément paramétrable, selon la performance que vous voulez de votre mur. Performance mécanique : je rajoute un peu plus de bois. Performance thermique : je vais mettre plus d’isolant ». 

D’autant que Panobloc assure 15 ans performance thermique, un gain de pont thermique de 30 à 40 %, sert de coupe-feu pendant une heure, vient d’une production française automatisée.

Les deux représentants s’accordent sur les avantages d’associer le béton et le bois. Le béton car il offre une inertie et le bois par sa performance thermique. Ce qui permet de réduire les coûts, alors la crise énergétique et pénuries de matières premières continuent de sévir dans la construction, comme au sein des foyers.
 

Virginie Kroun

Photo de Une : V.K

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.