Fermer

Aides à la rénovation énergétique : Femat renforce son rôle de mandataire

Cela fait trois ans que le distributeur de solutions d’éco-construction Femat a lancé Femat Solutions. Ce service d’accompagnement des professionnels aux dossiers d’aides à la rénovation énergétique continue d’évoluer. Au départ concentré sur les CEE, l’activité entend prendre du poids sur le dispositif MaPrimeRénov’.
Publié le 20 décembre 2022

Partager : 

Aides à la rénovation énergétique : Femat renforce son rôle de mandataire - Batiweb

Distributeur spécialisé en matériaux et solutions d’écoconstruction (isolation, étanchéité, ventilation et multi-énergies), Femat a lancé en 2020 son service Femat Solutions. L’idée ? « Accompagner les professionnels ainsi que nos partenaires financiers, notamment AIDEE (Association délégataire sur le dispositif CEE) pour laquelle nous sommes devenus mandataires », résume Julien Feasson, directeur général Femat Solutions. 

« À la différence de l’apporteur d’affaires, le mandataire construit le dossier et perçoit l’intégralité du flux financier du chantier avant de reverser la partie correspondante à l’installateur. Cela nous permet d’avoir une meilleure maîtrise de nos encours et de mieux accompagner nos clients installateurs », précise-t-il. 

Une façon pour Femat d’anticiper l’évolution du marché de la rénovation énergétique, marqué en 2020 par l’arrivée de MaPrimeRénov’ et réuni aujourd'hui sous la bannière France Rénov'. D’ailleurs, en 2021, en complément des CEE, Femat solutions a obtenu un mandat « mixte ». Ce qui lui permet maintenant d’accompagner administrativement et financièrement sa clientèle d’artisans et d’installateurs dans leurs dossiers MaPrimeRénov’, pour des travaux réalisés chez des particuliers.

En 2022, 70 % de l’accompagnement de Femat Solutions dédié au changement de chauffage

 

Concrètement, l’accompagnement proposé par Femat Solutions s’opère en plusieurs étapes. D’abord : la rencontre du professionnel, afin de sonder les attentes de ce dernier, confirmer la pertinence du service mais également la disponibilité du mandataire sur tel ou tel dossier. Une fois l’évaluation faite, un comité hebdomadaire de l’entreprise se charge de valider l’accompagnement. C’est ensuite au tour de l’équipe conformité de suivre l’artisan du bâtiment dans ses démarches, de la signature du devis jusqu’à la fin du chantier. 

Au total, Femat Solutions accompagne une trentaine d’entreprises, allant du petit poseur réalisant deux chantier par mois aux grandes structures, plus industrialisées et capables de faire 50, 60 ou même 100 chantiers mensuels.

Parmi ses projets d’accompagnement, Femat Solutions cite notamment le calorifugeage du Palace de Menthon (74) par la société Biofrance Énergies. Il faut dire qu’en 2022, 70 % de l’activité de Femat Solutions se concentre sur l’accompagnement d’installateurs-chauffagistes, avec une majorité de remplacement de chauffage par l’installation de chaudières biomasses ou encore de pompes à chaleur. Constat peu surprenant, quand on sait que les aides gouvernementales à la rénovation énergétique font la part belle à ce type de systèmes, rien que par le renforcement des subventions en mars dernier, pour lutter contre la crise énergétique actuelle.

Coup de boost sur les aides MaPrimeRénov’ en 2023

 

Les 30 % sont répartis entre la ventilation et l’isolation, dont les professionnels pourtant des clients « historiques » de Femat. « Précisons d’abord que sur la partie CEE, nous avons fait une très petite année avec les subventions à la baisse sur l’isolation. Nous allons finir avec un volume aux alentours de 1,5 à 2 millions d’euros. Nous avons en revanche bien développé la partie MaPrimeRénov’ avec un peu plus de 4 millions d’euros financés depuis le mois de mars », rapporte cependant Julien Feasson. Pour ce est qui des aides MaPrimeRénov’, 15 dossiers sont traités mensuellement. Mais Femat entend bien gonfler ce chiffre, afin d’atteindre entre les 800 000 et 1 million d’euros de financements par mois. 

Et pour cela, « nous devons attendre les évolutions réglementaires autour de MaPrimeRénov’. Nous arrivons en fin d’année, il faut donc savoir comment les budgets qui sont en train de se dessiner vont être dépensés et comment nous pouvons être pertinents par rapport à cela ». D’autant que le cours des aides à la rénovation énergétique peut influer les approvisionnement des stocks.

« Sur la partie CEE, même si elle est timide, nous imaginons une reprise l’année prochaine. Elle permettra d’inciter à nouveau les installateurs et les bénéficiaires sur cette question des aides sans que ce soit trop compliqué ou trop long. Le plus déceptif pour un particulier, c’est de se dire qu’il y a des aides mais qu’on ne peut pas en bénéficier parce qu’on ne trouve pas d’artisan RGE disponible. Nous voulons éviter cela et accompagner les professionnels pour qu’ils puissent porter un maximum de projets car je rappelle que le marché de la rénovation énergétique, c’est 45 milliards d’euros par an, c’est colossal et nous sommes une goutte d’eau », abonde le directeur de Femat Solutions. 

 

Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

Rénovez, valorisez, économisez

Conseils, primes, accompagnement : Hellio aide ses entreprises de travaux partenaires à bénéficier des financements et à constituer leurs dossiers. Développez et valorisez votre activité avec Hellio. Moins...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.