Fermer

Les mises en chantier bondissent mais les permis de construire reculent

Le ministère de la Transition écologique publiait ce mardi 1er juin les chiffres de la construction de logements à fin avril. Après une légère reprise entre janvier et mars, les permis de construire ont de nouveau reculé de -1,5 % entre février et avril. Les mises en chantier bondissent en revanche de +7,6 %.
Publié le 01 juin 2021

Partager : 

Les mises en chantier bondissent mais les permis de construire reculent - Batiweb

Les chiffres de la construction, publiés ce jour, montrent que les permis de construire ont de nouveau reculé de -1,5 % entre février et avril 2021 comparé aux trois mois précédents. Dans le détail, les logements collectifs sont toujours particulièrement impactés, avec -7,6 %, contre +6,4 % pour les maisons individuelles.

 

Bilan : sur un an, de mai 2020 à avril 2021, le nombre de logements autorisés a chuté de 28 000 unités, soit -6,5 % par rapport aux 12 mois précédents.

 

A l'inverse, les mises en chantier ont bondi de 7,6 % entre février et avril. Dans le détail, les logements collectifs ont davantage bénéficié de cette hausse (+11,8 %) que les maisons individuelles (+2 %).

 

D'un point de vue régional, les mises en chantier ont été particulièrement dynamiques en Bourgogne-Franche-Comté, en Bretagne, dans le Centre-Val-de-Loire et dans les Pays de la Loire.

 

Sur un an, le nombre de logements commencés a augmenté de 25 300 unités, soit +7 %. Le ministre souligne que cette hausse reste toutefois à nuancer puisque la période de comparaison comprend une grande partie du premier confinement, durant lequel les chantiers avaient été mis à l'arrêt.

 

Lever les freins à la délivrance de permis de construire

 

Au cours de l'année écoulée, moins de 400 000 logements ont été autorisés à la construction. Face à cette chute inquiétante des permis de construire, qui risque d'aggraver la pénurie de logements en France, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 17 mai dernier la création d'une commission présidée par François Rebsamen, visant à identifier les freins à délivrance de permis de construire et à formuler des propositions pour les lever.

 

« Il convient de sortir de la logique de négociation des droits à construire, qui contribue à la hausse des prix et à l'exclusion des plus modestes, au profit de la prévisibilité du potentiel constructif des assises foncières », a estimé Jean Castex ce lundi 31 mai.

 

Les résultats de cette mission devraient être, selon le Premier ministre, présentés « au plus tard le 15 septembre ».

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.