Baisse des APL, loi Elan… Les bailleurs sociaux devront « se réinventer » Vie des sociétés | 01.10.18

Partager sur :
Baisse des APL, loi Elan… Les bailleurs sociaux devront « se réinventer »
Baisse des APL, réorganisation du monde HLM… Les bailleurs sociaux n’auront pas été épargnés cette année. Comment affronter ces réformes ? Une enquête Yougov réalisée pour Smiile, révèle que 77% des bailleurs estiment que le logement social en France doit « se réinventer ». 64% pensent que les changements annoncés vont pousser le secteur à innover davantage. Précisions.
Baisse des APL, création du dispositif de réduction du loyer de solidarité (RLS), loi Elan… Les réformes annoncées par le gouvernement vont bouleverser l’organisation des logements sociaux en France.

Comment répondre à ces changements ? Pour le savoir, Smiile, réseau social de voisinage, a interrogé 201 bailleurs sociaux. L’enquête, réalisée avec l’institut de sondage YouGov, lève le voile sur les nouveaux enjeux des bailleurs et leurs principales observations.

D’après l’étude, 77% des interrogés estiment que le logement social en France « doit se réinventer » face aux législations annoncés. 64% considèrent que ces changements vont pousser le secteur à innover davantage, l’occasion, selon Smiile, de répondre au mieux aux nouveaux besoins des locataires.

L’innovation pour transition réussie

Pour les sondés, innover passe avant tout par de nouvelles initiatives dédiées au mieux vivre au sein de leurs parcs immobiliers (35%) avant même les nouveaux modèles économiques (28%) et de nouveaux procédés ou matériaux de construction (21%). « L’enjeu pour eux aujourd’hui se trouve dans le bien être quotidien », indique Smiile.

Comment réaliser des économies ? Les bailleurs sociaux considèrent qu’ils devront réduire leurs marges (35%), innover davantage (31%) ou encore adopter des méthodes plus collaboratives (30%).

71% des interrogés s’accordent à dire que « la création, le maintien et l’animation du lien social au sein des résidences sont des missions des organismes HLM ». Pour ce faire, ils comptent bien s’appuyer sur le digital qui peut apporter « plus de dialogue et une meilleure communication » entre le bailleur et le locataire (33%), les habitants (27%) et plus de solidarité et d’entraide (24%). « Une véritable clef de voûte pour les bailleurs et les locataires », précise l’étude.

Ainsi, 82% des interviewés plébiscitent la mise en place d’un réseau social de voisinage pour améliorer le mieux-vivre et faciliter le quotidien ou d’échanges de services (84%).

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Congrès HLM 2018 : un événement tourné vers l’avenir

Congrès HLM 2018 : un événement tourné vers l’avenir

Le 79e Congrès HLM, organisé par l’Union sociale pour l’Habitat, se déroule en ce moment même à Marseille. Placé sous le signe « de l’avenir », l’événement doit permettre aux responsables des organismes HLM d’imaginer un modèle de logement social de long terme, « innovant et adapté à la société du 21ème siècle ». Le mouvement HLM doit se réinventer pour faire face aux contraintes liées au budget de l’Etat, a insisté Jean-Louis Dumont, président de l’USH.
Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

Le BIM, un outil au service des bailleurs sociaux ?

En amont des annonces d’Emmanuel Macron ce 10 décembre, l’Union sociale de l’habitat (USH) est revenue sur l’inquiétante réforme des aides au logement (APL) et celle des HLM, déplorant plusieurs mesures injustes. Pourtant, afin de soutenir les efforts menés par les bailleurs sociaux, la maquette numérique pourrait bien représenter une solution viable. Explications.
Les bailleurs sociaux prêts à vendre 11 000 logements via Action Logement

Les bailleurs sociaux prêts à vendre 11 000 logements via Action Logement

La loi Elan prévoit une réforme profonde du logement social. Parmi les mesures proposées, le regroupement des organismes HLM. Si l’objectif des 40 000 ventes annuelles, contre moins de 10 000 actuellement, n’a pas été inscrit dans le texte, les bailleurs sociaux semblent d’ores et déjà engagés dans la démarche. Ils sont en effet plus de 70 à être prêts à vendre quelque 11 000 logements via l’organisme Action Logement. Précisions.
Action Logement officialise la création de l’Opérateur National de Vente HLM

Action Logement officialise la création de l’Opérateur National de Vente HLM

Le Gouvernement et Action Logement ont officialisé hier, lundi 18 février, la création effective de l’Opérateur National de Vente HLM. La structure, prévue par la loi Elan, doit faciliter et accompagner la vente de logements sociaux dans les « meilleures » conditions. L’initiative répond ainsi à un triple objectif : faciliter l’accession à la propriété des ménages modestes, aider les bailleurs sociaux à atteindre leurs objectifs de vente et générer pour les collectivités territoriales de nouvelles marges de manœuvre financières.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter