Fermer

Carrelage : des solutions testées pour faciliter la manutention et la pose

Début 2019, l’OPPBTP, l’IRIS-ST et la CAPEB lançaient une étude sur les conditions de travail des carreleurs, pour leur apporter des solutions de manutention et stimuler l’innovation chez les équipementiers. Les trois partenaires dévoilent aujourd’hui quelques solutions expérimentées et retenues.
Publié le 25 mars 2022

Partager : 

Carrelage : des solutions testées pour faciliter la manutention et la pose - Batiweb

Alors que les carrelages grand format sont à la mode ces dernières années, l’OPPBTP, l’IRIS-ST et la CAPEB avaient lancé, en 2019, une étude pour améliorer les conditions de travail des carreleurs, obligés de porter des carreaux toujours plus larges - pouvant dépasser le mètre carré - et toujours plus lourds.

Les trois partenaires avaient fait appel à l’ingéniosité des fabricants et start-up, et s’étaient associés avec trois équipementiers pour tester leurs solutions sur des chantiers.

Trois ans plus tard, les résultats de cette expérimentation ont été dévoilés devant les apprentis du CFA BTP d’Angers. Une façon de montrer aux jeunes générations que la pénibilité et les troubles musculo-squelettiques (TMS) ne sont pas une fatalité, dans un contexte où le bâtiment fait face à un manque d’attractivité et peine encore à recruter.

« Nous nous réjouissons que les innovations qui découlent de ces travaux soient dévoilées en avant-première à celles et ceux qui apprennent le métier au sein d’un BTP CFA. Une initiative que nous approuvons d’autant plus que la CAPEB vient de signer avec le CCCA-BTP une convention de partenariat qui vise précisément à intégrer l’innovation dans la pédagogie afin que nos métiers soient toujours à la pointe des connaissances et deviennent encore plus attractifs pour les jeunes en recherche d’orientation », s’est réjoui Jean-Christophe Repon, président de la CAPEB

Dans le cadre de cette étude, les solutions de trois équipementiers, Robotile, Probst et Raimondi, ont été expérimentées et présentées aux apprentis carreleurs du CFA BTP d’Angers ce vendredi 25 mars. Ces solutions visent à faciliter le transport, la préhension, la découpe et la pose des carreaux.

 

Des aides à la manutention et la pose pour éviter les TMS

 

Probst propose notamment des ventouses électriques, qui permettent de déplacer facilement les carreaux les plus lourds en position debout. Robotile propose quant à elle une machine d’assistance à la pose qui permet au carreleur de ne pas avoir à porter le poids des carreaux à l’encollage et à la mise en place. L’entreprise propose par ailleurs un tire-colle express, qui permet d’appliquer rapidement la colle en restant en position debout. Enfin, Raimondi dispose d’une solution sur roulette, permettant de réduire la charge portée par le carreleur. Le fabricant compte aussi deux autres solutions : le Tyrrel, un petit chariot par lequel les carreaux sont déplacables par une seule personne, et le Raizor, facilitant la découpe d'un carreau sans avoir à le porter pour l’insérer dans la carrelette.

« Il importe que les innovations et ces progrès constants soient connus des futurs professionnels du carrelage, qui sont pour beaucoup les futurs chefs d’entreprise de l’artisanat du bâtiment. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à présenter les résultats de notre étude métier au sein du CFA BTP d’Angers », conclut Thierry Toffoli, président de l’UNA Maçonnerie Carrelage de la CAPEB.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.