Début d’année incertain pour les matériaux de construction Vie des sociétés | 08.03.19

Partager sur :
Tout comme en 2018, ce début d’année n’a pas été de tout repos pour le marché des matériaux de construction. L’Unicem, fédération rassemblant les professionnels du secteur, a en effet partagé ce 7 mars des chiffres mitigés : baisse des livraisons de BPE (Béton prêt à l’emploi), freinage marqué pour les granulats, et diminution plus globale côté matériaux. La conjoncture dans l’industrie du bâtiment reste cependant « robuste ». Le point.

Bien que tendue, l’année 2018 s’était soldée par un bilan positif pour le marché des matériaux de construction. L’ensemble des indicateurs était parvenu à rester dans le vert, malgré des difficultés durant la période hivernale. En espérant que le schéma soit similaire en 2019.

En tout cas, l’année a commencé de la même façon que la précédente, comme le relate l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) dans sa dernière lettre mensuelle de conjoncture, communiquée ce 7 mars. À travers ce document, l’organisme fait état d’un « nouveau coup de frein », qui s’est fait ressentir en janvier.
 

Doute sur le BPE, inquiétude pour les granulats


Dans le détail, les livraisons de BPE ont reculé de -1,7% de décembre à juin, bien qu’elles se maintiennent à un niveau supérieur à la même période un an auparavant (+3,7%). Sur le dernier trimestre, la tendance est également à la hausse : +1,5% par rapport aux trois mois précédents et +3,5% vis-à-vis de 2018. Le bilan annuel enregistre ainsi une progression de +2,8%.

Les granulats, de leur côté, sont en plus mauvaise forme. À fin janvier, l’activité a baissé de -5,8% par rapport à décembre et de -1% en comparaison à l’année dernière. Surtout, l’Unicem fait un constat édifiant : janvier 2019 a été « 10% plus faible que la moyenne ». La tendance reste malgré tout à la hausse sur douze mois, à +1,8%.

L’indicateur matériaux, enfin, maintient une certaine progression. Bien que les résultats définitifs se fassent encore attendre, « l’activité aurait progressé de +1,6% » en ce début d’année, et de +1,5% au regard du dernier trimestre connu.
 

Une conjoncture qui se veut optimiste


Pour autant, le climat conjoncturel dans l’industrie du bâtiment reste bien orienté et a gagné deux points, « atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2008 », comme l’indique l’Unicem. Néanmoins, l’organisme rappelle que les mises en chantier sont en baisse, comme l’avait déjà annoncé le ministère de la Cohésion des territoires.

Il n’en reste pas moins que le taux d’utilisation des capacités de production s’élève à 91,2%, et que les carnets de commandes assurent aux acteurs du BTP 8,7 mois de travail en moyenne dans le gros-œuvre. Côté travaux publics, les carnets de commandes sont également bien remplis, portés, entre autres, par les collectivités territoriales.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Matériaux de construction : léger mieux en fin d'année malgré les tensions

Il y a un an, l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) misait sur une nouvelle croissance du marché qu’elle représente. Hélas, janvier n’avait pas été de tout repos pour les professionnels des matériaux de construction, et la tendance s’était prolongée durant toute la période hivernale. Le dernier trimestre, plus dynamique, aura heureusement permis de maintenir l’exercice 2018 dans le vert. Tous les chiffres.
Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le marché des matériaux de construction profite du beau temps pour se refaire une santé

Le froid de l'Hiver aura enfin cédé sa place à un printemps particulièrement ensoleillé, pour le plus grand bien du marché des matériaux de construction ! D'après l'Unicem, en charge de recueillir les données du secteur, les livraisons de granulats et de BPE affichent une certaine progression au mois d'avril, aussi bien par rapport au trimestre précédent qu'au regard de l'année passée. De quoi espérer un regain d'activité par la suite ? Tendances et perspectives.
Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Les granulats et le béton prêt à l’emploi s’offrent une pause estivale

Après un printemps vigoureux, le troisième trimestre a été moins dynamique pour le marché des matériaux de construction, comme l’a indiqué l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction) ce 29 octobre. Cependant, si la production de béton prêt à l’emploi et de granulats a été moins importante de juillet à septembre par rapport aux trois mois précédents, elle reste supérieure aux niveaux atteints à la même période en 2017.
Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Matériaux de construction : le climat conjoncturel reste bien orienté

Ralentie, mais en croissance continue : l’activité des matériaux de construction affiche toujours une bonne forme au début du second semestre 2018. Selon l’Unicem (Union nationale des industries de carrières et matériaux de matériaux de construction), les volumes de production de granulats et de béton prêt à l’emploi sont parvenus à se maintenir à des niveaux supérieurs à ceux observés à la même période l’année passé. Les mois à venir devraient cependant être moins dynamiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter