Déchets de chantier : Veolia, Envie et Legendre ont inauguré la 1ère unité de tri de Bretagne Vie des sociétés | 27.03.19

Partager sur :
Le 1er février dernier, Veolia, Envie et Legendre ont inauguré TRIVEL, la première unité de tri de déchets de chantier de Bretagne. Implanté au sein du Parc Industriel du Groupe Legendre à Bourgbarré (35), le site ambitionne la réception de 24 000 tonnes de chantiers par an dont 70% pourront être valorisées au sein de filières spécifiques. Le projet, qui a nécessité un investissement de 2 millions d’euros, vient répondre aux objectifs du secteur du BTP en matière de transition énergétique.

La région Bretagne compte désormais sa propre unité de tri de déchets de chantier : TRIVEL. Née de l’association de trois entités à savoir Veolia, Envie et Legendre, elle vise la collecte de 24 000 tonnes de déchets par an (cartons, papiers, bois, métaux, films, plastiques, polystyrène, plastiques durs, gravats et plâtres) dont 70% seront valorisées au sein de filières spécifiques.

Implantée au sein du Parc Industriel du Groupe Legendre à Bourgbarré (35), elle permet depuis septembre 2018, le tri de déchets liés aux activités de l’industriel ainsi que des clients professionnels du BTP.

« L’inauguration de cette unité de tri des déchets de chantiers, la première en Bretagne, consolide le positionnement du Groupe Veolia en tant que producteur de référence de matières premières recyclées. A la sortie de TRIVEL, les déchets sont réutilisés comme des matières premières secondaires et sont réintroduits dans l’économie. De cette manière, les gravats serviront de remblais pour les futurs chantiers du Groupe Legendre et le bois trié pourra servir à la fabrication de nouveaux meubles ou encore de combustible pour des chaufferies dédiées », déclare Bernard Harambillet, directeur général de l’activité Recyclage & Valorisation des déchets de Veolia France.

Des expertises complémentaires

La construction de TRIVEL a nécessité un investissement de 2 millions d’euros et aura duré 9 mois. A noter, que l’Ademe a soutenu le projet à hauteur de 320 000 €. Pour appel, l’agence participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable et aide au financement de projets innovants et exemplaires.

L’unité de tri peut s’appuyer sur l’expertise des trois partenaires : Veolia et Envie via leurs compétences en matière de recyclage, et Legendre au travers de ses activités en construction et immobilier qui génèrent des déchets encombrants et spécifiques à valoriser.

« Nous avons trouvé avec Veolia et Envie des intérêts communs à développer cette unité de tri. Nous produisons des déchets au travers de nos chantiers toujours plus nombreux et notre ancien process de tri et de valorisation devenait difficilement maintenable en l’état. Nous avions également le lieu pour accueillir cette unité », explique Vincent Legendre, président du groupe éponyme. Il ajoute : « Le fait que favoriser l’insertion professionnelle nous tient à cœur, il ne manquait qu’à cette association l’expertise d’un groupe spécialisé dans la valorisation des déchets ! ».

Envie est avant tout un acteur d’insertion socioprofessionnelle pour les personnes très éloignées de l’emploi. Sur un total de 9 emplois créés sur TRIVEL, 6 postes sont dédiés à des personnes en insertion socioprofessionnel. Le choix d’un process « particulièrement ergonomique réduit au maximum la fatigabilité d’offrir des emplois à une très large catégorie de personnels, hommes ou femmes, sans exclusion liée à des contraintes physiques », souligne un communiqué commun aux trois entités.

« TRIVEL est l’histoire d’une rencontre entre 3 acteurs économiques locaux. Chacun avait des intérêts pour s’allier aux 2 autres pour créer cette activité qu’aucun des 3 n’aurait pu monter seul. Pour l’ensemblier Ressources T – Envie, c’est la concrétisation de notre stratégie CAP 2020 visant à augmenter l’offre d’insertion sur le bassin rennais qui comptaient encore à fin septembre 2018 près de 12 000 bénéficiaires du RSA et près de 56 000 demandeurs d’emploi catégorie A, B, C dont 25 000 demandeurs d’emploi longue durée. La localisation à Bourgbarré nous permet également de sortir de Rennes intra-rocades et proposer des emplois d’insertion en zone semi-rural », se félicite Daniel Boujard, président de l’ensemblier d’insertion Ressources T – Envie.

Vincent Legendre poursuit : « C’est une initiative unique en France, c’est la seul unité de tri qui soit co-développée et portée par l’association d’un spécialiste du traitement des déchets, d’un constructeur et d’une entreprise d’insertion professionnelle. Nous sommes très fiers de faire partie de cette aventure ! ».

R.C
Photo de une : Compte Twitter ©VEOLIA_FR

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.
De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

De la conception à la déconstruction sélective, Resolving digitalise le bâtiment

Créé en 2003, Resolving se veut un « accélérateur digital » des métiers de l’immobilier et de la construction. La société met au service des différents acteurs du secteur des solutions collaboratives, l’objectif étant de les aider dans leur transformation digitale et de les accompagner au mieux pour qu’ils échangent « des informations le plus rapidement et le plus pertinemment possible ». Le point avec Franck Meudec, Vice-président-CEO de Resolving.
La bourse des déchets : une opportunité pour les entreprises du bâtiment ?

La bourse des déchets : une opportunité pour les entreprises du bâtiment ?

En ligne depuis juin 2018, la Bourse des déchets est une plateforme gratuite qui permet à tout établissement francilien de donner, vendre ou acquérir des équipements, mais aussi des matériaux. Bois, plastique, sable, terre, pierre… autant de déchets issus du bâtiment qui pourraient redevenir des matières premières, approvisionner, et être valorisés par d’autres entreprises du secteur. Dans le contexte du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage, la plateforme pourrait se révéler d’une grande aide pour les entreprises du bâtiment.
Recybéton formule ses recommandations pour faciliter l’utilisation du béton recyclé

Recybéton formule ses recommandations pour faciliter l’utilisation du béton recyclé

Depuis 2012, les partenaires du projet national Recybéton conjuguent leurs efforts pour encourager et faciliter la réutilisation de matériaux issus des bétons de déconstruction. Après six années d’expérimentations, de concertations et d’échanges, c’est en se basant sur les conclusions d’un ouvrage scientifique intitulé « Le béton recyclé » qu’ils livrent leurs recommandations. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter