Nouvelle hausse d’activité pour Vinci Vie des sociétés | 03.05.17

Partager sur :
Boosté par une hausse des prises de commandes et la forte activité de Vinci Airports, le groupe de BTP éponyme a vu son chiffre d’affaires croître à nouveau au premier trimestre 2017. En effet, ce dernier s’établit à 8,4 milliards d’euros (+5,1%). Profitant d’une conjoncture propice, Vinci Immobilier affiche une évolution de +104,0% de son chiffre d’affaires. À l’inverse, Vinci Construction est la seule activité en retrait (-0,3%), avec un bilan à 3 059 millions d’euros.
La tendance amorcée en 2016 semble se poursuivre pour le groupe Vinci ! Le spécialiste du BTP, qui avait enregistré des résultats supérieurs à ses attentes l’année dernière, a récemment dévoilé son bilan pour le premier trimestre 2017. Verdict : le chiffre d’affaires est en nette progression (+5,1%), culminant déjà à 8,4 milliards d’euros.

L’ensemble des indicateurs dans le vert

L’ensemble des activités du groupe profite d’ailleurs de cette croissance. Les concessions (1 450 millions d’euros de CA, +11,0%) profitent notamment du fort trafic enregistré par Vinci Airports (306 millions, +58,4%). Le pôle contracting, de son côté, enregistre un chiffre d’affaires de 6 895 millions d’euros (+2,7%), très largement porté par Vinci Immobilier (197 millions d’euros de CA, +104,0%).

Seule activité en baisse : Vinci Construction, dont le chiffre d’affaires a perdu 9 millions d’euros entre les premiers trimestres 2016 et 2017. Par ailleurs, le marché français reste plus porteur que l’international (5 029 millions d’euros de CA contre 3 408 millions), bien que sa croissance soit légèrement plus faible (respectivement +5,0% et +5,3%).

Vinci confiant pour 2017

« Ce premier trimestre encourageant confort la perspective d’une progression du chiffre d’affaires et des résultats en 2017 », déclare le groupe français. « Vinci prévoit, sur l’ensemble de l’exercice, une progression de son chiffre d’affaires consolidé, de son résultat opérationnel et de son résultat net. »

Dans le détail, l’industriel s’attend à une nouvelle progression pour Vinci Autoroutes et Vinci Airports, bien que légèrement en-dessous des niveaux enregistrées en 2016. Le chiffre d’affaires devrait néanmoins profiter des acquisitions réalisées l’année dernière, dont Aerodom, les aéroports de Lyon, ou encore Lamsac. Vinci espère également un regain de croissance pour le contracting, soutenu par le marché français.

« À l’international, l’évolution des prix du pétrole et des matières premières restera un facteur déterminant de l’évolution de l’activité. Dans ce contexte, la priorité reste donnée à la poursuite de l’amélioration des marges », conclut Vinci.

F.C
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des résultats supérieurs aux attentes pour Vinci

Des résultats supérieurs aux attentes pour Vinci

En janvier dernier, Xavier Huillard, PDG de Vinci, faisait part de son pessimisme quant aux résultats enregistrés par le groupe en 2016. Or, si le chiffre d’affaires global est bel et bien en légère baisse, d’autres indicateurs sont, au contraire, supérieurs aux premières estimations. Le bénéfice net, notamment, est en hausse de 22,5%, tandis que le résultat opérationnel courant progresse de 10%.
Le groupe Vinci confirme ses perspectives de développement après un semestre dynamique

Le groupe Vinci confirme ses perspectives de développement après un semestre dynamique

Si les résultats enregistrés par Vinci en 2016 n’étaient pas à la hauteur des espérances de Xavier Huillard, PDG du groupe, la tendance est plutôt au beau fixe depuis le début de l’année 2017. Au premier semestre, le spécialiste français du BTP a enregistré un bénéfice net de 1,03 milliard d’euros, en progression de 11,9%. Un bilan positif, donc, qui a poussé le groupe à confirmer ses prévisions annuelles.
Vinci attend un « retour à la croissance » en 2017

Vinci attend un « retour à la croissance » en 2017

Alors que l’année 2016 a été marquée une baisse de son chiffre d’affaires, Vinci s’attend déjà à une « légère reprise » de l’activité en 2017. Le groupe de BTP espère en effet profiter de l’impulsion donnée par son pôle logement pour booster l’ensemble de ses filiales, et notamment Vinci Construction, qui a connu des difficultés liées à la conjoncture l’année dernière.
La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

La production d’équipements pour la construction retrouve des couleurs

« Quand le bâtiment va, tout va », et ce n’est pas le CISMA qui dira le contraire ! Le syndicat a en effet annoncé le 13 avril dernier que la production française d’équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention a progressé de 8,9% en 2016, retrouvant ainsi ses niveaux d’avant-crise. Une tendance qui devrait se confirmer cette année, même si la croissance devrait s’amoindrir légèrement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter