Fermer

PAC, solaire thermique, chaudières biomasse : un rebond des ventes en 2022

Dans son dernier bilan annuel, le syndicat Uniclima fait état d’une chute de 30 % des ventes de chaudières gaz et fioul au profit des pompes à chaleur (PAC), du solaire thermique, et des chaudières biomasse – des équipements soutenus par les aides publiques et plébiscités dans le cadre de la crise énergétique.
Publié le 03 février 2023

Partager : 

PAC, solaire thermique, chaudières biomasse : un rebond des ventes en 2022 - Batiweb

Uniclima dévoilait ce jeudi le bilan de l’année 2022 pour les équipements de génie climatique, et les perspectives pour 2023.

Sans surprise, les pompes à chaleur (PAC) et les chaudières biomasse – soutenues par MaPrimeRénov’ – enregistrent une nouvelle croissance de leurs ventes, tandis que les chaudières gaz et fioul, qui perdent les aides publiques, déclinent de près de 30 %, avec 200 000 pièces en moins.

Évolution des ventes de chaudières gaz et fioul. Source : Uniclima

Autre baisse constatée pour les radiateurs à eau et les sèche-serviettes, dont les ventes baissent respectivement de -21 % et -16 % par rapport à 2021. Une tendance qu’Uniclima explique notamment par la baisse des mises en chantier dans le neuf.

Côté pompes à chaleur, les PAC Air/Air enregistrent également une décroissance de -8 % en 2022, pour un total de 772 324 unités vendues.

Évolution des ventes de PAC Air/Air. Source : PAC & Clim' Info

La PAC Air/Eau atteint des niveaux historiques

 

Toutes les autres PAC sont en revanche en croissance. Les PAC Air/Eau atteignent notamment un nouveau record historique, avec +30 % de ventes, pour un total de 346 313 unités vendues. Dans le détail, la croissance des ventes de monoblocs dépasse celle des biblocs, avec respectivement +42 % et +28 %. Selon Uniclima, les biblocs auraient moins progressé en raison des problèmes de disponibilité des matériaux et composants.

Évolution des ventes de PAC Air/Eau. Source : Pac & Clim' Info

Les PAC géothermiques connaissent elles aussi un léger rebond, avec +7 %. Leur nombre reste toutefois à 2 915 unités, alors qu’elles étaient à 6 448 en 2012, et même à plus de 20 000 en 2008. Toutefois, le nouveau coup de pouce annoncé par le gouvernement dans le cadre de son « plan d’action géothermie » devrait pouvoir rebooster le marché en 2023.

Évolution des ventes de PAC géothermiques. Source : PAC & Clim' Info

Autre segment ayant connu un rebond : le solaire thermique, qui enregistre +29 %, boosté notamment par la crise énergétique. Résultat, le nombre de mètres carrés de capteurs augmente de +45 % dans l’individuel, et de +7 % dans le collectif. Même succès pour les ventes de chauffe-eaux solaires, qui augmentent de +50 %.

Évolution du marché du solaire thermique. Source : Uniclima

Les chauffe-eaux thermodynamiques connaissent quant à eux une hausse de 8 %, pour un total de 163 125 ventes en 2022.

 

Les chaudières biomasse poursuivent leur croissance

 

Cette année encore, les ventes de chaudières biomasse continuent leur progression, avec une croissance de +24 %. Uniclima et le Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse (SFCB) constatent notamment une explosion des chaudières à granulés. Malgré une instabilité ces derniers mois et des craintes de pénuries de granulés, Uniclima estime que le marché devrait retrouver de la stabilité en 2023. « Les conditions semblent à nouveau réunies pour que les ventes reprennent à un rythme soutenu. Les produits sont disponibles, le nombre d’installateurs qualifiés a augmenté, et le prix des granulés a enfin commencé à diminuer », note le syndicat.

Évolution des ventes de chaudières biomasse. Source : Uniclima et SFCB

Côté ventilation, le double-flux connaît un rebond de +44,6 % dans l’individuel (avec plus de 42 000 ventes), mais le simple-flux perd -5,8 %, bien que les ventes de cette dernière dépassent toujours les 842 000 unités. Dans le collectif et le tertiaire, simple-flux comme double-flux sont en baisse, avec respectivement -10,2 % et -1 %.

Dans sa conclusion, Jean-Paul Ouin, délégué général d’Uniclima, a par ailleurs regretté l’absence de mise en place d’un observatoire de la RE2020 – promis par le gouvernement – mais aussi le manque de prise en compte des équipements hybrides et des biocombustibles, tels que le biofioul et le biogaz.

 

> Consulter le dossier spécial Confort Thermique

 

Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.