Pour accélérer sa production de logements, la SNI crée Grand Paris Habitat

Vie des sociétés | 13.01.15
Partager sur :
Pour accélérer sa production de logements, la SNI crée Grand Paris Habitat - Batiweb
Le groupe SNI, premier bailleur social français, a annoncé ce mardi avoir regroupé au sein d'une nouvelle structure, Grand Paris Habitat, les équipes de développement et de maîtrise d'ouvrage de ses filiales HLM franciliennes, Osica et Efidis. Entre 2015 et 2019, la filiale à 100% de la Caisse des Dépôts prévoit de construire près 11 000 logements sociaux sur la période 2015-2019.
C’est en Île-de-France, où la demande de logements sociaux est la plus forte que le groupe SNI, filiale à 100% de la Caisse des Dépôts, concentre son effort. Bien que les acteurs soient nombreux, avec 170 organismes de logements sociaux en 2014, et que la production de logements sociaux n’ait cessé d’augmenter depuis 2005, l’offre actuelle ne permet pas de débloquer les parcours résidentiels face à une inflation toujours croissante de la demande.

Aussi, en regroupant au sein d'une nouvelle structure, Grand Paris Habitat, ses équipes de développement et de maîtrise d'ouvrage de ses filiales HLM franciliennes, Osica et Efidis, le premier bailleur social français prévoit de construire près 11 000 logements sociaux sur la période 2015-2019. « Cet effort correspond à un quasi-doublement de la production du Groupe sur le territoire du Grand Paris au cours des cinq prochaines années, » précise le communiqué.

550 000 demandes enregistrées fin mars 2014

Approuvée le 16 décembre 2014 par le Conseil de Surveillance du groupe SNI, la réforme de l’organisation du Groupe en Île-de-France, prend la forme d'un groupement d’intérêt économique. «Le GIE que nous mettons en place rassemble les forces de maîtrise d'ouvrage et du développement de nos deux sociétés d'Ile-de-France, soit plus de 100 collaborateurs, qui sont animés d'un seul objectif : construire plus de logements sociaux pour loger les franciliens. Parce que le groupe SNI détient déjà un patrimoine de 110 000 logements sociaux en Ile-de-France, il dispose de la légitimité, du savoir faire et de l'expertise pour porter les ambitions du Grand Paris du logement » , a expliqué Manuel Flam, Président du directoire de Grand Paris Habitat.

En Île-de-France, 550 000 demandes étaient enregistrées fin mars 2014 dont près d’un tiers émane de ménages déjà locataires du parc Hlm. L’ancienneté moyenne de la demande y est de près de 3 ans et les demandes anciennes, formulées depuis 5 à 10 ans représentent 16 % des demandes totales sur la région. La Région Île-de-France accuse un fort retard de construction : en 2011, comme en 2006, elle arrive toujours dernière au regard des mises en chantier de logement, tous types confondus, pour 1000 habitants.

Sur l’ensemble du territoire, le plan de relance du logement social du groupe SNI se traduit par une augmentation de 50% de la production au cours des cinq prochaines années.

A. LG

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Logement social : CDC Habitat fusionne ses 13 entités et se réorganise - Batiweb

Logement social : CDC Habitat fusionne ses 13 entités et se réorganise

CDC Habitat, filiale de logement social de la Caisse des dépôts, a annoncé hier, mardi 15 janvier, avoir commencé la mise en œuvre de son plan de transformation intitulé « Trajectoire 2022 ». Parmi les premières mesures : la fusion de ses 13 entités pour créer une unique entreprise sociale pour l’habitat (ESH), la création de directions interrégionales, et la nomination de plusieurs directeurs. L’objectif : « renforcer les missions et l’expertise au service des collectivités ».
Le directeur général de Paris Habitat quitte ses fonctions - Batiweb

Le directeur général de Paris Habitat quitte ses fonctions

Mis en cause par la presse pour « des faits graves », le directeur général du bailleur social Paris Habitat, Stéphane Dambrine, quittera ses fonctions le 13 juillet. « Au terme d'une négociation », il touchera 314 000 euros nets d'indemnité de départ soit la moitié de ce qui était prévu à l'origine. Des « enquêtes internes qui seront rendues publiques», sont en cours selon le président de Paris Habitat.
Des charges toujours plus pesantes dans le budget logement des Franciliens - Batiweb

Des charges toujours plus pesantes dans le budget logement des Franciliens

S’appuyant sur les enquêtes Logement de l’Insee, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Île-de-France a récemment publié sa propre étude relative aux charges dont doivent s’acquitter les locataires du parc social francilien. Le document révèle que les dépenses liées, entre autres, à l’eau ou à l’énergie ont largement augmenté au cours des 25 dernières années, au point d'atteindre aujourd'hui le montant moyen de 261 €/mois. Décryptage.