Fermer

MaPrimeRénov’ rehausse ses plafonds à compter du 1er février 2023

À compter du 1er février 2023, les plafonds des travaux finançables par MaPrimeRénov’ vont être revalorisés. Le gouvernement justifie cette décision par l’inflation et une volonté d’accélérer et de favoriser les rénovations globales.
Publié le 02 janvier 2023

Partager : 

MaPrimeRénov’ rehausse ses plafonds à compter du 1er février 2023 - Batiweb

Les Français désireux d’entreprendre des travaux de rénovations énergétiques verront, dès le 1er février 2023, les plafonds des travaux finançables par MaPrimeRénov’ être augmentés. Un coup de pouce de l’État bienvenu dans un contexte inflationniste.

« En 2023, les montants des travaux soutenus via MaPrimeRénov’ vont augmenter, afin de prendre en compte l’inflation et de favoriser les rénovations globales », a déclaré le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

À cette évolution s’en ajoute une autre. Dès le 1er janvier 2023, le dispositif public d’aide à la rénovation énergétique ne permettra plus de subventionner l’achat de chaudière à gaz, qu’elles aient une très haute performance énergétique ou non. Le gouvernement souhaite ainsi respecter ses objectifs de réduction progressive de l’indépendance aux énergies fossiles, avec le conflit russo-ukrainien actuel

 

Une hausse des plafonds de plusieurs milliers d’euros

 

Concrètement, le dispositif MaPrimeRénov’ copropriétés, qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique sur les parties communes des copropriétés, verra ses plafonds relevés de 15 000 € à 25 000 €.

Du côté de MaPrimeRénov’ sérénité, qui concerne les travaux de rénovations permettant un gain énergétique d’au moins 35 %, les plafonds seront revalorisés de 30 000 € à 35 000 €, pour mieux accompagner les ménages les plus modestes dans leur projet de rénovation globale. Les foyers les plus modestes sont d’ailleurs les principaux bénéficiaires de MaPrimeRénov’, selon un rapport de France Stratégie publié le 20 décembre. Ils représentent 68 % des demandes validées en 2021.

Mise en place en 2020 et pilotée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), MaPrimeRénov’, dotée d’un budget de 2,5 milliards d’euros en 2023, vise à aider les Français, quels que soient leur revenus, à rénover leur logement pour réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions de gaz à effet de serre.

En 2021, sur les 640 000 dossiers traités, 83 % étaient des rénovations qui ne concernent qu’un geste (changement de chaudière, isolation…).

 

> Découvrez notre nouveau magazine Batiweb

 

Jérémy Leduc

Photo de Une : Adobe Stock

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.