Fermer

Première vague de formations pour les monteurs de grues à tour

Une nouvelle formation s’ajouterait-elle au répertoire des métiers des grues à tour ? C’est ce que semble indiquer le CPMDG DLR qui annonce le lancement d’une formation Monteur Grues à tour, qui devrait commencer en fin d’année. L’objectif étant bien évidemment de valoriser la professionnel et renforcer la main d’oeuvre.
Publié le 03 novembre 2022

Partager : 

Première vague de formations pour les monteurs de grues à tour - Batiweb

C’est le fruit de trois années de travail entre les représentants professionnels de la grue à tour (monteurs, dépanneurs et loueurs), Adecco Training, et la Commission professionnelle des métiers et des matériels de la grue à tour (CPMDG DLR). Les différentes parties confirmaient ce vendredi 28 octobre le lancement des premières formations. 

Une façon de valoriser la profession, en plus des Trophées Grues à tour, dont les candidatures pour l’édition 2022 se clôturaient fin septembre dernier

Une formation en contrat de professionnalisation

 

D’autant qu’il ne s’agit de la première formation lancée par les monteurs grues à tour et Adecco Training, déjà à l’initiative d’un cursus de Formateur Monteur de Grues à tour fin janvier dernier. 

À partir du 12 décembre, c’est au tour des aspirants monteurs de grues à tour de s’engager dans une formation incluant un contrat de professionnalisation de 12 mois, dont 315 heures de formation. Formation dont le rythme est encore en définition, mais qui prévoit deux semaines au moins au démarrage et une semaine de formation par mois. 

   
Où se former au métier de Monteur de Grues à tour ? 

 

Trois centres de formations ont été désignées pour enseigner le métier de Monteur de Grues à tour : 

  • ECIR FORMATION, Route d’Alleins - 13370 MALLEMORT
  • LIEBHERR - Liebherr Distribution et Services France SAS Division Grues à Tour - ZAC de Fregy, 6, rue Marguerite Perey - 77610 FONTENAY TRESIGNY
  • MANITOWOC - Potain Academy, Rue Lavoisier - 69780 SAINT-PIERRE DE CHANDIEU

Les établissements devront proposer deux sessions de formation de huit stagiaires minimum. Pour quoi ? Faire entériner le dépôt de formation au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). 

« Désormais, cet objectif ne peut être atteint qu’avec la mobilisation de l’ensemble de la profession ! » commente Albert Galoy, président de la CPMDG DLR. 


Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.