Fermer

La FNTP publie un baromètre de la transition écologique

Alors que la semaine Acteur pour la planète, organisée par la FNTP, doit s'achever vendredi 21 octobre, l’organisation publie, en partenariat avec le CERC, des baromètres régionaux qui ont vocation à suivre la contribution des infrastructures à l’atteinte des objectifs climatiques nationaux.
Publié le 27 octobre 2022

Partager : 

La FNTP publie un baromètre de la transition écologique - Batiweb

En partenariat avec la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), le Réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction (CERC) publie de nouveaux baromètres régionaux. L’idée est de pouvoir mieux appréhender les enjeux locaux et de présenter le rôle des infrastructures dans le déploiement de la transition écologique en région.  

« Ces baromètres permettent d’établir, à l’aide des indicateurs, un état des lieux de l’existant et de dessiner la trajectoire à suivre, à horizon 2030-2050, pour atteindre les objectifs fixés », commente la FNTP. 

Ce travail a été réalisé dans un premier temps avec 7 régions pilotes, mais aura vocation à être élargi à l’ensemble des régions métropolitaines.

Transformer les infrastructures face à l’urgence climatique 

 

Le baromètre interrégional, auquel on s'intéresse aujourd'hui, offre une vue d’ensemble et présente les palmarès des chiffres régionaux. Les résultats ont été répartis en trois grandes catégories : décarboner les mobilités, développer un mix énergétique bas carbone sur le territoire ; préserver la ressource en eau ainsi que faire face au stress hydrique à l’échelle locale. 

Parmi les sous-catégories, on retrouve les infrastructures de recharges électriques. Et dans un contexte où la France souffre aujourd’hui d’un retard dans le déploiement de ce réseau face aux objectifs fixés, « il est essentiel de déployer un réseau d’infrastructures de recharge adapté pour accompagner l’évolution du parc de véhicules électriques en France : 1 point de recharge pour 10 véhicules », souligne le document. À titre d’exemple, en région Ile-de-France, il n'existe que 9 940 bornes de recharges pour alimenter près de 46 700 véhicules électriques.

De son côté, la reconversion des friches est une solution qui permet de concilier enjeux d’aménagement territorial et lutte contre l’artificialisation des sols. Pour cela, le gouvernement a fixé une trajectoire consistant à diviser par deux le rythme de consommation des sols à horizon 2030, pour arriver à l’objectif de zéro artificialisation nette (ZAN) en 2050.

 

Accélérer la production du gaz renouvelable 

 

Alors que la France est plongée dans une crise énergétique sans précédent, la production de gaz renouvelable pourrait apporter des réponses concrètes à ces enjeux de transition énergétique.

« Le développement et redimensionnement des réseaux et des infrastructures gazières, ainsi que l’équipement des stations d’épuration en méthaniseurs sont indispensables pour atteindre la cible de 10 % de gaz renouvelable dans les réseaux en 2030 », rappelle la FNTP dans son baromètre. En Nouvelle-Aquitaine, par exemple, la production de biométhane est aujourd'hui de 264 GWH, quand les prévisions pour 2050, en calculent 20 439 GHW. 

Le développement de la filière électrique renouvelable est également « indispensable » pour permettre la décarbonation d’autres secteurs, notamment celui des transports, mais aussi pour « réussir la souveraineté énergétique du pays », note le rapport.

Presqu'autant indispensable que l’hydrogène décarboné, qui fait partie des objectifs ambitieux de la stratégie énergétique de la France. Encore peu déployée, cette technologie devra passer de 5 % en 2020 à 52 % à horizon 2030, dans la production totale. 

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.