La transition énergétique fait toujours autant progresser les marchés et l’emploi selon l’Ademe Eco-construction | 12.07.19

Partager sur :
L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a publié ce mardi 9 juillet son étude sur les marchés et emplois associés aux 3 secteurs concourant à la transition énergétique et écologique : les transports, le bâtiment résidentiel, et les énergies renouvelables. Selon elle, ces marchés ont plus que doublé, et le nombre d’emplois directs a augmenté de 75 % en 10 ans, avec plus de 370 000 personnes employées dans ces secteurs.

Transports, bâtiment, et énergies renouvelables : des marchés dynamiques qui favorisent la création d’emplois

 

Les résultats de l’étude de l’Ademe montrent que le chiffre d’affaires des marchés liés aux transports concourants à la transition écologique a presque été multiplié par quatre en 11 ans. Il a atteint 33,5 milliards d’euros en 2017. La filière emploie ainsi plus de 94 000 personnes. Une évolution qui s’explique en partie par l’augmentation du nombre de véhicules moins émetteurs de CO2 et le développement des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle (ferroviaire, bus, vélo...).

 

Les marchés de la rénovation énergétique des bâtiments ont également augmenté de 79 % entre 2006 et 2017, et représentent désormais un chiffre d’affaires d’environ 31 milliards d’euros. Le volume d’emplois a quant à lui augmenté de 59%, pour atteindre 218 000.

 

Evolution des marchés et emplois liés à l'amélioration énergétique des bâtiments résidentiels. Source : ©Ademe

 

Du côté des énergies renouvelables, le marché a plus que doublé en 11 ans, et entraîné une augmentation de 39% des emplois. Le secteur atteint ainsi 26 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploie 86 000 personnes.

 

Evolution des marchés des 3 secteurs. Source : ©Ademe

Evolution des emplois des 3 secteurs. Source : ©Ademe

 

Des investissements importants dans la fabrication et l’installation

 

Ces secteurs florissants sont portés par les politiques volontaristes de l’Etat, qui cherche à accélérer la transition énergétique dans tous les domaines. Les investissements dans la fabrication et l’installation des équipements et infrastructures représentent une part importante de ces marchés : 72% pour les transports, et même 90% dans le bâtiment résidentiel !

 

Pour les énergies renouvelables en revanche, ce sont les ventes d’énergie et de maintenance qui représentent la plus grande part du chiffre d’affaires, avec 63%, contre 30% pour les investissements dans la fabrication et l’installation.

 

Du point de vue des balances commerciales, les résultats sont plus mitigés. La progression des exportations des véhicules particuliers neufs de classe A a permis à la balance commerciale du marché des transports d’être largement excédentaire, avec 1,9 milliards d’euros. En revanche, le marché du bâtiment est déficitaire car la France importe un nombre plus important d’appareils électroménagers performants. Il en va de même pour le secteur des énergies renouvelables, notamment avec l’augmentation rapide du déploiement de l’éolien terrestre. La filière éolienne reste toutefois très exportatrice, et les implantations d’usines en France, d’éolien en mer notamment, pourraient réduire les importations à l’avenir.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a présenté ce lundi 10 décembre une étude faisant suite à la présentation de la feuille de route énergétique de la France dévoilée le 27 novembre. Entre autres, celle-ci estime que la réduction du coût de l’électricité nécessite une massification des énergies renouvelables à horizon 2050-2060. Les détails.
Transition énergétique : un rapport propose de reprendre le débat sur la taxe carbone

Transition énergétique : un rapport propose de reprendre le débat sur la taxe carbone

A l’issue de la mission d’information relative aux freins à la transition énergétique, les députés Julien Dive (Les Républicains) et Bruno Duvergé (Modem) ont publié ce mardi 25 juin un rapport émettant 39 propositions. L’un des points chauds évoqués : la relance du débat sur la taxe carbone, annulée depuis la crise des Gilets Jaunes. Les deux députés proposent en effet de remettre cette question sur le tapis, mais en incluant des mesures compensatoires pour limiter son impact social.
Les Français toujours plus intéressés par les équipements renouvelables (étude)

Les Français toujours plus intéressés par les équipements renouvelables (étude)

Menée auprès de 1 024 personnes les 10 et 11 janvier derniers, l’enquête OpinionWay pour Qualit’EnR a rendu ses résultats ce 1er février, avec de bonnes surprises à la clé. Le baromètre intitulé « Les Français et les énergies renouvelables » démontre en effet que ces dernières représentent l’investissement préféré des ménages en 2018, avec un individu sur trois équipé d’un système valorisant les énergies propres, et un sur quatre qui prévoit de le faire très bientôt. Tous les chiffres.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter