Fermer

« Les débuts de la RE2020 se sont plutôt bien passés » (Hexaom)

Hervé Chavet est directeur technique et membre du comité de direction du groupe Hexaom, leader français de la construction de maisons individuelles. Alors que la RE2020 est entrée en vigueur en janvier, il a accepté de répondre aux questions de Batiweb pour faire le point sur les premiers retours du marché, suite à l’application de cette nouvelle réglementation et évoquer ses prochaines phases.
Publié le 16 juin 2022

Partager : 

« Les débuts de la RE2020 se sont plutôt bien passés » (Hexaom) - Batiweb

Depuis votre position opérationnelle et stratégique, comment percevez-vous les premiers mois de mise en place de la RE2020 ?

 

Hervé Chavet : Nous avons eu les éléments tardivement et nous avons dû travailler dans l’urgence. Pour ces premiers mois de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), nous avons commercialisé essentiellement les maisons que nous avions le plus étudiées, correspondant à celles du cœur de gamme.

Au fur et à mesure des semaines et des projets de nos clients, nous avons dû travailler sur des maisons plus complexes en architecture et en surface habitable. 

Au début nous étions sur des maisons entre 110 et 120 m2, plutôt simples en architecture, car nous n’avions pas eu le temps de faire de multiples simulations. 

Les débuts de la RE2020 se sont donc plutôt bien passés. Maintenant, nous rentrons dans des cas de figure plus complexes, les 15-20% de l’offre avec des maisons plus ‘’biscornues’’ avec une compacité moindre, plus vitrées, plus grandes et plus complexes à gérer.

A la lumière d’un premier semestre d’expérience, dès l’été, nous passerons dans une seconde phase où nous optimiserons à nouveau nos solutions techniques pour être au plus juste.

Vous sentez-vous assez outillé et accompagné par les industriels et les fournisseurs de matériaux ?

 

Hervé Chavet : Sur le volet énergétique, les industriels ont fait évoluer leur offre et ce, déjà avant la RE2020. Aujourd’hui nous avons donc à peu près toutes les solutions. Sur le volet carbone, ça va. 

À présent, le sujet est de commencer à préparer, même si nous avons encore le temps, à la deuxième marche sur le volet carbone. Nous avons encore deux bonnes années devant nous. Les offres des industrielles évoluent très rapidement comme celles de la structure, chez Lafarge par exemple. 

Avez-vous l’impression que cette nouvelle réglementation a eu un impact économique négatif sur vos projets ?

 

Hervé Chavet : Je ne vais pas parler en prix de vente, mais en prix de revient

Nous sommes passés entre +5 et +10 % entre une maison RT 2012 et une RE2020. La variation du pourcentage est essentiellement liée à la zone géographique. Celle qui a eu le plus de variations est la zone H3, qui englobe les régions du pourtour méditerranéen. Donc voilà l’impact factuel de la RE2020. Ensuite il y a eu d’autres impacts liés à la crise post-Covid et à la guerre en Ukraine. 

Comment les entreprises du bâtiment reçoivent-elles cela ? Est-ce plus complexe pour elles ?

 

Hervé Chavet : Côté artisans, la réglementation nous amène à travailler et à renforcer l’isolation. Ce sujet-là n'a donc eu que peu d’impact sur les entreprises. Tout le volet système, chauffage et régulation automatique, là aussi les entreprises savaient faire donc il n’y a pas de révolution. 

Aujourd’hui, là où il y a le plus de marge de progression, c’est sur le volet ventilation, pour une pose plus soignée au niveau des systèmes de ventilation. Nous travaillons donc plus particulièrement avec les entreprises sous-traitantes, qu’ils soient plaquistes ou électriciens. 

Pour le carbone, nous sommes plutôt sur un sujet de conception, il n’y a donc que très peu d’impact pour les entreprises.

En synthèse, nous sommes donc dans la continuité sauf sur un point particulier à surveiller, qui est le sujet de la ventilation.

Concernant le label [le futur label porté par le Plan Bâtiment Durable, NDLR], ils seront là pour faire mieux que la réglementation. Mais il faut déjà que nous ayons une maîtrise plus forte de la réglementation avant d’aller au-delà. Il faut donc laisser du temps à la profession pour construire son expérience avant d’imaginer des niveaux encore plus forts. Il faut rappeler également que la réglementation s’applique sur les permis de construire du 1er janvier et nous sommes le 15 mai.
 

Pour en savoir plus sur les enjeux de la RE2020, rendez-vous sur notre dossier spécial

 

Propos recueillis par Elsa Bourdot

Photo de Une : Hexaom

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.