Fermer

Défaillances : le second œuvre particulièrement impacté

Au 3ème trimestre 2022, Altares enregistre un rebond important des procédures et défaillances d’entreprises, estimées à +69 %, par rapport à un an plus tôt. Le bâtiment s’en sort mieux, avec une moyenne de +55 %. Dans le détail, le second œuvre, la fabrication et le négoce de matériaux, ainsi que la promotion immobilière sont des secteurs particulièrement impactés.
Publié le 12 octobre 2022

Partager : 

Défaillances : le second œuvre particulièrement impacté - Batiweb

Comme tous les trimestres, Altares publie son bilan sur les défaillances d’entreprises, cette fois-ci pour le troisième trimestre 2022.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre 2022, 8 950 défaillances ont été enregistrées, soit +69 % par rapport à un an plus tôt, c’est-à-dire un taux jamais observé depuis 25 ans.

Sur 12 mois glissants, 38 000 procédures ont été ouvertes. Un nombre important, mais encore loin des 53 500 enregistrées en septembre 2019.

« Le contexte économique très tendu mine la confiance des acheteurs et la montée des risques fait trembler les directions financières. Nous sommes encore loin des 50 000 procédures annuelles, mais l’accélération très forte de ces derniers mois pourrait impacter les fournisseurs, qui peineraient à gérer la démultiplication soudaine des défauts de clients, a fortiori de PME. 10 000 défaillances de plus sur un an, ce sont aussi de nombreuses factures qui resteront impayées », note Thierry Million, directeur des études Altares.

Dans le détail, les procédures s’observent notamment parmi les petites et moyennes entreprises (PME) de moins de 50 salariés. Les trois quarts des procédures concernent même des entreprises de moins de trois salariés. Bilan, ce sont 33 000 emplois qui seraient aujourd’hui menacés.

D’un point de vue régional, la Provence Alpes Côte d’Azur est la région qui s’en sort le mieux, avec « seulement » 37 % de défaillances par rapport au 3ème trimestre 2021. Inversement, les Hauts-de-France enregistrent le pire score, avec des défauts qui ont doublé durant l’été 2022.

 

+55 % de défaillances dans le bâtiment

 

À l’échelle du secteur du bâtiment, l’augmentation des défaillances d’entreprises augmente moins fortement, avec une moyenne de +55 % (contre 69 % tous secteurs confondus), mais Altares évoque toutefois des « signaux préoccupants ». Dans le détail, les défaillances sont particulièrement marquées dans le second œuvre (avec +81 % par rapport au T3 2021), et la fabrication et le négoce de matériaux (+70 %).

Du côté des travaux publics, la hausse est de 49 %, moins marquée que dans la promotion immobilière (+83 %), et les agences immobilières (+71 %).

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.