Fermer

Formation : Constructys révèle sa feuille de route 2023-2025

Publié le 04 octobre 2023

Partager : 

Lors d’une conférence de presse, l’OPCO Constructys a fait le point sur son bilan 2022 et exposé sa feuille de route pour la période 2023-2025. Feuille de route « réaliste », et centrée sur la massification des contrats d’apprentissage, l’accompagnement des TPE, et la transition écologique.
Formation : Constructys révèle sa feuille de route 2023-2025 - Batiweb

Février dernier, Constructys, l’Opérateur de compétences de la Construction (OPCO) en France, dévoilait le bilan de son activité formation en 2022. Pour rappel, sur ses trois branches professionnelles (bâtiment, travaux publics, négoce), 391 766 salariés ont été formés, soit +6 % qu’en 2021

Les chiffres s’expliquent par le fort recours au Plan de développement des compétences. « Sachant que sur nos fonds Plan de développement des compétences, on a eu une baisse de 12 % », souligne Sébastien Bouleau, directeur général de Constructys, lors d’un point ce mardi 3 octobre. « On a fait plus avec moins », se réjouit-il. 

« Ce bilan positif ne peut pour autant effacer les manques et les besoins, notamment en termes de formation professionnelle « métier », c’est-à-dire hors des formations obligatoires et recommandées », commente cependant Joël Ellen, président de l’OPCO.  

« En effet, dans ce domaine, nous devons encore améliorer notre bilan dans les années à venir pour développer les compétences des salariés au-delà des simples mises à niveaux règlementaires. Cela devra passer par de nouveaux accords de branches. Et c’est bien en ayant en tête ces ambitions que la COM 23-25 a été travaillée », soulève-t-il. 

Maintenir le cap des 100 000 apprentis dans la construction


La Convention d'Objectifs et de Moyens (COM) de 2023 et 2025 est le fruit d’échanges « avec Bercy et les autres OPCO qui ont arbitré, au moins de juin, sur la section alternance (…). L’apprentissage est bloqué sur les trois années et puis après on peut moduler les frais de fonctionnement sur le Plan de développement des compétences et sur la convention », précise Sébastien Bouleau. 

Prête, la feuille de route doit être signée par Carole Granjean, ministre déléguée à l’Enseignement et de la Formation professionnels et Constructys dans les jours qui viennent. 

Parmi les grands objectifs exposés, on retrouve la massification des nouveaux entrants dans le secteur de la construction, et contribuer à l’objectif 1 million de contrats d’apprentissage d’ici 2027, fixé par le gouvernement.

Une ambition à la hauteur de l’OPCO, quand on sait qu’à la rentrée 2022-2023, le nombre d’apprentis dans le BTP a passé le cap des 100 000. Un nombre que Constructys entend maintenir, d’ici 2025 « en renforçant les actions en faveur de l'attractivité, du sourcing et de l’accompagnement des entreprises ».

Accompagner les TPE éloignées de la formation

 

Les autres objectifs sont tout aussi « réalistes », selon Sébastien Bouleau. L’OPCO vise à renforcer le développement des compétences des salariés, notamment dans l’idée d’accompagner les TPE éloignées de la formation​. À rappeler que sur environ 250 000 entreprises adhérentes de Constructys, 75 000 TPE/PME ont été prises en charge par l’OPCO.

« Le développement d'une approche multicanale par Constructys devrait nous permettre de le faire de manière plus efficiente. Notre objectif à cet égard est ambitieux, puisque celui que nous nous fixons est de contacter 90 % des entreprises d'ici fin 2025 ! », expose Laure Vial, vice-présidente de l’OPCO. 

À cela s’ajoute l’intention d’accompagner les branches de l’OPCO sur les enjeux et mutation de l’emploi-formation, « via le renforcement de l'appui technique et l'élaboration d'un nouveau programme d'études et de recherches », mais également la « professionnalisation en interne des équipes Constructys ». Ainsi, à l’image de la fresque du Climat, la fresque Construction est portée par un réseau d'ambassadeurs internes à Constructys, c’est-à-dire 431 collaborateurs formés, pour 36 fresques réalisées. 

Devenir de « l’OPCO n°1 de la transition écologique »

 

Mais si on doit retenir un objectif audacieux parmi ceux de Constructys, c’est celui de devenir l’OPCO n°1 de la transition écologique. Une ambition reliée à la forte part de la construction dans la pollution atmosphérique mais aussi la loi Climat et Résilience. 

Au-delà de définir un calendrier d’interdiction progressive des passoires thermiques, le texte confie aux OPCO la mission « d’informer les entreprises sur les enjeux liés au développement durable et de les accompagner dans leurs projets d’adaptation à la transition écologique, notamment par l’analyse et la définition de leurs besoins en compétences ».

En chiffres, le nombre de 18 400​ stagiaires formés aux enjeux du développement durable en 2022 devra passer aux 30 000 d’ici fin 2025.

« Le développement des formations « non réglementaire », notamment pour accompagner toutes les transitions, dont la transition écologique. En effet, aujourd’hui les formations réglementaires représentent 60 % des formations financées, et à contrario, l’énergie et l'environnement 6 %. L'objectif est de passer à 10 % sur ce type de formation », lit-on dans un communiqué de l’OPCO. 

Le déploiement de la nouvelle offre de services en ce sens commencera début 2024.

Virginie Kroun 
Photo de Une : Adobe Stock 

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.